La vitamine D, notre grande alliée

· 29 janvier 2019
La vitamine D peut nous aider et être un élément fondamental pour prendre soin de nous. Elle favorise le système osseux et musculaire et augmente notre force, outre le fait réduire le risque de souffrir de maladies telles que le cancer du sein.

Nous pensions il y a peu que la vitamine D avait pour seule fonction de faciliter l’absorption du calcium dans l’organisme. Ainsi que de réguler les niveaux de ce minéral dans le sang. La fonction de cette substance va néanmoins beaucoup plus loin.

Pour les athlètes, la vitamine D est l’un des meilleurs alliés pour maintenir et accroître les performances. Elle favorise par ailleurs la récupération des muscles et la prévention des blessures.

80 % de la quantité quotidienne de vitamine D nécessaire à l’organisme s’obtient naturellement par le biais d’une exposition modérée aux rayons du soleil. Les 20 % restants proviennent de certains aliments qui devraient faire partie de notre alimentation quotidienne.

La vitamine D et le système osseux

Une des tâches principales du calciférol dans l’organisme est de fournir une densité idéale au système osseux. Il prévient en outre l’apparition de maladies telles que le rachitisme chez les enfants et l’ostéomalacie chez les adultes.la vitamine D

Les carences augmentent considérablement les risques de fractures et de fissures. Il s’agit de la raison pour laquelle les athlètes de haut niveau maintiennent sous stricte surveillance les niveaux de ce nutriment. Il serait sinon impossible de pratiquer certains sports à fort impact pour les os et les articulations .

Muscles, force et testostérone

Non seulement les os dépendent de la vitamine D pour leur développement et leur bon fonctionnement, mais les muscles également.

Maintenir des niveaux optimaux de vitamine D affecte en effet positivement la production de testostérone. Cette hormone est directement liée à la force et à la taille que peuvent atteindre les tissus corporels.

Une augmentation substantielle et incontrôlable de la graisse corporelle se produira en cas de déficit.

C’est pourquoi les personnes qui s’inscrivent dans un gymnase pour se développer, définir et raffermir leurs muscles n’y parviendront pas si elles ne prêtent pas attention aux indices de cet élément dans l’organisme.

Avantages divers

Pour les athlètes, la vitamine D est un élément essentiel contre la fatigue chronique et l’épuisement. Des niveaux adéquats dans le sang facilitent donc la régénération et la récupération des muscles, après un effort physique ardu.

Une partie des études en cours d’évaluation évaluent l’action positive de la vitamine D dans la réduction des risques de diabète de type 2 et de surpoids.

La relation entre des niveaux bas de vitamine D et des épisodes de démence, tels que la maladie d’Alzheimer, est également à l’étude. Par ailleurs, sa capacité à prévenir des maladies chroniques, telles que le cancer du sein, les ovaires et la prostate, a été prouvée.

Risques liés aux déséquilibres en vitamine D

La liste des préjudices associés à de faibles niveaux de cette substance liposoluble dans le corps est assez ample. Il s’agit notamment du déclin de la fonction cognitive, de l’apparition de maladies cardiaques et de la faiblesse du système immunitaire, de l’ostéoporose, du psoriasis, de la polyarthrite rhumatoïde et de la tuberculose.

Le déficit en vitamine D est également lié aux troubles affectifs saisonniers et à la dépressionNous pensons en effet que ce nutriment pourrait avoir la même incidence sur le cerveau que la sérotonine, connue sous le nom « d’hormone du bonheur ».

L’extrême opposée est également très dangereuse. Des dépôts commencent en effet à se former dans les tissus mous du cœur, des tendons et des poumons lorsque les apports en vitamine D sont très élevés.

Les autres risques résultant de l’excès de vitamine D sont les risques de calculs rénaux et de dommages irréversibles aux reins. Une hypercalcémie (excès de calcium dans le sang) est alors présente, ce qui peut conduire à des épisodes de confusion, de désorientation et d’arythmie.
la vitamine D

La toxicité de la vitamine D ne provient pas d’une exposition prolongée aux rayons du soleil. La seule cause est l’abus de consommation de suppléments de vitamines.

Les premiers symptômes comprennent les nausées, les vomissements et la constipation. Cela s’accompagne également d’un manque d’appétit, de faiblesse, d’apathie et de perte de poids soudaine.

Où trouver la vitamine D ?

Peu d’aliments riches en calciférol. La liste englobe certains poissons, comme le saumon et le thon. Il en va de même pour le foie de bœuf, les champignons et les œufs. Il est courant de le trouver dans certains aliments enrichis, tels que les céréales pour petit-déjeuner, les produits laitiers et les boissons à base de soja.

Ceux qui pratiquent des sports de plein air, sous le soleil, ont la garantie de disposer bons niveaux de vitamine D. Vous devez néanmoins prendre les précautions nécessaires lorsque vous vous exposez à l’action des rayons UV, notamment utiliser un bon protecteur et maintenir une bonne hydratation.