Régime avec des aliments crus pour perdre du poids

· 15 avril 2019
Parmi toutes les options qui existent pour commencer à perdre du poids, le régime alimentaire cru est celui qui gagne le plus en popularité. Connaissez-vous ses principaux bienfaits ?

Au moment de commencer un régime pour perdre du poids, de nombreuses options sont disponibles sur Internet.

Aujourd’hui, toutes ces alternatives ont leurs partisans et leurs détracteurs, donc il faut bien prendre en compte certaines informations pour ne pas commettre d’erreur dans l’élaboration d’un plan nutritionnel. Découvrez le régime à base d’aliments crus, un régime dont la popularité a augmenté ces derniers temps.

Le régime avec des aliments crus

Ce régime n’est pas nouveau, car des nutritionnistes l’ont déjà recommandé pendant une bonne partie du siècle dernier.

Cependant, comme nous l’avons dit, il a retrouvé sa popularité ces dernières années grâce au véganisme. La plupart des aliments crus font partie des régimes végétariens ou végétaliens, bien que certains incluent également de la viande crue. 

Ce régime préconise une nutrition dans laquelle un pourcentage élevé, voire la totalité, des aliments consommés sont crus. Pour respecter ce paramètre, ils ne doivent pas être cuits à une température supérieure à 46°C.

Ceux qui le pratiquent affirment que lors de la cuisson des aliments, on perd des nutriments fondamentaux à notre organisme, comme par exemple les vitamines liposolubles telles que les vitamines B ou C. De plus, nous devons éviter tout type d’aliments traités, c’est-à-dire que nous ne pouvons pas manger des aliments transformés ou raffinés.

Le régime avec des aliments crus : ce qu’il faut manger et éviter

Pour que vous puissiez mener à bien ce type de régime, nous allons lister quelques aliments qui seront autorisés et d’autres que vous devrez éviter à tout prix. Les aliments qui peuvent être consommés sont les suivants :

  • Fruits et légumes frais.
  • Lait d’amande ou de coco.
  • Fruits secs.
  • L’eau minérale, l’eau du robinet ne compte pas.
  • Jus de fruits et/ou de légumes naturels.
  • Algues.
  • Dans certains régimes à base d’aliments crus qui ne sont pas compatibles pour les végétaliens, vous pouvez consommer de la viande crue et des produits laitiers.

À l’inverse, vous devez éviter toutes sortes d’aliments transformés ou raffinés, et aussi tous ceux qui contiennent des conservateurs ou des édulcorants. Vous ne pouvez ajouter ni sel, ni huiles raffinées au moment de la cuisson. De plus, vous ne pouvez pas consommer de thé, de café ou d’alcool.

Les bienfaits des aliments crus

Régimes à base d’aliments crus pour perdre du poids

L’un des avantages que nous offre ce type de régime alimentaire peut être constaté au niveau de la perte de poids. Des recherches ont montré que certains régimes végétaliens, y compris les régimes à base d’aliments crus, sont bénéfiques pour réduire le pourcentage de graisse corporelle et réduire le risque de diabète.

Ils permettent également de réduire le risque de maladie cardiovasculaire.

De plus, il faut tenir compte du fait que ces régimes à forte teneur en légumes (et en fibres, donc) améliorent notre santé intestinale et réduisent le risque de maladies digestives.

D’autre part, d’autres études ont directement corrélé le suivi d’un régime contenant des aliments crus à des indices de masse corporelle plus bas par rapport à ceux qui suivent un autre type de régime sur plusieurs années.

Les risques de ce type de régime

Ces régimes peuvent également présenter certains risques s’ils ne sont pas correctement planifiés. Par conséquent, chaque fois que vous voulez commencer un plan nutritionnel, il est essentiel de le faire en suivant les recommandations d’un spécialiste.

  • Déséquilibres nutritionnels : la vitamine B12 est une vitamine essentielle pour nos cellules sanguines, les globules rouges. Cette vitamine se trouve surtout dans la viande. Les régimes à base d’aliments crus, généralement végétaliens, présenteront un déficit ou une absence totale de l’apport de cette vitamine. Par conséquent, pendant tout le temps que vous suivez ce régime, vous devrez prendre de la vitamine B12. Un apport complémentaire en calcium et en vitamine D est également recommandé, car les produits laitiers d’origine animale sont généralement évités dans ce type de régime.
  • Perte de masse musculaire et osseuse : un apport réduit en calcium et en vitamine D sera associé à une augmentation de la réabsorption du calcium de vos os. Par conséquent, si vous ne prenez pas de supplément en calcium, vous pouvez perdre de la densité osseuse et être plus sujets à certaines blessures, telles que des fractures. Étant donné que ces régimes sont généralement faibles en protéines, élément essentiel pour préserver la masse musculaire, on peut constater une baisse musculaire, en particulier aux premiers stades du régime.

Régime alimentaireEn outre

  • Affaiblissement des dents : la teneur élevée de ces régimes en fruits acides est nocive pour les dents. Si en plus de cela il y a moins d’apport en calcium, les dents peuvent subir une érosion plus importante au fil du temps.

Enfin, nous devons également souligner qu’il existe un risque accru d’infections si vous suivez un régime comprenant des aliments crus. Avec la cuisson des aliments, vous éliminez de nombreuses bactéries et parasites naturellement présents dans les aliments.

Si on se passe de cette cuisson, la consommation de certains aliments crus tels que la viande ou les œufs peut nous faire courir le risque de souffrir de maladies potentiellement graves, telles que la salmonellose et la parasitose. C’est pourquoi il faut prendre les choses avec précaution et toujours consulter un professionnel de la santé.

  • Mishra, S., Xu, J., Agarwal, U., Gonzales, J., Levin, S., & Barnard, N. D. (2013). A multicenter randomized controlled trial of a plant-based nutrition program to reduce body weight and cardiovascular risk in the corporate setting: the GEICO study. European Journal of Clinical Nutrition, 67(7), 718–724. https://doi.org/10.1038/ejcn.2013.92
  • Tonstad, S., Butler, T., Yan, R., & Fraser, G. E. (2009). Type of vegetarian diet, body weight, and prevalence of type 2 diabetes. Diabetes Care, 32(5), 791–796. https://doi.org/10.2337/dc08-1886
  • Koebnick, C., Strassner, C., Hoffmann, I., & Leitzmann, C. (1999). Consequences of a Long-Term Raw Food Diet on Body Weight and Menstruation: Results of a Questionnaire Survey. Annals of Nutrition and Metabolism, 43(2), 69–79. https://doi.org/10.1159/000012770
  • Rizzoli, R., & Bonjour, J.-P. (2004). Dietary Protein and Bone Health. Journal of Bone and Mineral Research, 19(4), 527–531. https://doi.org/10.1359/JBMR.040204
  • Koebnick, C., Garcia, A. L., Dagnelie, P. C., Strassner, C., Lindemans, J., Katz, N., … Hoffmann, I. (2005). Long-Term Consumption of a Raw Food Diet Is Associated with Favorable Serum LDL Cholesterol and Triglycerides but Also with Elevated Plasma Homocysteine and Low Serum HDL Cholesterol in Humans. The Journal of Nutrition, 135(10), 2372–2378. https://doi.org/10.1093/jn/135.10.2372