Les avantages du bicarbonate de soude pour améliorer ses performances

10 novembre 2019
Le bicarbonate de soude est l'un des éléments les plus polyvalents que l'on puisse trouver dans un garde-manger, grâce à ses possibilités d'utilisation variées.

Traditionnellement associé à la cuisson au four pour élever et donner de la douceur aux pâtes des biscuits et des pains, le bicarbonate de soude a pourtant bien d’autres usages. Nous avons répertorié pour vous ses propriétés pour l’amélioration des performances sportives.

Ce produit se trouve sous forme minérale dans la nature. L’une des sources les plus importantes de bicarbonate de soude se trouve au Wyoming, aux États-Unis. Bien qu’il s’agisse d’une ressource naturelle non renouvelable, le risque de son épuisement est encore lointain.

Les utilisations courantes du bicarbonate de soude

Outre ses propriétés de fermentation, la liste des utilisations courantes du bicarbonate de soude est très large. Qu’il s’agisse de nettoyants ménagers, de désodorisants, de meubles ou de vêtements.

En hygiène domestique, le bicarbonate de soude est utilisé pour se brosser les dents, remplacer le shampooing ou les déodorants. Il est également utilisé à des fins médicales pour combattre les infections des voies urinaires ou l’hyperacidité gastrique.

Un pot de bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude dans le sport

L’une de ses utilisations les moins connues est liée à sa capacité d’améliorer les performances sportives. Dans certaines disciplines, comme le cyclisme, il peut faire une différence notable entre la victoire et la défaite. Jusqu’à présent, il n’a pas été inclus dans la liste des substances interdites.

La clé, c’est que le bicarbonate de soude est un atténuant naturel de l’acidité. Même le corps humain lui-même produit ses propres réserves de cette substance à travers les reins, le tout avec pour mission de réduire l’alcalinité dans les muscles.

L’acide lactique : l’ennemi à combattre

Ce produit chimique est généré dans le corps par un métabolisme glycolytique. En d’autres termes, la dégradation du glucose sans présence d’oxygène. Il se produit lorsque des exercices de haute intensité et de courte durée sont exécutés. Par exemple : soulever des poids ou courir à pleine puissance.

L’acide lactique commence à s’accumuler dans les tissus musculaires pendant une activité sportive de longue durée et très exigeante. Et cela se produit sans que le corps ait le temps de l’expulser.

Il en résulte l’inhibition des enzymes responsables de l’extraction de l’énergie du glucose. Les fibres musculaires sont également empêchées d’assimiler le calcium, ce qui entraîne les crampes toujours redoutées. C’est ce qu’on appelle la fatigue.

femme fatiguée à la salle de sport

Quel est le rôle du bicarbonate de soude ?

L’administration de bicarbonate de sodium abaisse le pH du sang. Ou ce qui revient au même, le niveau d’acidité. Ceci crée un état d’équilibre qui facilite l’expulsion de l’acide lactique des muscles, étant assimilé et progressivement réduit dans la circulation sanguine.

Contre-indications

Pour beaucoup de gens, la première difficulté d’ingérer du bicarbonate de soude de façon « traditionnelle » réside dans son goût. Il est très acide et très salé, à tel point qu’il peut provoquer un vomissement spontané.

Mais au-delà des problèmes de goût, la consommation peut causer des malaises gastriques et intestinaux, c’est-à-dire des nausées, des vomissements et de la diarrhée. Si les doses recommandées sont dépassées, les risques d’alcalose métabolique augmentent, une condition très dangereuse produite par une augmentation excessive du pH dans le sang.

Un autre effet négatif est qu’il augmente la probabilité de problèmes d’hypertension artérielle. Ainsi, les personnes atteintes d’insuffisance rénale ne peuvent utiliser ce composant que sous surveillance médicale stricte.

Le bicarbonate de soude vaut-il la peine dans le sport ?

L’utilisation du bicarbonate de soude comme outil d’amélioration des performances sportives n’est pas nouvelle. Les premières études remontent au début du XXe siècle.

Bien que les propriétés de ce composé ne soient pas contestées, sa liste relativement longue de contre-indications est ce qui ne convainc pas beaucoup d’athlètes.

Certains prétendent que la caféine a les mêmes effets positifs que le bicarbonate, mais pratiquement aucun de ses effets indésirables. Il faut ajouter que sa consommation est beaucoup plus agréable. Une tasse serait suffisante (avec du sucre et des biscuits en option, pour le plaisir pur) deux heures avant l’exercice pour améliorer les performances.