Votre alimentation influe sur votre métabolisme

5 juillet 2019
Le métabolisme est lié à la masse musculaire et à la perte ou la prise de poids. Souvent, nous commettons des erreurs et nous le ralentissons, c'est pourquoi nous vous conseillons d'en apprendre un peu plus au sujet de ce processus.

Le métabolisme consiste en un ensemble de processus liés entre eux qui se produisent continuellement au niveau des cellules. On parle souvent de lui lorsque l’on veut faire un régime, que ce soit pour perdre du poids ou pour en prendre. Cela est dû au fait que l’alimentation a une influence assez importante sur son action. Dans cet article, nous vous en disons plus à ce sujet.

Métabolisme et poids

Sûrement avez-vous déjà entendu ou lu le mot « métabolisme » à de nombreuses occasions : lorsque vous cherchez à perdre du poids, si vous ne parvenez pas à trouver le sommeil ou dans les cas où vous mangez plus que d’habitude, entre autres.

On parle généralement de métabolisme lent lorsque l’on ne mincit pas ; en revanche, le métabolisme rapide est celui où tout ce qui est ingéré « se perd » et n’est pas stocké dans le corps. La dépense de kilocalories quotidienne dépend du métabolisme basal, autrement dit, de l’énergie qui est dépensée au repos et qui permet aux organes de fonctionner correctement.

Croyez-le ou non, mais cela dépend de la masse musculaire. Ainsi, les personnes qui ont une masse musculaire élevée peuvent consommer plus de calories dans la journée sans que cela n’engendre une quelconque prise de poids ; ainsi la perte de poids est plus rapide.

Une des principales erreurs que commettent la plupart des gens quant à la relation entre l’alimentation et ce processus est liée à ce que l’on appelle les « régimes restrictifs ». Et effet, si vous n’ingérez pas suffisamment de nutriments et de calories, votre métabolisme ralentit et votre corps ne peut stocker la graisse.

Cependant, lorsque l’on revient à l’alimentation habituelle, la consommation de calories est trop importante mais l’organisme reste lent. Cela a pour conséquence ce que l’on connaît sous le nom de « l’effet rebond » : autrement dit, une prise de poids en peu de temps.

Cela veut dire que la meilleure manière de mincir et de ne pas grossir de nouveau consiste à maintenir un métabolisme rapide. Comment y arriver ? En mangeant tous types d’aliments mais en moindres quantités !

femme mince au métabolisme rapide

Mythes et vérités

Le métabolisme est un processus naturel via lequel le corps travaille afin de satisfaire ses besoins basiques. On ne peut pas l’accuser de ne pas pouvoir perdre du poids, ce que beaucoup s’obstinent à faire.

Un mythe tenace stipule que si vous avez un métabolisme lent, vous serez obèse toute votre vie. Or, c’est complètement faux ! D’autres idées reçues très répandues au sein de la société sont les suivantes :

1. Le métabolisme ralentit avec l’âge

On dit qu’après 35 ans, il est plus difficile de mincir (ou plus facile de grossir) car le métabolisme ralentit. Cependant, cela dépend de la masse musculaire, laquelle réduit avec le temps qui passe. La solution, pour cela, consiste ni plus ni moins à faire du sport.

2. Il faut faire 5 repas par jour pour l’activer

Les célèbres « 5 repas par jour » sont la base de n’importe quel programme alimentaire. Cependant, au lieu de cela, il serait préférable de manger quelque chose toutes les 3 ou 4 heures. Ainsi, vous ferez de la masse musculaire votre source d’énergie ou votre « combustible » et vous ne ralentirez pas votre métabolisme.

D’autre part, vous évitez également ainsi d’avoir trop faim au moment du prochain repas et vous réduisez les envies de grignotage entre les repas.

3. Certains aliments l’accélèrent

En réalité, ce n’est pas d’aliments dont il faudrait parler, mais de nutriments. Les protéines faibles en graisse sont la meilleure option pour maintenir ou augmenter la masse musculaire. Et si nous ajoutons à cela le sport, on peut alors faire en sorte que notre métabolisme s’accélère.

4. Le petit-déjeuner influe sur le métabolisme

La phrase « le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée » est tout à fait vraie, car il maintient notre métabolisme basal à son rythme le plus rapide. Les jeûnes prolongés mènent le corps à utiliser la masse musculaire comme combustible et, ainsi, le métabolisme ralentit.

Comment puis-je aider mon métabolisme ?

Notre corps est une horloge très précise, et nous devons lui prêter toute l’attention nécessaire pour lui offrir ce dont il a besoin. Puisque nous sommes des animaux diurnes, il est compréhensible que le métabolisme soit plus rapide pendant la journée et qu’il ralentisse à la tombée de la nuit.

homme au métabolisme lent

Si vous mangez trop au dîner, le traitement des aliments sera déficient. Pour cela, il sera plus probable que vous grossissiez. N’oubliez pas que pendant que vous dormez, vous ne brûlez pas de graisses ni n’augmentez le rythme de votre métabolisme basal !

Il est donc recommandé de manger dans un laps de temps de 12 heures, qui est la durée habituelle d’activité. Par exemple, si vous commencez votre journée à 8h du matin, vous devriez prendre votre dîner au plus tard à 20h le soir et ne pas passer plus de 4 heures sans manger.

S’il existe bel et bien des facteurs internes que nous ne pouvons pas modifier, nous avons la possibilité d’en altérer d’autres et d’accélérer ou d’équilibrer notre métabolisme. Nous vous conseillons, par exemple, de faire de l’exercice, principalement aérobique, afin d’atteindre cet objectif.

En ce sens, les sports « cardio » permettent de brûler des calories et la levée de poids augmente la masse musculaire (ce qui accélère donc le métabolisme). Ainsi, s’adonner un peu à chacune de ces deux activités sportives est fondamental.

 

  • Roach, B., Dominiczak, M., Horton Szar, D. (2013). Lo esencial en metabolismo y nutrición. In Lo esencial en metabolismo y nutrición. https://doi.org/10.1017/CBO9781107415324.004