Choisir la bonne résistance pour le spinning

24 novembre 2018
Au cours d’une session de 45 minutes environ, accompagnée d'une musique stimulante et en exécutant correctement des routines avec les niveaux d'intensité appropriés, il est possible de brûler jusqu'à 600 calories.

Le spinning est à la mode et est l’une des activités les plus populaires des salles de gym. Les débutants et les pratiquants expérimentés doivent tenir compte de certaines règles de base. Dans les cours de spinning il faut savoir choisir la bonne résistance.

Le spinning est bénéfique pour de nombreuses parties du corps: c’est le cas des fessiers, des mollets et des quadriceps. Il en va de même avec les poumons et tout le système cardiovasculaire.

En général, les personnes de tout niveau peuvent suivre des cours de spinning. Sous une surveillance appropriée, même ceux sujets à un mal de dos mineur pourraient le faire. Il n’est contre-indiqué que pour les personnes atteintes de problèmes cardiaques.

les bienfaits du spinning

Connaître le vélo de spinning

Afin d’apporter de la résistance aux pratiquants de spinning, les équipements sont dotés de différents systèmes. Le plus courant fonctionne par friction et se situe sur la roue ou sur son axe. Au plus la force à exercer est importante, plus le contact sera ferme et l’athlète devra appliquer d’autant plus de force pour pouvoir pédaler.
Le second type utilise une hélice chargée de faire tourner la roue. La force à appliquer est proportionnelle à la vitesse. Plus ça tourne vite, plus grande est la charge de travail.

Enfin, certains modèles de vélos de spinning plus recents sont équipés d’une résistance magnétique. Ce système offre la plus grande durabilité, car les composants ne sont pas en contact et ne subissent pas de frottement continu.

Comment choisir la bonne résistance en spinning

Des instructeurs conseillent à leurs pratiquants de gérer la résistance de leur vélo en fonction de leurs niveaux respectifs. Cependant, tous ne sont pas d’accord pour appliquer ce type de mesures standardisées.

Les arguments contre cette standardisation supposent que tous les équipements ne travaillent pas de la même manière. Ainsi, des facteurs entreraient en compte tels que la durée et le type d’utilisation, de même que l’entretient effectué.

Ceux qui s’opposent à la standardisation des résistances soulignent également que chaque personne ne se sent pas pareille tous les jours. On peut certains jours déborder d’énergie lorque l’optimisme et l’enthousiasme affluent; tandis que d’autres jours la fatigue, juste en montant sur le vélo, limite tout.

la bonne résistance dans les cours de spinning

Ainsi, tout dépend de ce que chaque personne ressent. Pour choisir la bonne résistance dans les cours de spinning, vous devez pédaler et ressentir.

Niveaux de résistance

Toutes les séances de spinning s’ouvrent et se ferment avec la plus faible résistance, dans le but de chauffer et de préparer le corps au début. Cette faible exigence physique est également utilisée pour détendre progressivement tous les muscles avant de quitter le vélo.

Outre cette faible résistance, il existe quatre niveaux supplémentaires:

  • Moyenne faible (2). Il offre une charge de travail supérieure au niveau minimum, mais sans cesser d’être des exercices confortables et gérables.
  • Résistance moyenne (3). Cela demande déjà un plus grand effort. La charge de travail devient évidente, mais sans conduire à un épuisement extrême. Cela permet toujours de maintenir un rythme respiratoire contrôlé.
  • Moyenne élevée (4). Pour suivre le rythme et ne pas se détériorer, il faut fournir un effort plus important. Lorsque l’athlète est en bonne condition, peut compter sur son élan et la motivation de l’instructeur, il peut toutefois donner encore plus.
  • Haute résistance (5). Soutenir cette charge de travail reste un défi. Même pour les plus expérimentés avec de meilleures conditions physiques.

Préparer et prévenir

Au-delà du choix de la bonne résistance dans les cours de spinning, pour tirer le meilleur parti de ces séances d’aérobic, vous devez préparer le vélo de façon adéquate. La première chose à prendre en compte est la hauteur de la selle; pour cela, il suffit de se tenir à côté de l’appareil. La selle doit arriver à la hauteur des hanches.

Il faut également ajuster la hauteur du guidon. Celui-ci doit être situé parallèlement à la selle ou légèrement au-dessus. De cette façon, les épaules ne seront pas en tension et il sera plus facile de garder le dos droit.

Enfin, il ne faut pas négliger l’hydratation avant et pendant les séances d’entraînement. La plupart des blessures pouvant survenir lors du «cyclisme d’intérieur» autrement dit du spinning, sont parfaitement évitables en ingérant simplement des quantités d’eau suffisantes.