Les dangers du surentraînement

9 avril 2019
Le fameux "plus c'est, mieux c'est" ne s'applique au sport. L'une des erreurs les plus communes que nous commettons en faisant du sport est de penser qu'en s'entraînant plus d'heures et plus de jours dans la semaine, nous obtiendrons de meilleurs résultats et ce plus rapidement. Or rien n'est plus éloigné de la réalité. Nous vous expliquons ci-dessous quels sont donc les dangers du surentraînement.

Qu’est-ce-que le surentraînement ?

Le surentraînement est la conséquence d’une routine d’exercices réalisée à un niveau démesuré et en forçant le corps à atteindre des niveaux de résistance pour lesquels il n’est pas préparé.

Pour les sportifs qui dédient des heures et des heures au sport, le surentraînement peut être difficile à comprendre. C’est la raison pour laquelle ils ont tendance à forcer leur corps au-delà de ce qu’il peut supporter. Ce qui peut provoquer des problèmes difficiles à résoudre.

Une augmentation de la fréquence cardiaque même lorsque l’on s’est reposé, ajoutée à une performance réduite, sont quelques-uns des signaux qui indiquent que nous commençons à souffrir des symptômes du surentraînement.

Quels-sont les dangers du surentraînement ?

Les conséquences mentionnées précédemment sont les plus légères. En effet, même si cela peut sembler difficile à croire, le surentraînement peut aussi avoir une influence sur notre santé et causer des troubles physiques et affectifs difficiles à résoudre. Voici donc quelques-uns des plus communs :

Blessures

Quand les muscles et les tendons sont contraints de réaliser un exercice plus intense que celui auquel ils sont préparés ou plus longtemps que ce qu’ils peuvent endurer, ils peuvent, au minimum, « se contracter ».

Cela ne paraît pas très grave puisqu’on peut y remédier facilement avec un peu de patience et un massage. Mais comme nous l’avons dit, c’est le minimum qui pourrait vous arriver, et ce serait uniquement pour annoncer quelque chose de pire.

Quels sont les dangers du surentraînement

Les déchirures, fractures voire même les blessures permanentes telles que la tendinite font parties des dangers du surentraînement. Dans certains cas, des fractures osseuses peuvent aussi se produire.

Augmentation de la fréquence cardiaque

Comme nous l’avons expliqué rapidement un peu plus haut, une augmentation du rythme cardiaque, même au repos, est un des dangers du surentraînement qu’il faut absolument traiter si cela persiste. Cela pourrait provoquer des arythmies voire un arrêt cardiaque, comme cela a pu arriver à certains sportifs.

Perte de poids

Comme vous le savez déjà, quand on fait du sport, les muscles souffrent une série de micro-fractures, qui leur permettent de grandir. Cependant, pour que cela se produise, il est nécessaire que les muscles récupèrent. 

Si vous vous entraînez de longues heures pendant plusieurs jours de suite, cette récupération n’aura non seulement jamais lieu mais elle laissera place à une atrophie musculaire. Celle-ci affaiblira le corps et vous fera perdre du poids et de la masse musculaire. D’autre part, vous perdrez aussi l’appétit, ce qui pourrait provoquer des crises d’anorexie.

Fatigue chronique

Ne croyez pas que le fait de vous entraîner plus, vous apportera une plus grande résistance. C’est tout le contraire, puisque le surentraînement peut vous amener à un état d’épuisement qui se transformera en fatigue chronique. Cela pourrait alors vous conduire à souffrir d’insomnie et cela diminuera vos capacités intellectuelles, vos habiletés et votre coordination.

Jours de repos sans sport

Comme vous pouvez le voir, cela aurait un effet domino avec de mauvaises conséquences qui affecteraient aussi votre travail, vos relations et votre vie familiale.

Comment faire du sport sans tomber dans les dangers du surentraînement

Si vous croyez que vous passez trop de temps à la salle de sport, alors c’est le moment de changer vos habitudes et de suivre ces conseils :

  • Dormez au moins huit heures par nuit.
  • Reposez-vous au minimum deux jours par semaine. Profitez du weekend pour vous reposer non seulement du travail, mais aussi du sport. Ne vous inquiétez pas, vous n’allez pas perdre tout ce que vous avez fait dans la semaine. Au contraire, vous le consoliderez puisque le repos est tout aussi important que l’activité physique.
  • Prenez des vacances. Et oui, même concernant le sport, il faut prendre un mois de vacances par an.
  • Buvez beaucoup d’eau. L’hydratation est vitale pour le bon fonctionnement de l’organisme.
  • Mangez sainement. Nous ne parlons pas seulement de faire un régime mais aussi d’éviter la nourriture industrielle et les aliments contenant des graisses artificielles. Choisissez donc des légumes et des aliments frais qui vous apportent de l’energie et vous font vous sentir en bonne santé.

Votre corps écoute et fait tout ce que votre esprit ordonne, donc entraînez votre esprit!

Le surentraînement n’est donc pas à prendre à la légère puisque l’anorexie, l’arrêt cardiaque et la fatigue chronique sont des termes forts qui représentent les pires conséquences d’un exercice démesuré. C’est pourquoi il est important de se poser les bonnes questions.