Quels sont les sports de montagne ?

30 octobre 2019
Les sports de montagne sont de plus en plus populaires, pratiqués en plein air ou dans des environnements naturels.

Ils peuvent se réaliser aussi bien en été qu’en hiver, à l’air libre et en profitant des bienfaits de la nature. Dans cet article, nous vous en disons davantage sur les principaux sports de montagne, chaque fois plus à la mode.

Quels sont les principaux sports de montagne ?

La pratique de sports de montagne nécessite certaines exigences, notamment en matière d’habillement. En effet, ces sports sont en lien avec les conditions climatiques et l’altitude puisqu’ils se pratiquent en plein air. Voici les plus connus.

1. La randonnée

Il s’agit d’une activité sportive qui s’effectue sur des sentiers bien marqués, principalement dans des parcs naturels ou des réserves. En plus de faire de l’exercice, ce sport permet de connaître le patrimoine local et d’apprendre à respecter l’environnement. Parfois, on confond la randonnée avec le trekking. Mais, le premier se nomme ainsi car il se pratique sur des sentiers délimités.

Quelles sont les conditions nécessaires pour qu’un sentier soit considéré comme apte à la randonnée ? Il doit être praticable toute l’année, avoir un intérêt dans le paysage, ne pas avoir de grands dénivelés, être accessible à la grande majorité de la population et être balisé correctement.

Un groupe qui fait de la randonné en montagne.

2. La descente en rappel, l’un des sports de montagne avec le plus de pratiquants

Voici l’un des sports de montagne avec le plus d’adeptes ces derniers temps. Il s’agit d’un système de descente d’une paroi presque verticale avec des cordes. Le rappel (image de couverture) est lié à l’escalade sur les roches et au canyoning.

Il en existe différents types : avec les bras, Dulfer (la corde se place entre les deux jambes), et un autre où la corde passe derrière le dos. En plus de la corde, l’équipement de rappel se compose d’une autre corde d’ancrage, d’un mousqueton avec des crans de sécurité, d’un harnais, d’une ligne de sécurité et d’un descendeur. Par ailleurs, tous les pratiquants doivent utiliser un casque et des gants.

3. L’escalade, l’un des sports de montagne plein de sensations

Il est semblable au précédent mais dans le sens inverse. Autrement dit, l’objectif est de grimper une paroi ou une montagne en utilisant les membres inférieurs. Cette activité dérive de l’alpinisme et est un sport à risque, même si les escaladeurs utilisent un équipement spécial et disposent de diverses techniques pour éviter les accidents.

Femme qui fait de l'escalade.

Il existe différents types d’escalade : roche, alpine, sur la glace, mixte (roche et glace), sur des falaises avec de l’eau, urbaine, escalade d’adhérence… Ce sport se divise également en escalade libre, classique, sportive, artificielle, solitaire ou intégrale. Pour pratiquer les multiples techniques, on utilise des lieux spécifiques appelés murs d’entraînements.

4. Le trekking

En espagnol, ce sport est connu également sous le nom ‘d’excursionnisme’ et est associé aux voyages courts. Il s’agit d’une activité physique qui peut se réaliser à pied, en vélo ou même à cheval, mais toujours en milieu rural. Principalement en montagne ou en forêt.

Le trekking possède une sorte de ‘maximes’ ou de règles à respecter pour un développement complet du sport : la sécurité avant tout, le respect de l’environnement, la mise en place d’un plan préalable, l’usage d’éléments d’orientation et la non utilisation de véhicules motorisés.

Femme qui marche dans la nature.

5. L’alpinisme

Nous lui attribuons souvent ce terme d’alpinisme, mais en réalité, cette appellation fait référence à l’alpinisme dans les Alpes. On utilise également les termes ‘Andinismes’ pour la Cordillère des Andes et ‘Himalayisme’ pour la chaîne de l’Himalaya.

Le principal objectif de l’alpinisme est d’atteindre le sommet d’une montagne. Pour cela, il faut des techniques, des connaissances, des compétences et de bonnes conditions physiques.

En effet, il est indispensable de disposer d’un minimum d’équipement pour pouvoir réaliser de l’alpinisme : alimentation (nourriture énergétique et eau), vêtements (chaussures spécifiques, habits adaptés au climat, écharpe, chapeau et lunettes de soleil) et accessoires de base (crampons, sac à dos, bâton de marche, corde, lampe de poche, rasoir, sifflet, tente, sac de couchage, etc).

Un homme qui se repose dans la montagne.

6. Vélo de montagne

Voici un autre des sports de montagne considérés comme risqués car il se pratique sur des circuits avec divers obstacles, des pentes raides et des descentes rapides. Ce sont des vélos spéciaux appelés VTT. Ils sont généralement plus légers et plus résistants que les vélos conventionnels.

Par ailleurs, il existe différentes spécialités dans le vélo de montagne. Cyclisme en nature ou rallye, descente, ascension, avalanche, endurance, slalom, marathon de montagne, rural bike, des sauts et le slopestyle.

Un homme qui fait du vélo en montagne.

Finalement, nous ne pouvons pas passer à côté du trail running ou course de montagne. C’est un sport qui consiste à courir sur différents sentiers naturels, à traverser des ruisseaux voire même à faire de l’escalade. Cette discipline se déroule sur de courtes distances (maximum 12 kilomètres). Mais si elle dépasse ce chiffre, elle est considérée comme un ultra-rail running ou un ultra-marathon.

  • Ramón Muñoz. 2008. Manual de iniciación a la montaña. Escuela Española de Alta Montaña. http://www.conmacuto.com.es/MANUAL%20DE%20INICIACION%20A%20LA%20MONTA%C3%91A.pdf
  • Federación Española de Deportes de Montaña y Escalada. Deportes. http://www.fedme.es/index.php?mmod=