3 raisons de commencer à utiliser des vélos partagés

· 5 mai 2019
Se rendre à vélo au travail ou l'utiliser pour effectuer des formalités dans le centre-ville est une alternative de plus en plus viable pour ceux qui vivent dans les grandes villes.

Mais au-delà de l’achat et de l’utilisation individuelle, vous pouvez opter pour ce que l’on appelle les « vélos partagés » ou vélos en libre-service ; un système qui est vraiment bénéfique pour tous.

Qu’est-ce que le système de vélos partagés ?

Les principales villes du monde disposent d’un système de vélos partagés, grâce auquel les habitants ont la possibilité de prendre un vélo qu’ils utiliseront aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Dans la plupart des cas, ce système est géré par le gouvernement (c’est-à-dire qu’il est public) et fonctionne de manière plus que simple : vous prenez un vélo à un endroit précis et vous pouvez le rendre dans un autre stationnement.

vélos partagés

L’initiative du vélo partagé n’est pas moderne. Lancée premièrement à Amsterdam, elle est aujourd’hui vieille de plus de 50 ans. À son lancement, l’idée était simple : peindre les vélos en blanc et les distribuer gratuitement dans toute la ville, pour être utilisés par ceux qui en ont besoin.

Bien qu’il n’ait pas eu beaucoup de succès, le pari fut réitéré ; et en 1974 le Conseil municipal s’impliqua dans l’organisation. Il sera alors créé trois stations au cœur de la capitale néerlandaise. Le système va ensuite être reproduit à Paris, Copenhague, Londres, Madrid et Barcelone. New York, Buenos Aires et Rio de Janeiro vont également finir par suivre le pas des villes précédentes.

L’Asie aussi n’a pas échappé à la fièvre des vélos partagés. C’est ainsi qu’aujourd’hui, le plus grand système au monde est possédé par la ville chinoise de Hangzhou. Quant au Japon, il est allé encore plus loin dans le fonctionnement de ce système de vélos partagés.

Grâce à un projet récemment lancé, les populations peuvent utiliser des vélos « empruntés » et les laisser n’importe où ; pas nécessairement dans une station spécifique. Aussi, à l’aide d’un téléphone mobile et d’un GPS, ils peuvent savoir si un appareil est disponible près de chez eux.

Pourquoi devrions-nous utiliser le système de vélo en libre-service ?

De plus en plus de personnes vivant en milieu urbain utilisent le vélo pour se déplacer d’un endroit à l’autre. En effet, cela présente de nombreux avantages – individuels, sociaux et même globaux —. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles vous devriez commencer à profiter des vélos partagés :

  1. Gagner du temps

Les près de 1 000 systèmes de vélos partagés dans le monde sont un succès. Pourquoi ? Parce qu’ils résolvent plusieurs problèmes. Se rendre à une station pour prendre un vélo, l’utiliser et le ramener au même point ou à un autre est la chose la plus simple au monde.

vélos partagés

Il suffit de s’inscrire sur le site web ou sur l’application spécifique de la Mairie ou de savoir qui fournit le service pour en profiter.

  1. Gain de place

Il est vrai qu’avoir son propre vélo peut être très confortable parce que nous l’avons à la maison et nous pouvons l’utiliser quand nous le voulons. Mais cela a aussi ses inconvénients. Par exemple, si votre appartement est très petit, vous ne pouvez pas garer votre vélo au même endroit ; sans le déranger ou sans avoir à le déplacer tout le temps selon l’heure du jour.

Par ailleurs, s’il n’y a pas d’ascenseur là où vous vivez… vous devez monter les escaliers avec votre vélo ! C’est un effort inutile. De plus, il faut toujours le garer dans un endroit public lorsqu’on arrive à destination. Ce qui signifie qu’il faut investir dans un bon cadenas et savoir où la laisser pendant plusieurs heures.

  1. D’autres les gardent

Hormis le fait que vous n’avez pas à vous soucier de l’endroit où ranger ou garer votre vélo, l’autre avantage qu’offrent les vélos partagés est que vous n’avez pas vous soucier de leur entretien ou maintenance. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faut le casser ou le maltraiter. Mais s’il a besoin d’être réparé… quelqu’un d’autre s’en chargera !

Dans certaines gares, il y a des gens qui se consacrent au reconditionnement et à la remise en état pour que tout le monde puisse en profiter.

Enfin, nous ne pouvons ignorer les avantages d’un vélo (en général) : sauvegarde de l’environnement ; pratique d’exercice sportif ; économie d’argent et de temps dans les transports et réduction des problèmes de circulation dans les grandes villes.