Additifs alimentaires : types, avantages et inconvénients

· 22 mars 2019
Il existe de nombreux mythes sur les additifs alimentaires, mais sont-ils bons ou mauvais ? Nous les examinons un par un.

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées aux aliments pour maintenir ou améliorer leur sécurité, leur fraîcheur, leur goût, leur texture ou leur apparence.

Il est nécessaire de vérifier que ces substances ne peuvent pas avoir d’effets nocifs sur la santé humaine avant de les utiliser.

Dans les aliments commercialisés sur le marché international, seuls les additifs qui, après avoir été évalués, ont été considérés comme sûrs par le comité d’experts de l’OMS peuvent être utilisés.

C’est l’organisme international responsable de l’évaluation de la sécurité des additifs alimentaires. Cette évaluation est basée sur les niveaux d’utilisation maximaux établis par ce comité.

Il existe beaucoup d’additifs, qui sont même utilisés quotidiennement dans nos cuisines. Ceux utilisés depuis le plus longtemps sont les suivants :

  • Sel : pour les viandes ou le poisson séché.
  • Sucre : dans les confitures.
  • Anhydride sulfureux : pour le vin.

Les avantages des additifs.

Types d’additifs

Les additifs alimentaires sont très différents les uns des autres, leur classification est donc très étendue. Certains des types les plus importants d’additifs sont ceux présentés ci-dessous :

  • Edulcorants. Substances qui ajoutent de la douceur à un aliment.
  • Colorants. Substances qui ajoutent de la coloration.
  • Conservateurs. Substances qui contribuent à augmenter la durée de vie du produit, en protégeant les aliments des microorganismes pathogènes.
  • Antioxydants. Substances qui aident à prolonger la durée de conservation en protégeant les aliments de l’oxydation.
  • Supports. Substances utilisées pour dissoudre, diluer.
  • Acidulants. Substances qui donnent un goût acide aux aliments.
  • Antimousses. Substances qui réduisent la formation de mousse.
  • Agents de chargement. Substances qui augmentent le volume d’un produit.
  • Emulsifiant. Substances qui permettent au mélange de deux phases non miscibles – l’eau et l’huile, par exemple – d’être homogène.
Les inconvénients des additifs.

  • Durcisseurs. Substances qui maintiennent les tissus des fruits ou des légumes fermes ou croquants.
  • Exhausteurs de goût. Substances qui augmentent le goût du produit.
  • Gélifiants. Substances qui donnent de la texture à un produit alimentaire en formant un gel.
  • Hydratants. Substances qui empêchent le séchage des aliments ou qui favorisent la dissolution d’une poudre en milieu aqueux.
  • Gazéificateurs. Substances qui libèrent du gaz et augmentent ainsi le volume d’une masse.
  • Séquestrants. Substances qui forment des complexes chimiques avec des ions métalliques.
  • Stabilisants. Substances permettant de maintenir l’état physicochimique d’un aliment.
  • Epaississants. Substances qui augmentent la viscosité d’un aliment.

Avantages des additifs

Certains des principaux avantages des additifs alimentaires sont les suivants :

  • Ils prolongent la durée de vie des aliments et garantissent leur sécurité.
  • Le nitrite, dans le cas de la viande, empêche la croissance des bactéries qui donnent lieu à une toxine mortelle.
  • Les additifs dans le pain et les sorbates dans le fromage ralentissent et inhibent la croissance des champignons.
  • Les colorants et les arômes améliorent l’apparence et la saveur des aliments auxquels ils sont ajoutés.
  • Certains additifs aident à maintenir la valeur nutritionnelle de l’aliment.
  • En réduisant la détérioration des aliments, cela signifie que nous pouvons avoir ce produit à toutes les saisons de l’année, que ce soit la saison du produit ou non.

Inconvénients

Certains des principaux inconvénients des additifs alimentaires sont les suivants :

  • Les sulfites peuvent provoquer de l’asthme, ils sont donc très dangereux, en particulier pour les asthmatiques.
  • Certains additifs contiennent du gluten, ce qui empêche les personnes souffrant de la maladie coeliaque de les consommer.
  • Les nitrates et les nitrites peuvent être toxiques s’ils se lient à l’hémoglobine, car ils risquent de former des composés cancérogènes.
Les additifs néfastes.

  • Certains édulcorants hypocaloriques, tels que l’aspartame, ne sont pas tolérés par les patients atteints de phénylcétonurie.
  • Les conservateurs peuvent provoquer une irritation de la muqueuse intestinale, de la diarrhée, des hémorragies internes ou une augmentation des problèmes de foie ou des reins.
  • Certains additifs peuvent augmenter le risque d’allergies.
  • Un autre édulcorant, le sorbitol, n’est pas recommandé aux enfants, car une consommation excessive peut provoquer des diarrhées et des gaz d’estomac.