Les bienfaits des agrumes pour les sportifs

17 juin, 2020
Quelques doses adéquates de vitamine C améliorent la fonction immunitaire, ce qui peut indirectement augmenter les performances de l'athlète. Découvrez-en davantage à ce sujet dans cet article.
 

Même si certains experts avertissent que la consommation d’agrumes avant l’entraînement pourrait augmenter le risque de lésion musculaire, ces aliments procurent de nombreux bienfaits aux sportifs. Parmi leurs caractéristiques, on distingue leur pouvoir antioxydant important. Cela peut réduire l’apparition des radicaux libres chez l’athlète.

Les agrumes contiennent de la vitamine C

Les agrumes se caractérisent par leur teneur élevée en vitamine C. Cette vitamine remplit diverses fonctions dans l’organisme. Tout d’abord, elle favorise la synthèse du collagène, comme l’indique une étude publiée dans la revue Orthopaedic Journal of Sports Medicine.

Par conséquent, assurer l’apport de ce nutriment contribue à maintenir en bonne santé les tendons et les muscles. Cela aide également à diminuer le risque de blessure.

D’autre part, ces fruits présentent une fonction antioxydante essentielle dans l’organisme. Ainsi, leur ingestion peut réduire les douleurs musculaires et les marqueurs d’inflammation associés à un exercice intense.

Cependant, des doses excessives d’agrumes sont également associées à une aggravation des adaptations musculaires, selon une étude publiée en 2016.

Par ailleurs, les doses adéquates de vitamine C permettent une oxydation appropriée des lipides dans le cadre d’un entraînement intense. En revanche, un déficit pourrait avoir un impact négatif sur les performances de l’athlète.

Il est donc essentiel de garantir la consommation d’agrumes et d’autres aliments riches en vitamine C, tels que les poivrons.

 
Assortiment d'agrumes.

Les agrumes améliorent l’hydratation

Une autre qualité des agrumes, de même que de nombreux autres fruits, est leur teneur élevée en eau. Cela améliore les niveaux d’hydratation du sportif. Ce qui permet de prévenir les complications associées à une perte excessive d’eau et l’électrolytes.

La consommation de fruits est une stratégie complémentaire efficace pour améliorer l’apport en liquides du sportif.

Néanmoins, certains experts recommandent de ne pas manger de fruits acides avant les entraînements ou les compétitions sportives. Ces professionnels affirment que ce type d’aliments pourrait augmenter le risque de lésion musculaire.

Les données scientifiques n’ont pas encore étayé cette affirmation, qui est à l’étude. Quoi qu’il arrive, et par mesure de précaution, il est préférable de séparer la consommation d’agrumes des entraînements de sport. Après tout, il s’agit d’une mesure dont le rapport coût-bénéfice est assez favorable.

La consommation de fruits est essentielle

Au-delà des agrumes, il faut souligner que l’apport de fruits est un élément indispensable de l’alimentation d’un sportif. Outre les vitamines, les minéraux et les antioxydants qu’ils fournissent, ils renferment également de grandes quantités de fibres.

 

Ce nutriment contribue largement à réduire les problèmes de transit intestinal. D’autre part, son absorption entraîne une croissance sélective du microbiote qui pourrait être associée à une diminution de l’inflammation du système digestif.

Pour finir, les fruits contiennent généralement des électrolytes nécessaires à la garantie de l’équilibre hydrique et électrolytique chez le sportif. Cela peut contribuer à réduire l’apparition de crampes musculaires et autres accidents qui compromettent les performances sportives.

Consommez régulièrement des agrumes !

En bref, grâce à leur apport en vitamine C et à leurs propriétés antioxydantes, les agrumes sont des fruits qui devraient faire partie de la consommation régulière des athlètes. Comme nous l’avons constaté, ils favorisent la synthèse du collagène et aident à diminuer les dommages oxydatifs.

Un pamplemousse découpé en deux.

Par ailleurs, ces doses de vitamine peuvent renforcer la fonction immunitaire et réduire l’incidence des maladies respiratoires. Cela a également un impact, bien que de manière indirecte, sur les performances de l’athlète.

Toutefois, en raison de l’avis de certains experts, il est conseillé d’ingérer ces aliments en dehors des entraînements. Selon eux, leur nature acide pourrait influencer le risque de lésion musculaire, bien qu’il n’existe pas de preuve solide à ce jour.

 

Enfin, il ne faut pas oublier l’importance de la consommation de fruits et de légumes quand on fait du sport. En plus de tous les nutriments essentiels qu’ils contiennent, ils favorisent également l’hydratation. Ainsi, les baisses de performance et les complications associées à une perte excessive de liquide peuvent être évitées.

  • DePhillipo NN., Aman AS., Kennedy MI., Begley JP., et al., Efficacy of vitamin C supplementation on collagen synthesis and oxidative stress after musculoskeletal injuries: a systematic review. Orthop J Sports Med, 2018.
  • Mason SA., Morrison D., McConell GK., Wadley GD., Muscle redox signalling pathways in exercise, role of antioxidants. Free Radic Biol Med, 2016. 98: 29-45.