Quelles sont les lésions les plus courantes à l'épaule ?

08 décembre, 2019
Les lésions à l'épaule sont très fréquentes chez les sportifs. Cet article vise à identifier quelles sont les plus courantes et comment nous pouvons les prévenir. Découvrez-en davantage !
 

Les lésions à l’épaule sont très courantes chez les sportifs. En effet, il s’agit d’une partie complexe du corps. Ces blessures peuvent donc être très inconfortables et affecter votre routine car elles s’aggravent facilement avec les mouvements.

Certes, les douleurs et les lésions à l’épaule peuvent considérablement entraver la capacité de bouger librement et sans gêne. Par ailleurs, sachez que ce type de lésions peut être aiguë ou chronique, en fonction du moment où le diagnostic est posé et la durée de la douleur ou de l’invalidité.

Néanmoins, la plupart des problèmes à l’épaule impliquent les muscles, les ligaments et les tendons, plutôt que les os. Les gênes peuvent alors se développer lentement à travers les routines d’entraînement répétitives et intensives. C’est pourquoi, il est nécessaire de savoir quelles sont les lésions à l’épaule les plus communes et comment faire pour les prévenir.

Lésions à l’épaule les plus communes

Nous vous présentons les lésions à l’épaule les plus courantes chez les sportifs.

1. La tendinite, l’une des lésions à l’épaule les plus fréquentes

La première des blessures à l’épaule parmi les plus fréquentes est la tendinite. Tout d’abord, sachez qu’un tendon est un cordon qui relie le muscle avec l’os et, par conséquent, la plupart des tendinites résultent d’une inflammation du tendon. Les tendons de l’épaule les plus couramment touchés sont le tendon de la coiffe des rotateurs ainsi que l’un des tendons du biceps.

 

2. La bursite

Les bourses sont de petits sacs remplis de liquide qui se trouvent dans les articulations de tout le corps, y compris l’épaule. Ils agissent comme des coussins entre les os et les tissus mous qui les recouvrent. Par ailleurs, ils aident à réduire la friction entre les muscles qui glissent et l’os.

Femme qui souffre de douleur à l'épaule.

Parfois, l’utilisation excessive de l’épaule entraîne une inflammation et un gonflement de la bourse entre la coiffe des rotateurs et une partie de l’omoplate. Le résultat est une condition connue sous le nom de bursite sous-acromiale.

3. Instabilité

L’instabilité de l’épaule a lieu quand la tête de l’os de la partie supérieure du bras est obligée de sortir de l’épaule. Cela peut se produire à la suite d’une lésion soudaine ou d’un usage excessif.

En effet, les dislocations de l’épaule peuvent être partielles, la boule du bras supérieur sortant partiellement de la cavité. On appelle cela une subluxation. Une luxation complète signifie que la boule sort totalement de la prise.

Une fois que les ligaments, les tendons et les muscles entourant l’épaule s’affaiblissent ou se déchirent, les dislocations peuvent se répéter. Les luxations récurrentes, qui peuvent être partielles ou complètes, entraînent une douleur et une instabilité lorsqu’on lève le bras ou qu’on l’éloigne du corps. De même, les épisodes répétés de subluxations ou de dislocations produisent un plus grand risque de développer de l’arthrite dans l’articulation.

 

« L’important ce n’est pas d’être tombé, c’est d’avoir su se relever »

-Vince Lombardi-

4. Les déchirures du tendon

La séparation et la déchirure des tendons peuvent être le résultat d’une lésion aiguë ou de changements dégénératifs dans les tendons en raison d’un âge avancé, de l’usage excessif à long terme, de l’usure ou de lésion soudaine. Ces ruptures peuvent être partielles ou séparer complètement le tendon de sa fixation à l’os.

En effet, dans la plupart des ruptures complètes, le tendon se détache de son union avec l’os. Les lésions du tendon des rotateurs et du biceps sont parmi les plus communes.

5. L’épaule congelée

Cette condition limite grandement le mouvement de l’articulation. Elle provoque l’accumulation de bandes anormales de tissu dans l’articulation, empêchant la liberté de mouvements dans l’épaule. Cette articulation peut alors se congeler car la douleur ou la chirurgie l’ont amené à se paralyser un moment, permettant ainsi que les adhérences s’accumulent.

Femme qui a une lésion à l'épaule.

6. L’arthrite

Elle se déclenche lorsque les surfaces lisses du cartilage qui recouvrent les os de l’articulation de l’épaule s’usent. La cause la plus fréquente est une utilisation excessive. D’autre part, les traitements pour l’arthrite de l’épaule dépendent de la gravité de la douleur.

 

Cependant, le repos est le plus judicieux dans ces cas, ainsi que les anti-inflammatoires et les injections de cortisone. Dans certains cas, un remplacement de l’articulation de l’épaule est nécessaire.

Que faire pour prévenir les lésions à l’épaule ?

La première étape pour prévenir les lésions à l’épaule est d’utiliser du matériel d’ajustement correct, en particulier des épaulettes. Assurez-vous de porter un équipement de protection au début de chaque entraînement.

Une autre mesure préventive est de pratiquer des techniques adéquates d’approche et de blocage. Vous pouvez également participer à un programme de renforcement et de conditionnement afin d’aider à renforcer l’épaule et la rendre plus souple et moins sujette aux lésions.

Par ailleurs, il est important d’être toujours à l’écoute de son corpsSi votre épaule vous fait mal après une activité, ne l’ignorez pas. De même, si vous estimez que la douleur est sérieuse et ne disparaît pas, consultez un médecin.

Enfin, nous vous conseillons de vous préparer correctement pour l’exercice. Cela signifie qu’il faut s’échauffer avant et après l’entraînement. Commencez donc le sport lentement et avancez de manière progressive.

Pour terminer, n’oubliez pas que la grande majorité des lésions à l’épaule les plus communes sont causées par le sport, la pratique d’exercices intenses ou le lever de poids lourds. C’est pourquoi, vous devez être particulièrement prudent lors de ce type d’activités.