La protéine de l’œuf diminuerait la pression artérielle

12 janvier 2020
L’œuf est-il un ingrédient régulier de vos plats ? Dans cet article, nous vous donnons les raisons de l'ajouter à vos repas.

Bien que, pendant de nombreuses années, les oeufs étaient considérés comme un aliment de qualité douteuse pour la santé, les dernières études démontrent le contraire.

Effectivement, il est prouvé que la consommation d’œuf n’a aucun effet sur le cholestérol sanguin. Par ailleurs, il s’agit d’un aliment riche en protéines de haute valeur biologique, indispensables pour une bonne santé musculaire.

Il y a quelques années, la quantité d’oeufs que l’on pouvait consommer par semaine était limitée. De nos jours, les experts ne limitent plus leur consommation. Dans tous les cas, la modération et le suivi d’une alimentation riche en fruits, légumes et aliments frais sont plus judicieux.

Influence sur la pression artérielle

La présence d’un peptide dans la protéine du blanc d’œuf ayant une incidence sur la pression artérielle a été étudiée. Il semble que ce soit un peptide inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine. Par conséquent, il bloque l’augmentation de la pression artérielle.

Cependant, on dit également que la protéine des oeufs soumise à un traitement thermique entraîne un effet antihypertenseur plus important. Ainsi, la consommation d’oeufs pourrait être un traitement complémentaire à l’utilisation de médicaments antihypertenseurs pour réduire le niveau de tension artérielle.

Quoi qu’il en soit, davantage d’études sont nécessaires pour prouver l’efficacité de ce peptide. Actuellement, on estime que la consommation régulière d’oeufs peut être similaire à l’administration d’une faible dose de captopril. Mais sans les effets secondaires qui vont avec.

Un œuf en tranches.

Toutes les données publiées évoquent des tests sur les animaux. Par conséquent, des recherches sur les êtres humains sont indispensables afin de pouvoir généraliser ces affirmations.

L’œuf : un aliment complet

Au-delà de ce qui vient d’être énoncé, l’œuf présente bien d’autres nutriments bénéfiques pour la santé. Tout d’abord, il s’agit d’un aliment riche en vitamine D, un nutriment déficitaire chez de nombreuses personnes.

Cette vitamine est fortement liée à la santé osseuse, le système immunitaire et la prévention des maladies complexes. Il s’agit d’un micronutriment que le corps peut synthétiser à partir de l’exposition au soleil. Mais, en l’absence de cette lumière, il est nécessaire de l’inclure dans l’alimentation.

Par ailleurs, il dispose d’une bonne quantité d’acides grasLa plupart sont de types saturés, mais malgré les croyances populaires, ces graisses sont primordiales pour un fonctionnement correct de l’organisme.

Facilité de préparation

Un autre avantage des oeufs est qu’ils peuvent être préparés de multiples façons différentes. Qu’ils soient au plat, en omelette ou brouillés, toutes les alternatives sont bonnes. En outre, les recettes sont généralement simples et rapides, et il est facile de les combiner avec d’autres aliments.

En revanche, il est préférable de modérer la consommation d’oeufs frits. A cause des substances qui peuvent se former à partir de la friture, telles que l’acrylamide.

Les oeufs n’augmentent pas le cholestérol

Le régime alimentaire a une influence très faible sur les taux de cholestérol sanguin. En effet, peu d’aliments sont capables d’accroître ces taux, ou alors en petites quantités.

D’autre part, il existe peu de moyens de réduire le cholestérol à travers l’alimentation en dehors de la consommation régulière de poisson gras et de fruits secs. En guise d’avertissement, nous tenons à préciser qu’il faut se méfier des graisses trans. Elles semblent être les plus dangereuses pour la santé cardiovasculaire.

Un homme qui casse un œuf dans un saladier.

Il existe des études humaines sur la consommation d’oeufs et le profil lipidique, qui prétendent que la consommation de 4 oeufs par semaine augmente le cholestérol de la même façon que la consommation de 16 oeufs.

Par conséquent, il y a une légère augmentation initiale, mais rien de préoccupant, qui se maintient à mesure que l’ingestion de l’aliment augmente. De plus, on doute actuellement de l’influence du cholestérol sur le risque de maladie cardiovasculaire. Ces paramètres ne sont donc pas tout à fait clairs.

Conclusion sur la consommation d’œuf

L’œuf est un aliment très intéressant qui doit être présent régulièrement dans l’alimentation. Il constitue une excellente source de protéines pour le muscle ainsi qu’une source de vitamine D. Par ailleurs, il existe des données comme quoi la combinaison des oeufs avec les médicaments pourrait avoir un effet antihypertenseur intéressant chez les êtres humains.

Enfin, il est essentiel de démystifier le fait que l’œuf a un impact sur les niveaux de cholestérol et que son nombre hebdomadaire doit être limité. Néanmoins, la chose la plus conseillée est de toujours suivre les recommandations d’un nutritionniste afin d’établir un programme alimentaire selon nos besoins spécifiques.

  1. He H., Zhang T., Zhou J., Zhu Z., Na X., Zhou G., Zhuang G., Liu A., Associations of physical activity and egg intake with hypertension among Chinese middle-aged and older population. Sci Rep, 2019. 9 (1): 7722.
  2. Browning LC., Cowieson AJ., Vitamin D fortification of eggs for human health. J Sci Food Agric, 2014. 94 (7): 1389-96.