Les ingrédients à éviter dans l’alimentation du sportif

9 juillet 2019
De nos jours, de nombreux aliments contiennent des ingrédients qui ne sont pas du tout bons notre santé et dont le seul but est de réduire les coûts et d'optimiser la durée de conservation des aliments. Soyez vigilant et lisez les étiquettes pour les éviter autant que possible.

Pendant des années, de nombreux colorants artificiels, édulcorants et émulsifiants se sont invités dans les aliments. Ce qui a eu un effet néfaste sur notre santé actuelle. Dans cet article, nous vous donnons une liste des ingrédients à éviter dans les aliments, dans la mesure du possible.

Les édulcorants artificiels

Des études ont montré que consommer quelque chose de sucré augmentait la faim, indépendamment des calories. De plus, la consommation d’édulcorants artificiels entraînait une prise de poids plus importante que la consommation de sucre.

L’aspartame semble avoir l’effet le plus prononcé, mais il en va de même pour les autres édulcorants artificiels, tels que le sucralose. En effet, il peut causer ou aggraver une maladie intestinale inflammatoire, car il interfère avec la fonction gastro-intestinale.

Les édulcorants artificiels augmentent le risque de diabète. Une étude récente de la revue Nature montre qu’ils altèrent négativement le microbiote intestinal. Par exemple, l’édulcorant artificiel le plus vendu, le Splenda ou le sucralose, peut détruire jusqu’à 50 % de la bonne flore intestinale.

ingrédients à éviter

Les graisses trans et les huiles végétales, des ingrédients à fuir par excellence

Premièrement, les graisses trans favorisent l’inflammation, qui est un point de référence pour la plupart des maladies chroniques. Elles interfèrent également avec la fonction de base de la membrane cellulaire, ce qui peut favoriser le cancer, le diabète et certaines maladies cardiovasculaires.

Les graisses trans peuvent augmenter considérablement le risque d’accident vasculaire cérébral. Une étude réalisée en 2010 auprès de femmes ménopausées a révélé une incidence 30 % plus élevée d’accidents vasculaires cérébraux chez les femmes dont l’apport quotidien en gras trans était le plus élevé.

En ce qui concerne les huiles végétales hydrogénées, elles sont présentes dans la plupart des aliments transformés, notamment les biscuits, les aliments frits et bien d’autres. Aujourd’hui, aux États-Unis, l’utilisation des huiles végétales est 1 000 000 de fois supérieure à celles du début du XXe siècle. Ces dernières représentent entre sept et huit pour cent de toutes les calories consommées quotidiennement.

ingrédients à éviter

Contrairement aux graisses trans, on continue d’ignorer les huiles végétales. Et cela même si elles deviennent des sous-produits toxiques de l’oxydation lorsqu’elles sont chauffées. Sans aucun doute, les huiles végétales de piètre qualité sont l’un des principaux ingrédients à éviter dans les aliments.

Les arômes artificiels

Certains arômes artificiels peuvent poser de graves problèmes de santé. Par exemple, l’arôme de beurre ajouté au pop-corn pour micro-ondes vient d’un composant diacétyle. Celui-ci est souvent pointé du doigt pour son implication sur la santé du cerveau. En effet, il peut contribuer aux plaques bêta-amyloïdes, associées au développement de la maladie d’Alzheimer.

Le glutamate monosodique

Le glutamate monosodique est une excitotoxine. Cet exhausteur de goût est souvent associé à la nourriture chinoise, mais on l’ajoute désormais à d’innombrables produits alimentaires transformés, allant des aliments surgelés et vinaigrettes à des frites et des viandes.

Cet ingrédient à éviter est directement lié à l’obésité, aux lésions oculaires, aux maux de tête, à la fatigue, à la désorientation, à la dépression, aux palpitations, à un engourdissement et à des picotements. Ce sont des conséquences assez graves pour décider de fuir cet ingrédient.

ingrédients à éviter

Des colorants

Neuf des colorants alimentaires actuellement approuvés aux États-Unis sont liés à des problèmes de santé. Différentes études menées par l’industrie chimique montrent qu’ils peuvent provoquer une hyperactivité et des réactions allergiques, de même que le cancer.

Par exemple, le colorant le plus utilisé, le rouge 40, peut accélérer l’apparition de tumeurs dans le système immunitaire des souris, tout en déclenchant une hyperactivité chez les enfants. Un autre exemple est le Bleu 2, utilisé dans les sucreries, les boissons, les aliments pour animaux domestiques, etc., associé aux tumeurs cérébrales.

ingrédients à éviter

Le sirop de maïs riche en fructose

Le sirop de maïs à haute teneur en fructose contient la forme libre de fructose et de monosaccharides de glucose. Le fructose se métabolise principalement dans le foie, car il est le seul organe capable de le faire.

Le fructose se métabolise dans le foie au même titre que l’alcool, provoquant un dysfonctionnement métabolique des mitochondries de la même manière que l’éthanol et d’autres toxines. Et tout comme l’alcool, votre corps convertit le fructose directement en graisse.

Divers conservateurs

Les conservateurs allongent la durée de vie de la nourriture, ce qui augmente les profits du fabricant. Cependant, la plupart sont liés à des problèmes de santé tels que le cancer, des réactions allergiques, etc. Certains d’entre eux sont le nitrite de sodium, le benzoate de sodium ou l’azodicarbonamide.

Les ingrédients transgéniques et génétiquement modifiés

La dernière étude sur les aliments transgéniques, impliquant des porcs, était l’une des études scientifiques les plus solides jamais menées sur les effets sur la santé d’un régime alimentaire basé sur la transgénique.

La majorité des porcs élevés aux États-Unis sont normalement nourris avec un mélange de soja transgénique et de maïs. Les chercheurs ont découvert que ce régime provoquait une inflammation sévère dans l’estomac des porcs.