Quelle quantité de sel puis-je consommer par jour ?

Le sel est l’une des épices ou condiments que nous utilisons le plus pour la cuisine En excès toutefois, il peut être nuisible pour la santé.
 

La tendance actuelle en nutrition recommande de limiter la consommation de sel. On entend très fréquemment cette recommandation, mais nous restons toujours avec la même question en suspens : « Combien de sel puis-je consommer par jour ? ».

Nos parents et nos grands-parents savent aujourd’hui que le sel est lié à l’hypertension. Mais existe t-il une quantité ou une dose adéquate ? Derrière les problèmes causés par ce condiment, nombre de questions restent à clarifier.

Le sodium : le principal problème du sel

Le sel de table typique contient au moins 40 % de sodium. Le corps humain a besoin d’une certaine quantité de sodium pour fonctionner correctement. Malgré cela, la quantité nécessaire est faible.

En fait, le sodium est considéré comme un micronutriment en termes de nutrition. Son travail dans le corps consiste à contrôler la pression artérielle, le volume sanguin et l’absorption des nutriments. De plus, ce nutriment joue un rôle central dans la contraction musculaire.

En tant que substance régulatrice, si nous l’absorbons en excès, nous contribuons à dérégler des variables essentielles. Le fonctionnement des reins peut également en être affecté, de même que la capacité d’absorption du calcium.

 

Un problème de quantité

Ajouter du sel

Un seul gramme de sel contient 400 milligrammes de sodium. Le problème est que ce minéral ne se trouve pas seulement dans le sel de table. En fait, il abonde dans les produits de consommation quotidienne tels que les collations, la sauce soja, les saucisses, les fromages et la charcuterie, etc.

Que se passe t-il à notre époque ? Nous mangeons tous ces aliments régulièrement tout en abusant également de la salière. Le résultat : des niveaux élevés de sodium dans le corps. La plupart des gens n’ont même pas idée des quantités consommées.

Selon les statistiques, 90 % de la population nord-américaine consomme environ 3 400 mg de sel par jour. Les chiffres sont gérés par le Center for Disease Control and Prevention. De toute évidence, ce montant est supérieur à ce qui est recommandé. Mais la question centrale reste : « Combien de sel puis-je consommer par jour ? ».

Combien de sel puis-je consommer par jour ? L’OMS répond

Les agences de santé recommandent une limite supérieure à ne pas dépasser. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une personne normale ne devrait pas consommer plus de cinq grammes de sel par jour. Cela équivaut à une cuillère à café à ras de sel raffiné et iodé.

 

La quantité de sel en question, les cinq grammes, correspond à environ 2300 mg de sodium par jour. Il faut également dire que, bien que nous puissions limiter l’usage de la salière, nous ne gérons généralement pas la quantité de sel présente dans les aliments transformés. Et la principale difficulté est qu’au moins 75 % de notre consommation totale de sel provient de ces produits.

Malgré tout, il n’y a pas consensus non plus. Des chercheurs de l’Université McMaster, au Canada, suggèrent qu’une consommation quotidienne inférieure à 3 000 mg de sel peut également comporter des risques. Les études se poursuivent, mais on sait qu’un très faible apport chez des personnes en bonne santé est contre-productif.

Effets néfastes du déficit en sodium

Un déficit en sodium dans le corps est appelé hyponatrémie. Il est considéré comme un symptôme de surhydratation, une situation rencontrée chez certains individus. Dans son état le plus avancé, il peut provoquer des convulsions, le coma voire entraîner la mort. Comme on le voit, l’hydratation humaine est liée à ce minéral.

La plupart des experts conseillent une faible consommation de sodium, sauf dans des cas très spécifiques. Les procédés de fabrication, notre hygiène alimentaire et la qualité des aliments actuels fournissent déjà un excès de sel. Sa consommation aveugle peut être dangereuse pour les personnes hypertendues.

Des recettes équilibrées pour les végétariens
Les produits pré-cuisinés sont généralement riches en sel.

Par conséquent, les individus présentant un risque cardiaque devraient suivre d’autres préconisations en sel. C’est ainsi que les personnes âgées de plus de 51 ans, hypertendues et diabétiques devraient en consommer au maximum 1 500 milligrammes par jour. Cela vaut également pour les patients souffrant d’insuffisance rénale.

Quelques recommandations

Tout indique que notre santé dépend du contrôle de notre consommation de sel. Nous devons non seulement être vigilant pour les plats faits maison, mais aussi pour le sodium apporté par les plats industriels. Par conséquent, il est nécessaire de se référer aux tableaux nutritionnels de chaque produit.

Dans notre cuisine, nous pouvons déjà choisir de ne saler que les aliments qui en ont besoin, mais toujours en quantité appropriée. Il est vrai qu’au niveau gustatif, le sel améliore la saveur des recettes culinaires.