7 mythes sur notre corps

27 mars, 2019
De nombreux mythes ont souvent circulé sur notre corps sans la moindre preuve. Mais aujourd'hui nous voulons en finir avec eux et vous expliquer pourquoi certains sont sans fondement.
 

Comme cela arrive dans de nombreux domaines, l’étude du corps humain a permis de démentir plusieurs croyances erronées. Dans cet article, nous avons choisi de vous présenter les 7 principaux mythes sur notre corps, qui en vérité, ne reflètent aucunement la réalité.

La mondialisation et les réseaux sociaux ont accentué ces derniers temps l’apparition d’informations fausses ou peu crédibles. Ainsi, plusieurs mythes se sont développés au sujet de notre corps, mais sans aucun fondement réel. Dès lors, ces mythes se sont transmis de génération en génération pendant des siècles.

7 mythes sur notre corps et leur réfutation

Dans certains cas, la vérité est même assez décevante. Néanmoins, il est nécessaire de la révéler. C’est pourquoi nous allons vous parler de ces mythes sur notre corps qui, malheureusement pour certains, sont totalement faux.

1. « Le cerveau n’utilise que 10 % de ses capacités »

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase ? Eh bien, malheureusement pour nous, ce n’est pas vrai. Excepté dans les cas où, à cause d’une pathologie, on ne peut pas utiliser pleinement toutes ses capacités cérébrales.

Les êtres humains utilisent pratiquement toutes leurs ressources cérébrales tout au long de la journée. Et, il n’existe pas de techniques secrètes pour ‘éveiller’ ce potentiel endormi.

2. « Si tu te coupes les cheveux, il repousseront plus épais »

Notre chevelure pousse constamment. Le fait de la couper ou de la raser n’y change rien. En effet, il s’agit plutôt d’un facteur génétique.

 

L’explication de ce mythe vient du fait que lorsqu’ils commencent à pousser, les cheveux apparaissent plus épais. Au fil du temps, les dégâts que causent le soleil et l’air les décolorent et ils nous semblent alors plus fins.

3. « Le sucre rend hyperactif »

Voici bien une affirmation qui nous surprend tous. Pendant des années nous avons vu des parents interdire à leurs enfants la consommation de certains produits afin d’éviter leurs effets stimulants sur le comportement.

Le sucre et ses effets

Eh bien, en fin de compte, il semble que cela n’a aucun fondement scientifique. Au contraire, le sucre -dont les dangers indiscutables ont d’autres sources- accentue la production de sérotonine, un neurotransmetteur aux propriétés calmantes.

4. « L’homme a cinq sens »

Vous serez surpris de l’apprendre, mais de nombreuses preuves scientifiques suggèrent qu’il en existe deux autres. Il s’agit de la nociception et de la thermoception, qui nous permettent, respectivement, de sentir la douleur et détecter les températures.

5. « Le café combat la gueule de bois »

Il vous est sûrement déjà arrivé de prendre une tasse de café pour atténuer les effets de quelques verres de trop. Pourtant, nous sommes au regret de vous dire que cet acte n’aura pas l’effet souhaité.

 
mythes sur notre corps

En fait, le café pourrait même avoir l’effet inverse. On le doit, en réalité, au fait qu’il tend à rendre à notre corps l’état d’alerte que l’alcool réduit. Nonobstant, cela ne permet pas de pallier aux effets négatifs que les boissons alcoolisées entraînent sur les processus cognitifs.

En résumé, le café vous aidera à vous sentir plus réveillé, mais pas moins saoul. Pour éliminer plus rapidement l’alcool de votre organisme, vous devrez plutôt boire beaucoup d’eau.

6. « Si vous lisez avec peu de lumière, vous allez abîmer votre vue »

Cette menace classique que tous les parents ont déjà brandie n’a aucun fondement scientifique. Lire avec une faible luminosité peut entraîner de la fatigue chez un individu, mais ses capacités visuelles n’en seront pas altérées. Avec quelques heures de repos, tout reviendra à la normale.

7. « Il faut boire deux litres d’eau par jour »

On peut démentir ce mythe de plusieurs façons. D’abord, il faut rappeler que chaque corps est unique. Par conséquent, nous n’avons pas tous les mêmes besoins.

Ensuite, nous ne devons pas nous concentrer uniquement sur l’eau. Il s’agit plutôt de parler de liquides. Or, ils sont aussi présents dans les infusions, la viande, le poisson, les œufs, les fruits et les légumes. Bien sûr, l’eau est fondamentale car elle apporte la majeur partie de la quantité de liquides à ingérer au quotidien.

 

En fait, il faut savoir que la quantité de liquides à ingérer au quotidien n’est pas exactement de deux litres. Il n’y a pas de quantité universelle et en boire davantage n’est pas forcément meilleur. Le mieux reste encore d’écouter votre corps. En effet, il sera le plus apte à vous indiquer que vous êtes déshydraté.

Une femme qui boit trop d'eau

Alors, si vous avez soif ou si vous avez perdu ou vous apprêtez à perdre beaucoup d’eau en vous entraînant, buvez. Dans le cas contraire, rien de grave ; votre corps vous préviendra en cas de besoin.

Comme nous l’avons vu, nombre de mythes sont profondément ancrés dans l’imaginaire collectif. Nonobstant, il suffit de quelques données scientifiques pour les démentir. Désormais, vous ne pourrez plus vous laisser abuser par certains d’entre eux.