Est-il vrai que la bière hydrate ?

17 avril 2019
La bière est la boisson alcoolisée la plus consommée au monde et, malgré les avertissements constants concernant la consommation de ce type de boissons et les risques qu’ils comportent, il est également courant de voir certains arguments en faveur de sa consommation, louant certains avantages supposés que "nous ne valorisons pas assez". Il est désormais temps de clarifier les choses.

Il s’agit de l’une des phrases les plus répétées par les fervents défenseurs des bienfaits de cette boisson. Est-il néanmoins vrai que la bière hydrate ? Nous analyserons ci-après ses vertus et caractéristiques afin de contraster cette théorie.

La bière apporte-t-elle beaucoup de minéraux ?

Nous pouvons lire que la bière possède une importante capacité d’hydratation pour deux raisons différentes : sa forte teneur en minéraux et le fait même qu’elle ne cesse pas d’être un liquide que nous ingérons. Qu’elle est donc la part de vérité à ce sujet ? Est-il vrai que la bière apporte autant de micronutriments que certains peuvent le dire ?

Nous ferons un exercice très simple pour répondre à ces questions. Comparer les micronutriments apportés par une bière à ceux fournis par un verre de lait.

Quantité de minéraux dans le lait par rapport à la bière

Commençons par le calcium. Une cannette de bière apporte 14 mg de calcium contre 186 mg que contient une tasse de 150 ml de lait. Soit 13 fois plus. Vous pouvez penser que cette comparaison est assez évidente car le calcium est essentiellement présent dans le lait ou ses dérivés. Nous comparerons donc à présent un autre micronutriment.

Cet autre élément que nous pouvons comparer est le potassium. Ce micronutriment à la réputation d’être présent dans la bière, ce qui n’est pas le cas pour le lait. Essayez de taper « bière + potassium » sur Google. Vous trouverez alors des centaines d’articles louant la bière pour sa teneur élevée en potassium.

Boire du lait

Bien que cela soit moins connu, une tasse de lait contient 3,5 fois plus de potassium qu’une cannette de bière. Cette dernière ne contient en effet que 64,75 mg de potassium, contre 235,5 mg pour une tasse de lait.

Et enfin, le phosphoreUne tasse de lait contient 25,5 mg de phosphore. Combien pensez-vous qu’en contient la bière ? Si vous souhaitez vraiment inclure du phosphore dans votre alimentation, nous vous recommandons de consommer des sardines (270 mg pour 100 grammes) et des fruits de mer (200 mg par 100 grammes).

L’œuf (210 mg par 100 grammes) se distingue également par sa teneur en phosphore. C’est notamment le jaune qui contient une forte teneur de ce minéral (590 mg par 100 grammes).

Nous venons de voir que la bière, en raison de son apport en minéraux, ne peut être considérée comme spectaculaire. Nous pourrions dépasser son apport en consommant un simple verre de lait. Le moment est donc venu d’aborder l’autre argument des défenseurs de la bière, celui des liquides.

Les effet de l’alcool sur les liquides du corps humain

Nous savons tous que la bière, comme toute boisson contenant de l’alcool, augmente l’envie d’uriner. Ceci résulte du fait que l’alcool agit sur une hormone importante dans le processus d’excrétion, l’hormone antidiurétique (désormais ADH).

La fonction de l’hormone antidiurétique est de permettre aux reins de réabsorber l’eau utilisée pour dissoudre les substances toxiques et les déchets que nous devons éliminer, lesquels sont présents dans notre sang. Le corps utilise beaucoup d’eau pour réaliser ce processus. Il n’est toutefois pas disposer à la perdre. Pour éviter cela, l’ADH entre en jeu, et garantit que cette eau retourne dans l’organisme.

Les bienfaits de la bière

Mais ne nous éloignons pas du sujet qui nous intéresse. Qu’est-ce que tout cela a à voir avec l’alcool ? C’est assez simple : l’alcool inhibe la sécrétion de l’hormone antidiurétique et a donc un effet diurétique. Bien que cela ressemble à une tornade mentale, ceci est très simple si nous y réfléchissons un instant.

En fin de compte, l’alcool nous fait perdre davantage d’eau et de minéraux qu’elle n’en contient, et ce de manière plus rapide. Il s’agit de la raison principale pour laquelle nous remarquons que nous désirons aller plus souvent aux toilettes après avoir bu de l’alcool.

Nous savons par ailleurs que la déshydratation et la perte de minéraux ne sont pas bonnes pour la récupération musculaire. Boire une bière après l’entraînement n’est donc pas le meilleur moment pour cela.