Pourquoi courir pieds nus ?

· 18 mars 2019
Avez-vous déjà songé à partir courir pieds nus ? Saviez-vous qu'il existe de nombreux bienfaits à la course à pieds sans chaussures ? Découvrons-les dans cet article.

Une pratique préhistorique, courir pieds nus s’avère être de nouveau à la mode aujourd’hui. La course à pieds sans chaussures « invite » les coureurs à se déchausser… Ne serait-ce pas un peu déplaisant, et probablement dangereux ? Peut-être bien, et pourtant laisser respirer ses pieds tout en courant comporte de nombreux bienfaits.

Pour certains, ce genre d’expérience est sans intérêt, pourtant pour d’autres, c’est une forme de relaxation. Etonnamment, un athlète qui court pieds nus à plus de chance d’arriver à la ligne d’arrivée en toute sécurité. En effet, c’est un exercice qui apprend à faire de courtes enjambées, plus rapides et moins risquées.

Les courtes enjambées diminuent l’impact du sol sur le corps et facilitent la correction de la marche. Elles améliorent également la posture du coureur, qui a tendance à reculer en portant des baskets, alors qu’il se tiendra plus droit avec les pieds nus.

Courir pieds nus renforce les ligaments

Lorsque vous courez pieds nus, vous faites travailler le milieu et l’avant du pied et non le talon. Le premier contact avec le sol se fait donc par le métatarse, et permet une activation positive des chaînes musculaires. De plus, cet exercice renforce les ligaments, prévient les blessures et diminue l’impact de la course sur les articulations et les muscles.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le port de chaussures avec semelles amortissantes n’empêche pas le choc du talon sur le sol. Quelque soient les chaussures, le running affecte nos chevilles, genoux, hanches et toute la région lombaire .

Les muscles gastrocnémiens et ischio-jambiers s’adaptent mieux au sol avec des pieds nus. De plus, cette course active les moteurs sensoriels des terminaisons nerveuses des pieds jusque là peu développés et donne plus d’intensité aux stimuli qui atteignent le cerveau.

Courir sur la plage.

Moins de dépense énergétique

Courir pieds nus diminue la fréquence cardiaque, la consommation d’oxygène et donc la dépense énergétique ; reste à savoir si une telle course améliore ou non nos performances. En vérité, cela dépend du niveau de l’athlète et de sa condition physique. Sachez cependant la médaille d’Or des Jeux Olympiques a déjà été remises à des coureurs sans chaussures.

Courir pieds nus est fort bénéfique, notamment pour travailler correctement nos tendons et muscles, en répartissant notre poids de façon égale. C’est une activité qui demande une certaine préparation et certaines conditions. Elle ne convient donc pas particulièrement à tout le monde.

Quand est-il contre-productif de courir pieds nus ?

Courir pieds nus comporte aussi certains risques. On ne retire pas ses baskets du jour au lendemain sur un coup de tête. Il faut un certain temps d’adaptation, une période de transition entre les baskets et les pieds nus.

En effet, il est indispensable que votre pieds s’habitue aux imperfections du sol. C’est pourquoi, il est généralement conseillé de suivre une routine pour s’adapter qui peut prendre un an.

Ce temps d’adaptation peut paraître long et pourtant il vous évitera les ampoules douloureuses, les fractures, et autres blessures. Bref, courir pieds nus est un sport qui ‘apprend comme tout autre vu qu’il suggère une nouvelle technique.

La course à pieds sans chaussures est fortement déconseillée si vous avez des pieds plats ou des différence de longueur des jambes. En effet, bien que naturelle, elle pourrait alors nuire au bon état des orteils.

courir pieds nus

Recommandations

Avant de courir sans chaussures, il est conseillé de consulter un médecin pour connaître l’état physique et biomécanique du pied ; le spécialiste saura vous donner des conseils appropriés. Chose évidente cependant, lorsque l’on court pieds nus, il est important d’éviter les surfaces défectueuses qui pourraient causer des blessures.

Faire de l’exercice pieds nus sur des vélos, des pistes d’athlétisme, la plage ou des endroits où le terrain est agréable et sûr peut vous être utile pour mieux vous préparer. Enfin, évitez d’avoir peur ou de regarder le sol lorsque vous courez pieds nus, surtout si vous vous entraînez pour une compétition.

Une fois vos pieds accoutumés à marcher nus, vous noterez que les ampoules, les coupures et autres problèmes courants se font moins fréquents. La peau s’habitue vite.

Faits divers et amusants

Courir pieds nus est attrayant. Cela améliore nettement l’équilibre, vous apporte force et souplesse à vos pieds, étire vos orteils et vous offrent la possibilité de ne plus avoir recours aux semelles intérieures. Voici pour conclure quelques données intéressantes :

  • Exploit : la première médaille d’or du marathon pour l’Afrique lors des Jeux Olympiques de 1960 a été remportée par Adebe Bikila, athlète qui courait pieds nus.
  • Début. Le livre Né pour Courir (Born To Run), écrit par Christopher McDougall et publié en 2009, est peut-être l’un des déclencheurs de la mode. L’oeuvre fait référence à des coureurs de longues distances qui se chaussaient de morceaux de pneus, attachés avec des cordes à leurs chevilles. Elle fait prendre conscience que beaucoup de blessures pourraient être dues aux chaussures aux amortis trop conséquents.

Alors, motivés pour les prochain JO ?