La souplesse et l’alimentation des danseuses de jazz

· 5 février 2019
En plus de l'esthétique et de l'apparence physique, le soin des articulations est fondamental pour les danseuses de jazz. Cela est obtenu non seulement avec un entraînement précis mais également avec une sélection de nutriments spécifiques.

La souplesse ainsi qu’une alimentation équilibrée sont des éléments indispensables dans la vie de tout sportif. Au-delà de l’apparence physique, le soin des articulations et de la musculature est une clé essentielle. 

Ce type de soins s’effectue non seulement avec un entraînement précis, mais également avec une alimentation soignée et planifiée.

Il est bien connu qu’une alimentation équilibrée est indispensable pour la santé générale de l’organisme. Dans le cas de ceux qui se consacrent à la danse, ils trouveront plus d’avantages dans l’alimentation en se concentrant sur les micronutriments qui fournissent force et souplesse. 

En effet, les mouvements de la danse supposent une exigence spécifique.

Souplesse et alimentation pour l’amplitude du mouvement

L’élasticité, l’ouverture optimale des jambes ainsi que des cervicales résistantes font partie des qualités des danseuses de jazz professionnelles. La maîtrise de leur propre force est un autre aspect qu’elles obtiennent en dansant.

Par ailleurs, les danseuses de jazz se préoccupent de maintenir leur masse musculaire tonique. Bien au-delà de la carrure physique propre à chacun, contrôler la graisse corporelle est l’une des priorités pour les mouvements de danse.

Penser à la souplesse et à l’alimentation implique de fournir à l’organisme suffisamment de vitamines et de minéraux pour qu’il soit en bonne santé. Il ne s’agit pas de réduire la quantité de graisses. Mais plutôt de choisir certains aliments qui renforcent les tissus.

Lorsque les protéines ingérées ne sont pas suffisantes pour le corps, les tissus conjonctifs s’affaiblissent et génèrent des lésions lors de certains mouvements.

L’alimentation d’une danseuse doit être adaptée aux besoins particuliers de son organisme. Manger des repas en lien avec les besoins en protéines et en nutriments essentiels favorise réellement une meilleure souplesse.

En revanche, « avoir faim » ne fait qu’affaiblir le corps. Nous tombons alors dans une exigence démesurée qui peut entraîner des dommages ou des blessures.

Les danseuses de jazz ont des entraînements et une alimentation spécifiques pour avoir une bonne posture.

Le secret des danseuses de jazz au moment de s’entraîner

Quand il s’agit de danser une chorégraphie de jazz, on remarque que les danseuses mettent l’ensemble de leur corps en action. Comment sont-elles devenues aussi souples ?

Pour atteindre cette souplesse, le secret -si on peut lui donner ce nom- réside dans les entraînements de musculation et l’exercice des articulations.

L’entraînement quotidien d’une danseuse de jazz doit comprendre des routines de fitness, du yogaen passant par le pilates et différentes disciplines de travail corporel. La force musculaire est indispensable pour obtenir de l’endurance ainsi qu’une bonne posture.

Les types d’exercices

D’une part, il existe les exercices isométriques qui font référence au travail musculaire statique. Il s’agit de ceux durant lesquels une jambe ou un bras est soutenu en l’air, exerçant ainsi un effort directement sur la musculature.

C’est pourquoi il est indispensable de s’étirer avec les avoir pratiqués. Pendant l’exercice, le muscle se contracte intensément.

D’autre part, il y a les exercices callisthéniques qui impliquent plusieurs groupes musculaires au travail à travers le mouvement. Ils peuvent être associés à des flexions fitness. Cependant, la différence réside dans le fait que les danseuses doivent s’exercer à apprendre les pas propres à chaque danse.

Aliments et nutriments

Pour chaque étape de l’entraînement, les aliments riches en nutriments sont indispensables. L’équilibre, la souplesse et la résistance nécessitent des corps sains pour fonctionner sur scène et en dehors. Par conséquent, une alimentation qui tonifie les fibres musculaires est le meilleur chemin pour y parvenir.

La souplesse des danseuses de jazz est due à leur entraînement et leur alimentation.

Le dicton « nous sommes ce que nous mangeons » est tout à fait vérifié dans le cas des danseuses de jazz. Le régime alimentaire pour la danse ne se concentre pas seulement sur le fait de muscler le haut du corps, les jambes et les bras.

Certaines postures d’équilibre rendent nécessaire la consommation d’aliments qui favorisent le développement neurologique. C’est le cas des fruits secs et des céréales.

Une hydratation adéquate est une condition supplémentaire pour avoir des muscles toniques et une souplesse articulaire. En revanche, la consommation d’alcool et de tabac doit être restreinte.

Par ailleurs, dans le cadre de l’entraînement, l’exercice cardiovasculaire ne servirait à rien sans la consommation adaptée de légumes, de fruits et de boissons saines. De même, toute routine d’entraînement doit inclure des snacks sains et nutritifs.

En bref, la souplesse et l’alimentation constituent une combinaison inévitable. Maintenir les niveaux de masse musculaire facilite la régénération des tissus ainsi qu’une action optimale des articulations.

En cas de doute concernant les aliments à consommer pour faire de la danseil est toujours préférable de consulter un spécialiste. Dans la mesure du possible, il est conseillé de se tourner vers ceux qui sont liés aux différent domaines sportifs.