Formule 1 : les 5 accidents les plus tragiques

24 août 2019
Si vous êtes fan de Formule 1, vous vous souvenez alors sans doute des accidents les plus graves ayant marqué l'évolution de cette course automobile. À l'heure actuelle, le nombre de victimes diminue considérablement.

L’une des caractéristiques les plus frappantes de la Formule 1 est la vitesse à laquelle circulent les automobiles. Néanmoins, c’est aussi la raison pour laquelle de nombreux sportifs de Formule 1 ont perdu la vie, notamment au cours de ces dernières décennies. Revoyons ensemble les accidents les plus tragiques en Formule 1 (F1).

Tous les amateurs de course automobile aiment les courses de la Formule 1 qui regroupent des monoplaces qui circulent à des vitesses incroyables et les meilleurs pilotes du monde qui manœuvrent sur la piste. Néanmoins, lorsqu’un pilote perd le contrôle, tous les cœurs battent la chamade.

Tout au long de son histoire, la Formule 1 a connu des accidents impressionnants et mortels que l’on continue de déplorer aujourd’hui. Nous vous invitons ici à découvrir ou redécouvrir quelques-uns des accidents les plus tragiques et les plus connus.

1. Tom Pryce, Afrique du Sud, 1997, l’un des accidents les plus tragiques de la Formule 1

Tom Pryce pilote de Formule 1
Image : redbull.com

Cet accident est l’un des plus tragiques de l’histoire de cette fameuse course automobile, car il n’a pas seulement coûté la vie au pilote Tom Pryce. Le commissaire de piste Jansen Vuuren a également perdu la vie au cours de cette course. De plus, tout cela s’est produit à quelques mètres des spectateurs et les caméras ont filmé ce malheureux dénouement.

Tout a commencé lorsque Jansen Vuuren et un autre commissaire de piste ont traversé la piste pour porter secours au pilote italien Renzo Zorzi dont le véhicule était en train de prendre feu au bord de la piste, derrière une colline qui n’offrait aucune visibilité.

À ce moment-là, le véhicule de Tom Pryce a renversé Jansen Vuuren, provoquant ainsi un dénouement inespéré. Ce qui rend la situation encore plus grave est que Tom Pryce est mort à cause de l’impact de l’extincteur que le commissaire de piste tenait dans ses bras. C’est, sans aucun doute, l’une des journées les plus noires de la Formule 1.

2. Ayrton Senna, San Marino, 1994, l’accident de Formule 1 le plus présent dans les mémoires

Cet accident est sans doute le plus iconique de tous. Le, jusqu’alors, triple champion mondial de Formule 1, Ayrton Senna, a perdu la vie dans le fameux virage Tamburello en heurtant le mur de soutènement de face.

Avec ce tragique événement, Ayrton Senna est devenu une icône de l’automobilisme : des millions d’adeptes du monde entier considèrent Senna comme leur plus grande idole en raison sa façon de conduire caractérisée comme audacieuse et courageuse.

La mort de ce brésilien a supposé un avant et un après en matière de sécurité.

3. Niki Lauda, Allemagne, 1976

Cet accident a presque coûté la vie à l’un des meilleurs pilotes de tous les temps. Niki Lauda a perdu le contrôle de son véhicule et s’est écrasé contre la barrière de protection en métal du circuit de Nurburgring. La conséquence fut terrible : le monoplace a pris feu alors que le pilote était toujours dans la cabine.

L’autrichien et champion de monde à trois reprises (les deux dernières fois, à la suite de cet accident) a été brûlé au premier et au troisième degrés au niveau du visage et des bras. Il a également eu des dommages pulmonaires en ayant inhalé les gaz de l’incendie.

Après s’être battu pour reste en vie pendant des jours, Niki Lauda s’est finalement remis de ce malheureux accident et a de nouveau conduit sa Ferrari… Seulement 40 jours après l’accident !

4. Fernando Alonso, Brésil, 2003

Tous les espagnols se souviennent de l’accident de cet asturien qui aurait pu être bien plus grave.

Après un accident, la Jaguar de Mark Weber avait perdu de nombreux morceaux sur la piste de course. Malgré la présence de la voiture de sécurité, Fernando Alonso n’a pas été capable d’esquiver les restes.

Ce pilote automobile a subi un choc très violent et il est sorti blessé de sa voiture. Fort heureusement, il n’a rien eu de grave !

5. Jules Bianchi, Japon, 2014, l’un des accidents les plus tragiques de l’histoire de la Formule 1

Portrait de Jules Bianchi
Image : expansion.mx

Ce jeune pilote français a perdu le contrôle de son véhicule à cause de l’eau accumulée dans le virage 7 du circuit japonais. Malheureusement, il n’a pas heurté un mur mais une grue qui était en train de retirer les restes d’une autre voiture.

Neuf mois plus tard, le 17 juillet 2015, Jules Bianchi perd la vie à Nice, sa ville natale. Plus de vingt ans s’étaient écoulés depuis le dernier décès lié à un accident de Formule 1. Le dernier accident mortel était celui de Ayrton Senna.

Au cours de ces dernières décennies, les experts en sécurité de course automobile ont travaillé dur pour éviter ces dénouements mortels en Formule 1. Des mesures importantes pour assurer le bien-être des pilotes ont alors été prises.

En plus des remarquables et récentes avancées technologiques, lesquelles permettent de mieux contrôler les véhicules et de réduire le nombre d’accidents graves, on a introduit le halo en 2018, un système de protection frontale.

De la même façon, la FIA songe à réglementer l’utilisation d’un bouclier que l’on placerait à l’avant du véhicule pour protéger les pilotes des collisions d’objets. Néanmoins, certains participants se sont opposés à cela. C’est le cas du champion Sebastian Vettel.

Grâce à tous ces efforts, les accidents de Formule 1 sont beaucoup moins nombreux aujourd’hui. Mais il n’est malheureusement pas possible d’affirmer que, grâce à ces mesures, il n’y aura plus jamais d’accidents graves. Quoi qu’il en soit, la sécurité des pilotes est clairement la priorité.

  • Roberto Berasategui. La Fórmula 1 llega a las 1000 carreras: 10 accidentes impactantes de los últimos 50 años. Diario Clarín. Disponible en: https://www.clarin.com/deportes/automovilismo/formula-llega-1000-carreras-10-accidentes-impactantes-ultimos-55-anos_0_PBPCo8OO2.html