Le régime macrobiotique

13 septembre 2019
Nous pourrions expliquer le régime macrobiotique comme étant un régime à base de produits locaux et de saison. C’est-à-dire les aliments les plus logiques et les plus naturels.

Le régime macrobiotique consiste à se nourrir d’aliments biologiques et cultivés à proximité de votre lieu de consommation. En effet, il s’agit de manger des légumes de saison, riches en glucides complexes, tout en réduisant les matières grasses, les sucres et les aliments transformés chimiquement.

De plus, la nutrition repose sur la consommation de céréales complètes, de légumes, de feuilles vertes cuites. D’autre part, cette alimentation se fonde sur le principe chinois du Yin-Yang. Ainsi, dans ce régime, on classe les aliments en deux catégories : les aliments yin et les aliments yang. Il doit y avoir un équilibre entre les aliments des deux groupes pour assurer le bien-être physique et mental.

Donc, les aliments yin sont ceux que nous devrions consommer car ils sont naturels. Cependant, les aliments yang sont ceux que nous devrions limiter au maximum car ils sont interdits : volaille, viande rouge, café ou œufs. Le régime macrobiotique est classé sur 10 niveaux allant de moins trois à plus sept. Dans les cinq premiers niveaux, on élimine progressivement les aliments d’origine animale. Aussi, nous devenons de plus en plus végétariens.Le régime macrobiotique dans une assiette de crudités

Les phases suivantes, de trois à sept, sont exclusivement végétaliennes. Par ailleurs, on élimine les aliments élaborés ou transformés jusqu’au régime supérieur à sept, dans lequel on consomme uniquement des céréales complètes. De plus, on restreint la quantité d’eau potable. Par conséquent, cela peut causer des problèmes de déshydratation.

Principes de la nutrition macrobiotique

Dans le régime macrobiotique, nous appliquons une série de principes que nous commenterons ci-dessous.

  • Il faut savoir comment ne pas manger en excès bien que cela ne nous plaise pas. En effet, dans ce régime, vous ne devez manger que lorsque vous avez faim et que trouver la quantité nécessaire.
  • Vous devez mâcher chaque quantité que vous mettez en bouche pendant un long moment.
  • Évitez de consommer de nombreux aliments yang, comme nous vous l’avons déjà mentionné : volaille, viande rouge, café ou œufs.
  • Vous devez atteindre un équilibre entre la nourriture et la nature. Pour cela, mangez des fruits et des légumes en saison, nourrissez-vous de produits qui se trouvent dans l’environnement dans lequel vous vivez…

Inconvénients du régime macrobiotique

Tout d’abord, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, l’un des inconvénients réside dans le fait que nous limitons la quantité d’eau potable. Cela peut donc entraîner des problèmes de déshydratation. Nous en commenterons d’autres ci-dessous.

Régime macrobiotique

  • Il peut provoquer de l’anémie. Effectivement, le fait de ne pas manger de nourriture animale et de consommer un excès de céréales provoque une carence en fer.
  • Le manque de vitamine C entraîne une maladie appelée le scorbut. On la caractérise par une perte de sang, des boutons, des ulcères buccaux et des hémorragies.
  • Le manque de protéines peut causer une hypoprotéinémie.
  • L’apparition possible de l’ostéoporose à long terme en raison de l’hypo-calcémie due à une carence en calcium lorsque vous ne consommez pas de produits laitiers ni de dérivés.

Comment suivre le régime macrobiotique

  • Retirez la viande de votre alimentation et ne prenez du poisson que de temps en temps.
  • Les ingrédients chimiques ou les épices sont totalement interdits.
  • On recommande de ne pas boire de liquide pendant les repas, seulement après et par petites gorgées.
  • Le nombre approximatif de fois nécessaires pour mâcher la nourriture est de 50.
  • Les fruits ou légumes que vous consommez ne doivent jamais être traités avec des engrais ou fertilisants.
Une femme croque dans une pomme

  • Consommez des légumes de saison et évitez ceux qui proviennent de pays étrangers.
  • Cuisinez les aliments avec de l’huile végétale ou de l’eau, dans des casseroles en argile ou en fer et avec du sel de mer non raffiné.
  • Évitez les légumes comme les tomates, les pommes de terre ou les aubergines.
  • Ne mangez pas d’aliments industriels riches en sucres, agents de conservation, colorants ou œufs non fécondés.
  • On recommande des céréales telles que le riz, le blé, le seigle, le maïs… mais pas leurs farines.
  • Évitez de consommer du café et remplacez-le par du thé naturel de Chine ou du Japon.

Ce qu’il faut garder à l’esprit sur ce régime

En raison de tous les inconvénients que ce régime entraîne, on ne conseille pas d’y avoir recours pour perdre du poids. Il est vrai qu’il serait sans doute utile étant donné qu’il se base sur des aliments sains, faibles en gras et très rassasiants.

D’autre part, le but de ce régime est de donner des directives saines mais de ne pas aller trop loin. En effet, de nombreuses personnes arrêtent de prendre des médicaments et utilisent ce régime pour soigner les maladies. Pourtant, ce régime n’est pas curatif.

La meilleure chose à faire est de ne pas suivre un régime strict car il ne vous aidera pas à perdre du poids sainement. De plus, préparez-vous mentalement si cela est votre objectif et incluez tous les groupes d’aliments de manière équilibrée.