Des jus de fruits pour perdre du poids ?

15 janvier 2020
Est-ce qu'un jus équivaut à une portion de fruit frais ? Découvrez à quel point les jus de fruits pressés sont efficaces pour la perte de poids.

Les personnes qui souffrent de surpoids ou d’obésité et qui veulent maigrir doivent savoir qu’il s’agit d’une pathologie multifactorielle. Il est fréquent que ces individus finissent par opter pour des remèdes peu orthodoxes qui leur promettent des résultats rapides comme, par exemple, les milk-shakes ou les jus de fruits de substitution.

L’obésité est une maladie qui, selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé, affecte plus de 650 millions d’adultes. En outre, c’est la cause d’au moins 2,8 millions de décès chaque année. Ces données sont alarmantes et ont pratiquement triplé depuis 1975. Le pire dans tout ça, c’est que la tendance est à la hausse.

Par ailleurs, cette maladie, déjà considérée comme une épidémie, doit être traitée conjointement par des professionnels de la santé ainsi que des professionnels de l’activité physique. En effet, il est fondamental de réaliser des changements tant au niveau individuel qu’au niveau de la population en réglementant l’industrie sanitaire et alimentaire.

Les méthodes pour maigrir

Lorsqu’un sujet envisage de perdre du poids, il est commun que la motivation initiale l’aide à perdre les premiers kilos. Néanmoins, après un court laps de temps, il y a généralement une stagnation et c’est à ce moment-là que la personne devient plus vulnérable et peut opter pour des méthodes qui ne sont pas vraiment recommandées.

A ce propos, il existe la tendance erronée de remplacer les aliments par des jus de fruits pressés en pensant que pour perdre du poids, il suffit d’ingérer moins de calories. Cette méthode s’accompagne généralement d’une augmentation pondérale lorsqu’un régime conventionnel est rétabli. Elle se base sur la restriction calorique face au changement d’habitudes. Ce qui s’est avéré être le traitement avec le plus d’adhésion.

Des jus de fruits pour le petit déjeuner ?

Traditionnellement, les jus de fruits sont présents lors des petits déjeuners. Cela peut s’observer sur la plupart des cartes de bars ou cafés. Cependant, un jus est-il équivalent à une portion de fruit ? Voici un meilleur exemple pour le comprendre : quelle est la différence entre un jus d’orange au petit déjeuner et une orange entière ?

Oranges sur une table.

La réponse est simple : la principale différence est la satiété. Lorsque l’on consomme un fruit entier, il fournit des vitamines, des minéraux et, le plus important, des fibres. Ces dernières rassasient et favorisent le transit intestinal. Par ailleurs, en termes de nutrition, la satiété n’est-elle pas ce que l’on recherche ?

Toutefois, l’orange ne procure pas seulement la satiété par son contenu en fibres diététiques. En ce sens, en ajoutant de la pulpe au jus, on peut mitiger cet effet et comparer une orange à un jus, mais ne cela ne fonctionne pas ainsi.

La digestion commence beaucoup plus tôt que vous ne le pensez. Au moment où vous ingérez un aliment, tout le processus digestif se met en route, les sucs gastriques sont sécrétés et les hormones qui favorisent et inhibent la satiété sont en mouvement. De même, la mastication favorise la cascade de signaux de satiété. Elle est donc également responsable de la sensation de plénitude.

Mais, plus simple encore, on peut faire l’expérience suivante : combien d’oranges sont utilisées pour faire un jus ? En général, on utilise au moins deux fruits. Dès lors, il faut comparer de manière individuelle la satiété produite en buvant un jus de deux oranges ou en les mangeant.

Qu’en est-il des smoothies ?

L’avantage que présentent les smoothies face aux jus de fruits est que la pulpe est préservée. Il n’y a donc pas de perte de fibres. Cependant, à mesure que les ingrédients sont mixés, on perd les bienfaits liés à la mastication. En effet, le fait de ne pas mâcher implique une moindre satiété.

Milk-shakes à la banane.

D’autre part, l’un des problèmes associés à l’échec de la chirurgie bariatrique est l’apport calorique excessif sous forme de smoothies maison, riches en crème et en calories. La chirurgie bariatrique vise une perte de poids en lien, dans certains cas, avec une restriction de la taille de l’estomac. Ainsi, plus l’estomac est petit, moins il est possible d’ingérer des quantités de nourriture sans ressentir des inconforts gastro-intestinaux.

Néanmoins, tous les smoothies ne sont pas un mauvais choix. Il existe effectivement des préparations commerciales de nutrition entérale qui aident à atteindre les besoins nutritionnels au sein des populations à risque.

Par exemple, une hanche cassée entraîne une augmentation considérable des besoins en protéines. Et il est souvent complexe d’atteindre ces valeurs de protéines avec l’alimentation. Dans ce cas, les compléments sous forme de boissons protéinées font partie du traitement.

  • Sánchez-Cruz JJ et al. 2013. Prevalencia de obesidad infantil y juvenil en España en 2012. Revista española de cardiología66(5), 371-376