Régime spécial gastrite : le régime de consistance molle

26 septembre 2019
Qui n'a jamais eu besoin de suivre un régime de consistance molle spécial gastrite ? Continuez de lire cet article pour en savoir plus sur ce régime.

Le régime spécial gastrite correspond au régime connu sous le nom de régime de consistance molle. Ce terme ne se rapporte pas à la consistance des aliments, car il ne s’agit pas d’un régime « tendre » ou d’un régime à la « mastication facile ». Ce régime inclut d’ailleurs des produits alimentaires qui sont loin d’êtres mous tels que des biscottes.

Le régime de consistance molle est un régime thérapeutique visant à faire travailler le moins possible l’appareil digestif, soit pour soulager une maladie soit pour favoriser la récupération.

Ce régime peut, par exemple, être utile aux patients qui souffrent d’une hernie hiatale, d’un ulcère gastro-duodénal ou encore d’une pancréatite aiguë. Il peut aussi servir à la progression alimentaire, depuis le début de la tolérance digestive jusqu’à une alimentation complète une fois la phase aiguë de la maladie terminée.

Quels aliments incluent le régime de consistance molle ?

Homme qui souffre de gastrite

Le régime de consistance molle inclut la consommation des aliments suivants :

Les céréales et les fécules dans le cadre d’un régime de consistance molle

Il faut consommer des céréales raffinées pour limiter au maximum sa consommation de fibres diététiques.

Il faut également consommer des pommes de terres bouillies ou cuites à la vapeur.

Les viandes et les poissons

Il est préférable de consommer des viandes et des poissons blancs.

Les viandes rouges, la charcuterie et les poissons bleus sont des aliments à éviter.

Les œufs

Il est important de considérer la tolérance individuelle.

Dans un premier temps, nous pouvons introduire le blanc d’œuf, puis dans un second temps, le jaune d’œuf. Il est également possible de consommer des œufs cuits ou sous forme d’omelette.

Les produits laitiers

Les produits laitiers fermentés tels que le yaourt naturel, les fromages secs et les fromages frais sont mieux tolérés que le lait. La consommation de ces produits alimentaires dépendra de la tolérance individuelle de chacun. Les fromages secs sont à éviter.

Bien que ces produits soient inclus dans les listes officielles, il est possible de se passer des flans et des crèmes desserts en raison de leur forte teneur en sucre.

Les légumes

Il est bon d’éviter les crucifères telles que le chou-fleur ou le brocoli, les légumes crus et les tomates.

Les autres légumes peuvent être consommés à condition qu’ils soient cuits ou broyés. Les bouillons constituent également une bonne option.

Les fruits

À l’exception des agrumes, il est possible de consommer des fruits mûrs sous forme de compote ou bien cuits, ainsi que des bananes.

Les légumineuses

Il est possible de consommer des petites portions de légumineuses, à condition de les broyer et de les passer au chinois.

Les graisses

Il est possible de consommer des petites quantités d’huile d’olive, d’avocat ou de beurre.

Les épices

Il est bon d’avoir recours aux feuilles de laurier, à la cannelle, aux herbes aromatiques et au persil.

À l’inverse, le poivre, le paprika, l’ail et le tabasco sont à éviter.

Autres aliments

Le chocolat, les sucreries, les sauces, les snacks, les produits alimentaires piquants, les cornichons, le vinaigre et les produits riches en sucre sont à éviter.

Le tabac est également à éviter.

Un exemple de menu dans le cadre d’un régime de consistance molle

Femme qui boit de l'eau

Pour le petit-déjeuner, vous pouvez opter pour un thé à la camomille, une pomme et une tartine de pain blanc avec de la compote. Une bonne stratégie pour améliorer la qualité des petits-déjeuners consiste à remplacer la confiture par de la compote.

Pour le déjeuner, nous vous proposons une purée de courgette avec un filet de dinde à la plancha et des pommes de terres vapeur. En guise de dessert, un yaourt nature constitue une excellente option.

Pour le goûter, du fromage frais avec de la compote de coing est une excellente combinaison.

Enfin, pour le dîner, nous vous proposons de manger une soupe à base de pâtes, une omelette, du pain et une poire cuite. Vous pouvez manger un autre yaourt nature pour finir la journée.

Une adaptation végétarienne du régime de consistance molle

Pour les personnes végétariennes, les légumineuses les plus tolérées sont les petits pois, soit bouillis soit sous forme de purée. Néanmoins, tel que c’est le cas avec le reste des légumineuses, les portions doivent être petites.

Par ailleurs, le tofu blanc est généralement bien toléré, à condition de bien l’assaisonner. Le seitan constitue également un bonne option.

En ce qui concerne les boissons végétales, le lait de riz, le lait d’amande et le lait d’avoine sont les mieux tolérés.

Les recommandations diététiques générales pour éviter le régime de consistance molle

Pour éviter d’en arriver au point de devoir suivre un régime de consistance molle, nous vous invitons à appliquer les recommandations suivantes :

  • Évitez les repas copieux. Une bonne stratégie consiste à consommer cinq ou six petites portions de nourriture par jour.
  • Mangez lentement. Cela implique de bien mâcher et de manger dans un environnement tranquille.
  • Restez au moins trente minutes assis après un repas.
  • Séparez la consommation d’eau et la consommation d’aliments. Les jus d’orange et les sodas sont à éviter.
  • Ayez recours à des techniques culinaires simples : plats bouillis, à la plancha, à la vapeur ou au four. Il faut éviter les cuissons qui conduisent à l’ajout de graisses ou d’huiles telles que les ragoûts, les fritures ou encore les panés.
  • Consommez les produits suivants avec modération : le sel, les condiments et les produits stimulants tels que le café ou l’alcool. Généralement, ces produits ne sont pas bien tolérés.

Si vous suivez toutes ces recommandations, il est peu probable que vous ayez besoin de suivre un régime de consistance molle.

  • Salas-Salvadó J et al., eds. Nutrición y dietética clínica. Elsevier Health Sciences, 2019