Les bienfaits du HIIT

30 juin 2019
Le HIIT et la popularité qui caractérisent actuellement tout ce qui a trait au monde du fitness ne font pas de l'Entraînement Fractionné de Haute Intensité (HIIT) une exception.

L’entraînement en HIIT présente de nombreux avantages pour notre corps, dans la mesure où, si on l’effectue correctement et que l’on prend en compte le fait que ce n’est pas adapté à tout le monde, l’on obtient de très bon résultats.

L’un des aspects les plus frappants de ce type de routines, et qui surprend davantage ceux qui le pratiquent, est que 15 minutes de HIIT produisent une dépense calorique supérieure à 30 minutes de course.

De plus, la combustion des graisses par notre corps au cours des 24 heures qui suivent ces 15 minutes d’exercice augmente considérablement.

De fait, ce genre d’entraînement de haute intensité amène notre corps à réorganiser son métabolisme de manière à collecter les acides gras comme source d’énergie au lieu des glucides. En effet, ils ne sont pas habitués à ce type d’activité.

Au cas où vous auriez encore des doutes à ce sujet, l’American College of Sports l’a lui-même certifié lors de sa réunion annuelle de 2011. En effet, il a précisé que deux semaines de HIIT équivaudraient plus ou moins entre six et huit semaines d’entraînement d’endurance.

HIIT

Les bienfaits concrets du HIIT

Parlant d’un point de vue moins calorique et plus fonctionnel, le HIIT parvient à multiplier notre hormone de croissance par 450 % au cours des premières 24 heures après l’entraînement.

Cette hormone est responsable, d’une part, d’augmenter la combustion des calories et, d’autre part, de ralentir le vieillissement. Selon cela, le HIIT serait une sorte de « fontaine de jouvence » qui nous garderait jeune intérieurement et extérieurement.

Si vous êtes un utilisateur habituel de la pratique du fitness, vous aurez probablement déjà remarqué que l’un des aspects les plus compliqués sans doute est de trouver le juste milieu entre perdre du poids et ne pas stagner avec sa musculature. Ce qui se produit lors d’un travail cardiovasculaire typique.

En guise de solution, le HIIT nous donne la formule parfaite. En effet, cette pratique nous permet de brûler jusqu’à trois fois plus de graisse sans perte de masse musculaire.

HIIT

Selon les études menées par Little et Gibala en 2006, il existe une nette amélioration de nos capacités cardiaques après avoir réalisé une séance de HIIT.

Les sujets ayant effectué ce type d’entraînement ont été en mesure de pédaler le double tout en maintenant une fréquence cardiaque constante par rapport à l’exercice commun avec le groupe témoin.

Comme pour une multitude d’activités d’aérobic, l’ajout de HIIT convient aux personnes atteintes de diabète, car elle contribue à augmenter la consommation de glucose et à améliorer leur sensibilité à l’insuline.

D’autres bienfaits

Bien que nous parlions d’un entraînement intensif considéré comme un sport de haute performance, il est toujours possible de l’adapter aux capacités physiques de chacun.

Ainsi, en personnalisant et en combinant les exercices de la manière qui nous intéresse le plus, nous pourrons créer des routines de HIIT pour les débutants et les personnes moins habituées à la pratique sportive.

Comme si tout cela ne suffisait pas, pour pratiquer ce type de routines, il vous suffit de transpirer, de vous fatiguer et d’avoir la volonté de vous épuiser.

Vous n’avez pas besoin de dépenser de l’argent pour aller à la salle ou pour acheter un équipement spécifique, car vous pouvez pratiquer HIIT tranquillement à la maison ou à l’extérieur.

Les contre-indications à la pratique du HIIT

Tout n’est pas bon à prendre dans la pratique de l’entraînement de haute intensité, bien sûr, le HIIT a une série de contre-indications qui ne recommandent pas sa pratique et que nous devons prendre en compte.

Tout d’abord, si vous suivez un régime hypocalorique, ce type de pratique n’est pas recommandé car il peut en résulter des vertiges, voire une perte de conscience, en raison du manque de glycogène dans notre corps.

Nos articulations et nos tendons subiront une charge de travail très lourde avec ce type d’entraînement de haute intensité. Par conséquent, ceux qui ont des problèmes articulaires ou musculaires devraient s’abstenir, car ils risquent de se causer de graves blessures.

HIIT

La meilleure chose à faire en cas de doute est de consulter un professionnel de la santé, si possible un formateur, pour nous informer des risques et des possibilités de la pratique ou non du HIIT.

Si notre problème est que nous avons un système cardiovasculaire peu entraîné par le manque de forme physique, nous devrions de préférence éviter ce type d’entraînement, du moins au début.

Notre premier contact avec le sport devrait être un exercice doux qui nous aide à acquérir la capacité physique nécessaire pour faire face à un entraînement présentant ces caractéristiques.

Enfin, et compte tenu de l’augmentation de la pression artérielle induite par la pratique de la HIIT, c’est un exercice déconseillé aux personnes souffrant de maladies cardiaques ou cardiovasculaires (notamment en cas d’hypertension).