8 mythes sur le gymnase les plus répandus

7 décembre 2018
Nous avons tous un jour écouté ces théories qui, si nous nous arrêtons un instant pour les analyser, n’ont ni le moindre sens ni la moindre justification et sont, par conséquent, erronées

Commencer à s’entraîner dans un gymnase est une excellente décision pour rester en bonne santé et en forme. Il est possible que le nouvel arrivant écoute bientôt les célèbres mythes sur le gymnase, lesquels pourraient lui générer du découragement, de la frustration ou de la méfiance.

Pour éviter de tomber dans ce cercle vicieux et prendre de mauvaises décisions en matière d’entraînement, voyons quels sont les mythes les plus fréquents et les plus néfastes qui circulent dans le monde du fitness.

Les 8 mythes sur le gymnase les plus répandus

Plus le poids est important, mieux c’est

Il se dit que plus nous soulevons de poids, mieux c’est. Ce ce mythe est néanmoins absurde pour ceux qui commencent tout juste à s’entraîner car les muscles ne sont pas habitués.

Accorder de l’importance à ce mythe sur le gymnase ne fera que causer une blessure. Il convient en effet de commencer doucement, avec des poids légers, pour renforcer les muscles. Nous augmenterons le poids au fil du temps, jusqu’à ce que nous puissions soulever correctement des poids plus importants.

mythes sur le gymnase

Exercice intense ou rien

Il s’agit d’un autre mythes sur le gymnase habituel. Certaines personnes croient en effet qu’il est nécessaire de s’entraîner jusqu’à l’épuisement pour obtenir des résultats rapides. Il s’agit là d’une une autre grosse erreur. Bien que l’intensité et l’exigence soient positives, le corps doit cependant s’adapter à la routine d’entraînement.

Il est essentiel de prendre le temps d’apprendre à faire les exercices et de choisir ceux qui nous conviennent le mieux. Cela permettra notamment d’éviter une blessure. Il est vraiment préférable d’être constant que de travailler avec beaucoup d’intensité. Le même corps lui-même demandera progressivement des exercices plus intenses.

Plus long est l’entraînement, mieux c’est

Ce mythe sur le gymnase est lié au précédent. Il existe une fausse croyance selon laquelle il est nécessaire de passer des heures à s’entraîner pour que l’activité en vaille la peine.

mythes sur le gymnase

Il s’agit de la raison pour laquelle de nombreuses personnes renoncent à s’inscrire dans un gymnase. Elles estiment en effet devoir investir un temps dont elles ne disposent pas. La réalité de l’entraînement quotidien est que de courte et intenses séances peuvent donner de bons résultats. Comme nous l’avons mentionné précédemment, c’est la persévérance qui compte.

Les calories ne se brûlent que pendant l’entraînement

Une autre erreur courante est de penser que nous ne brûlons des calories que lorsque nous faisons de l’exercice. La vérité est que le corps consomme une grande quantité d’oxygène pour récupérer après la fin de l’entraînement. Il continue donc de brûler des calories.

Un entraînement adéquat et efficace aide le corps à rester actif, même 24 heures plus tard. Il est préférable de se concentrer sur la technique appropriée, sans trop se soucier de la quantité de calories brûlées à ce moment-là.

Si je m’entraîne, je peux manger ce que je veux

La cruelle vérité est que, pour être en forme, l’exercice doit être accompagné d’un régime alimentaire sain. Les repas doivent fournir à l’organisme l’énergie nécessaire pour supporter l’entraînement ou tous les efforts investis au gymnase seraient alors vains.

mythes sur le gymnase

Un autre mythe lié à l’alimentation est que nous devons nous alimenter toutes les deux heures afin d’accélérer le métabolisme. Le nutritionniste est celui qui pourra nous conseiller sur le régime alimentaire que nous devons adopter.

Eau sucrée contre les courbatures

L’un des mythes sur le gymnase les plus répandu est que boire de l’eau de sucre élimine les courbatures. Ce mythe n’a aucune base scientifique. Les courbatures sont inévitables lorsque nous nous entraînons. Elles sont le produit de micro-fissures musculaires qui apparaissent après un exercice intense. Elles disparaissent 72 heures plus tard.

Si ça ne fait pas mal, ça n’est pas bon

L’un des mythes sur le gymnase le plus répandu est le suivant : un bon entraînement génère de la douleur. Bien que, comme mentionné précédemment, la douleur soit inévitable, elle indique le contraire. Ne confondez pas les deux aspects.

Le fait que les muscles nous fassent souffrir signifie qu’il existe une blessure résultant d’un entraînement excessif. Il ne s’agit pas de l’objectif à prendre en considération car un muscle endommagé empêche toute activité physique et nécessite des soins médicaux.

Courir sur un tapis est suffisant

Ce mythe prétend faire croire à ceux qui commencent le gymnase qu’il peut suffire de courir sur un tapis roulant. La course est bénéfique pour le corps. Elle doit néanmoins être accompagnée d’autres types d’exercices.

Le tapis devrait être complété par d’autres exercices qui travaillent chaque muscle de la jambe. Il s’agit en effet d’obtenir de la force et de l’endurance dans nos articulations inférieures.

Il convient de rappeler que les résultats sont visibles au fil du temps, que nous devons être constants et rechercher les conseils d’un professionnel du fitness en cas de doute.