Causes courantes des douleurs au cou

Nous avons certainement tous déjà souffert de douleurs au cou, certaines plus graves que d'autres. Cependant, il est essentiel de connaître les causes et de les traiter car il s'agit d'une zone très vulnérable et en même temps primordiale pour la vitalité de l'être humain.
 

Le cou est une structure qui connecte la tête avec le tronc. Il possède différentes fonctions en plus de soutenir le crâne, comme de protéger le larynx, les glandes thyroïdes, la trachée, entre autres. Quelconque coup, faux pas ou lésion dans le cou est délicat. En effet, cette partie du corps ne dispose pas de protection osseuse. Cela peut donc occasionner des douleurs au cou.

Par conséquent, il est d’une grande importance de faire attention aux mouvements, car il s’agit du lien entre la tête et la colonne vertébrale. En fonction des gènes de chacun, le cou peut être long, épais, court ou mince.

Mais quelle que soit sa nature, il est nécessaire de le maintenir dans les meilleures conditions. Cette partie du corps a un rôle très précieux : être suffisamment souple pour bouger et en même temps être fort pour soutenir le poids de la tête.

Douleurs au cou

Les os, les ligaments, les tendons et les muscles constituent le cou et permettent sa mobilité. Toute anomalie, inflammation ou blessure peut entraîner une douleur. Il existe diverses raisons pour lesquelles le cou peut être affecté. Que ce soit une mauvaise posture pendant la nuit ou au travail, un mauvais mouvement, une tension musculaire à cause du stress, etc.

Une femme avec des douleurs au cou.

Il arrive parfois qu’une légère tension dans le cou s’atténue rapidement. C’est généralement une douleur inoffensive qui peut être la conséquence d’une fatigue des muscles. Néanmoins, il existe d’autres douleurs au cou qui méritent d’être traitées avec des médicaments et d’autres éléments. Parmi les diagnostics de douleurs au cou, on trouve les suivants :

  • Le coup du lapin : il se manifeste par un mouvement très brusque de la tête vers l’arrière puis vers l’avant. Ce mouvement peut se produire, par exemple, lorsqu’un véhicule s’arrête soudainement. En général, cela ne requiert pas de soins médicaux, à moins que la douleur soit trop intense. En revanche, des compresses de glace ainsi qu’un peu de lotion mentholée suffisent normalement.
  • Tension musculaire : la tension musculaire est l’une des plus communes, elle peut s’accompagner de mal de tête. Elle est produite par le maintien d’une posture incorrecte en position assise, pendant la nuit. Et même le bruxisme (serrer très fort les dents pendant le sommeil) peut générer des douleurs au cou. Cette douleur peut se traiter avec des antalgiques et des compresses tièdes.
  • Torticolis : il est similaire à la tension musculaire. Mais, en plus d’être douloureux, le torticolis ne permet pas la mobilité du cou. Par ailleurs, il peut se produire en dormant ou en faisant un mouvement qui provoque un spasme musculaire. En général, il peut être soulagé avec l’application de compresses chaudes.
  • Coup : un accident, un coup ou un faux pas peuvent endommager et occasionner des douleurs au cou. Cela se soigne normalement avec un relaxant musculaire.
 

D’autres causes de douleurs au cou

Il existe également d’autres raisons des douleurs cervicales qui peuvent signifier des maladies beaucoup plus graves et qui nécessitent probablement des examens et des soins médicaux. C’est pourquoi, il faut garder un oeil sur tout inconfort qui perdure trop longtemps dans le cou.

  • Arthrite rhumatoïde : elle affecte les articulations en causant une douleur et peu de mobilité. D’autre part, elle est auto-immune et ne peut pas se soigner. Cependant, cette maladie se traite avec des séances de physiothérapie et des médicaments prescrits par un professionnel.
  • Hernie du disque cervical : elle est due au déplacement du disque dans le cou. Elle peut être la conséquence d’une mauvaise posture ou de l’usure de la colonne vertébrale. L’hernie entraîne de fortes douleurs et parfois un engourdissement du cou. Enfin, elle doit être suivie par un spécialiste qui prescrit généralement des exercices et des analgésiques.

Douleurs cervicales chez les sportifs

Faire constamment du sport peut exercer beaucoup de pression et de tension dans les muscles et les ligaments du cou. En général, les sportifs réalisent des mouvements qui exposent le corps à des postures auxquelles il n’est pas habitué. C’est assez délicat. Par conséquent, il est fondamental d’effectuer correctement les exercices afin d’éviter tout type de dommage dans le cou.

Une femme au réveil qui a mal au cou.

Les sportifs ou les personnes adhérents à une salle de fitness doivent s’étirer et s’échauffer avant toute activité physique. En effet, cela prévient les crampes, les tensions musculaires et les lésions. Ils doivent également être prudents en réalisant les exercices suivants  :

  • Abdominaux : bien que cela semble un exercice qui n’implique pas le cou, en réalité sa participation est importante. Les personnes ont tendance à trop plier le cou et appliquer une force sur lui. La position correcte est de maintenir le cou droit et de ne pas y mettre de force, mais plutôt dans l’abdomen. Garder le cou tendu en faisant des abdominaux peut causer des douleurs.
  • Le pont : en faisant le pont, la colonne vertébrale se contorsionne dans une position inhabituelle pour le cou. Il est donc nécessaire de soigner la posture du cou afin qu’il ne fasse pas de faux mouvements.
  • Sauts : lors des sauts, le corps reste suspendu quelques secondes dans l’air, et lorsqu’il atterrit il est essentiel d’amortir la chute. Cela est possible en fléchissant les genoux. Par contre, si la personne atterrit sans plier les genoux, l’impact sur la colonne vertébrale est dangereux et peut affecter le cou.
 

Conclusion…

Le cou est une région vitale pour le fonctionnement du corps humain. Pour cette raison, nous devons faire tout notre possible pour le maintenir en bonne santé à chaque instant. Et en même temps prendre soin de quelconque traumatisme ou douleur qui pourrait l’affecter.

Par ailleurs, les muscles et les ligaments du cou sont fragiles mais ils peuvent se renforcer avec des exercices de yoga ou de pilates. Enfin, l’important est que, même s’il s’agit d’une partie du corps peu visible, nous devons nous efforcer de la protéger et de la préserver.