Prévention des hernies discales

8 novembre 2019
En suivant certaines lignes directrices simples, il est possible de réduire notablement les probabilités de souffrir d'une hernie discale.

Les hernies discales sont une pathologie fréquente et sévère qui peut requérir une intervention chirurgicale. Cependant, il existe plusieurs facteurs à prendre en compte pour diminuer considérablement les chances d’en être la cible.

Hernies discales: définition

Les hernies discales surviennent lorsque l’anneau fibreux formant la couche externe des disques intervertébraux se déchire. Lorsque cela se produit, le noyau pulpeux qui se trouve à l’intérieur de l’anneau, et dont la consistance est gélatineuse, sort. 

Si la rupture a lieu vers la partie postérieure -ce qui est le plus fréquent-, le noyau pulpeux va faire pression sur les nerfs qui parcourent la colonne vertébrale ou la moelle épinière.

Par conséquent, le principal symptôme qu’une personne éprouve lors d’une hernie discale est une douleur constante et généralement aiguë. En outre, selon l’emplacement de l’hernie discale, il y a aura également d’autres symptômes. Par exemple, si cela se situe au niveau des cervicales, la douleur peut se diffuser dans les épaules ou les bras, en plus des engourdissements dans cette région.

En raison des caractéristiques de la colonne vertébrale et de notre mode de vie actuel, les zones lombaires et cervicales sont les plus sujettes aux hernies discales.

Causes et prévention

Afin de savoir comment prévenir les hernies discales, il est important d’en connaître tout d’abord les causes. Les plus communes sont les suivantes :

Causes des hernies discales

La première cause est l’âge. Au fur et à mesure que nous vieillissons, les structures du corps s’affaiblissent et, un effort que nous aurions pu endurer étant jeune, dépasse parfois nos limites.

La seconde cause est en lien avec la précédente : les efforts. Nous devons effectivement être très prudent au moment d’exiger un travail trop lourd à notre colonne vertébrale.

Un docteur expliquant les principes physiques des hernies discales.

En troisième cause, nous trouvons les mouvements inadéquats. Une mauvaise posture lors d’un effort, aussi petit soit-il, va progressivement endommager les structures.

Enfin, un autre facteur très influent est le sédentarismeLe manque d’exercice physique rendra les structures du corps plus faibles. Tout geste négatif aura alors un impact encore plus grand.

Prévention

En prenant en compte tout ce qui précède, pour prévenir l’apparition des hernies discales, nous devrions suivre les conseils suivants :

  • Maintenir une bonne hygiène posturale. Cela est essentiel, aussi bien lorsque nous sommes assis, en train de marcher, courir, nager, en ramassant quelque chose, en travaillant… Nous devons toujours essayer de garder une bonne posture corporelleChaque fois que nous nous asseyons avec le dos arrondi sur le canapé sans plier nos genoux, nous faisons du mal à notre colonne vertébrale. Nous devons donc être particulièrement attentifs aux mouvements de flexion et de rotation du tronc. En effet, il s’agit des mouvements qui endommagent le plus la colonne. Par exemple, il sera toujours plus pratique de se placer face au poids que nous devons soulever, au lieu de se pencher d’un côté.
  • Eviter les gestes nocifs répétitifs. Il s’agit de remplacer les gestes nuisibles que nous répétons trop souvent tous les jours par d’autres qui ont le même effet. Par exemple, nous pouvons changer de bras pour réaliser des tâches au travail au lieu de toujours utiliser notre partie forte. Ou alors, alterner des périodes de position debout et assise.
Une femme au travail qui souffre de douleur au dos.

  • Maintenir un bon tonus physique. Il est essentiel de lutter contre le sédentarisme, tout simplement en réalisant une activité physique. Même si c’est la marche. Nous devrions éviter de passer la majeure partie de la journée assis. Par ailleurs, il est nécessaire également de mobiliser notre nuque régulièrement si nous travaillons assis, par exemple. Tourner la tête des deux côtés, pencher la tête, regarder en haut, en bas, sont des mouvements extrêmement importants pour garder la région cervicale en bon état.

Exercices et alimentation, des clés pour prévenir les hernies discales

Cet aspect est aussi associé avec l’exercice : perdre du poids. Effectivement, si nous sommes en surpoids, nous portons un poids supplémentaire sur notre colonne vertébrale. L’une des conséquences peut être l’apparition d’hernies discales.

Finalement, il est indispensable de prendre soin de son alimentation. Le but de l’alimentation est d’apporter à notre organisme les substances nécessaires non seulement pour fonctionner correctement au quotidien, mais également pour récupérer après un effort.

Au cas où notre alimentation n’est pas équilibrée, les muscles, les os, les ligaments et les tendons en souffriront. En effet, si une structure n’est pas capable de se régénérer correctement, les dommages s’accumuleront et deviendront préjudiciables à long terme.

En ce sens, nous soulignons également l’importance de ne pas fumer. Le tabagisme peut altérer la façon dont le corps absorbe les substances dont il a besoin. Il faut donc en tenir compte même si cela n’a pas d’effet direct.

  • Aso J., Martínez-Quiñones J.V., Consolini F., Domínguez M., Arregui R.. Hernia discal traumática: Implicaciones médico-legales. Cuad. med. forense  [Internet]. 2010  Jun [citado  2019  Oct  29] ;  16( 1-2 ): 19-30.
  • Martínez-Quiñones J.V., Aso-Escario J., Consolini F., Arregui-Calvo R.. Regresión espontánea de hernias discales intervertebrales: A propósito de una serie de 37 casos. Neurocirugía  [Internet]. 2010  Abr [citado  2019  Oct  29] ;  21( 2 ): 108-117.
  • Maestre-Miquel Clara, Regidor Enrique, Cuthill Fiona, Martínez David. Desigualdad en la prevalencia de sedentarismo durante el tiempo libre en población adulta española según su nivel de educación: diferencias entre 2002 y 2012. Rev. Esp. Salud Publica  [Internet]. 2015  Jun [citado  2019  Oct  29] ;  89( 3 ): 259-269.