Douleurs cervicales : trois conseils pour les traiter

30 septembre 2019
Les douleurs cervicales sont le résultat de surcharges ou de contractures. Ces dernières sont souvent provoquées par le maintien excessif d'une position assise face à un ordinateur. Dans cet article, nous vous donnerons différents conseils permettant de soulager et de traiter ces douleurs.

En travaillant ou en étudiant, nous avons probablement tous déjà ressenti cette sensation gênante de lourdeur ou de surcharge de la zone du cou ou du haut du dos. Bien que les douleurs cervicales aient des causes diverses, le traitement est généralement très simple et commun à toutes les douleurs. Dans cet article, vous prendrez connaissance de trois conseils dans le traitement des douleurs cervicales. Vous pourrez ainsi mettre un terme à cette sensation désagréable.

Douleurs cervicales

Les douleurs cervicales sont des douleurs expérimentées dans la zone du cou ou du haut du dos (plus précisément au niveau des muscles trapèzes). Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ces douleurs. Les suivantes sont les principales :

  • Un entraînement excessif dans différentes disciplines sportives. Soulevé de poids, lancé de javelot ou de marteau, haltérophilie ou crossfit sont des sports qui sollicitent énormément les deltoïdes, les trapèzes et les articulations.
  • La position assise pendant une bonne partie de la journée. Ces douleurs sont typiques chez les personnes travaillant au bureau. Elles passent de nombreuses heures assises, dans la même position. Elles finissent donc par adopter une mauvaise posture en raison de la fatigue musculaire. Cela finit par surcharger leurs trapèzes.
  • Une mauvaise posture de manière habituelle. C’est commun chez les personnes souffrant de cyphose, de scoliose, ou d’autres altérations traumatologiques affectant la colonne vertébrale. Si elles ne sont pas corrigées, elles peuvent provoquer des douleurs cervicales chroniques.
  • Une contraction musculaire par distension excessive. Il est très habituel de se réveiller avec des douleurs cervicales à la suite d’une mauvaise nuit. En fait, les mouvements brusques détendent les muscles de manière plus violente que d’habitude, ce qui provoque une contracture.
  • Il peut également exister des causes nerveuse telles que les pincements. Dans ces cas, le mieux est de se rendre chez un médecin afin qu’il réalise une observation minutieuse.
tiraillement dans le cou

Conseils pour traiter les douleurs cervicales

La consultation médicale est toujours recommandée avant de prendre des mesures personnelles. Cependant, les douleurs cervicales ont généralement une solution simple. Dans la majorité des cas, elles disparaissent après deux ou trois jours. Pour les douleurs plus rebelles ne s’étant pas atténuées après cette période, vous pouvez suivre ces conseils afin de vous soulager.

1. Thérapie manuelle et étirements

Dans la majorité des cas, la thérapie manuelle est d’une grande aide pour soulager les douleurs cervicales. Elle permet souvent de traiter le problème à sa source. Pour les douleurs cervicales d’origine musculaire (la majorité des surcharges ou contractures de muscles tels que les trapèzes, le sternocléidomastoïdien ou le scalène), la réalisation d’auto-massages ou d’étirements permet d’éliminer les toxines accumulées dans la zone de la contracture.

Nous conseillons d’identifier la zone de douleur maximale et d’exercer une pression de manière perpendiculaire. De cette manière, vous contribuerez à augmenter le flux sanguin dans le zone et à réduire l’inflammation.

Si vous ne savez pas comment faire des auto-massages ou que la douleur persiste, le recours à un kinésithérapeute est la meilleure option. Ces spécialistes sauront exactement comment localiser et aborder ces douleurs.

2. Thermothérapie

La thérapie par le froid est recommandée pour les douleurs aigües et récentes. Lorsque la douleur devient chronique, l’idéal est d’appliquer de la chaleur sur la zone surchargée. 

La chaleur, tout comme la thérapie manuelle, augmente le flux sanguin et l’élimination des métabolites toxiques accumulées. Pour cette raison, il est toujours bon de prendre un bain chaud pour relaxer la musculature.

3. Crèmes anti-inflammoires

Les crèmes anti-inflammatoires, en vente libre en pharmacie, que nous utilisons pour les entorses ou surcharges musculaires, sont très utiles pour le traitement des douleurs cervicales.

En les appliquant deux à trois fois par jour, vous contribuez à réduire la zone contractée de la même manière que dans les conseils précédents. 

l'action des kinésithérapeutes

Traitement définitif des douleurs cervicales musculaires

Les conseils que nous avons donnés sont utiles car ils nous permettent de traiter en autonomie nos douleurs. Dans la majeure partie des cas, ces actions seront suffisantes. En revanche, si nous expérimentons ces douleurs à répétition ou qu’elles sont incessantes, le mieux est d’avoir recours à l’aide d’un kinésithérapeute. Ce professionnel connaît parfaitement les techniques de thérapie manuelle. Il pourra donc soulager votre douleur et les nœuds qui se forment des les muscles du cou.

En plus de tout cela, il est également important de présenter une technique désormais employée par certains professionnels : le « dry needling » ou « puncture kinésithérapique par aiguille sèche ». Cela consiste à introduire une aiguille fine d’acupuncture dépourvue de tout produit, directement au niveau du point de tension responsable de la contracture musculaire. Avec cette technique, le nœud se défait quasiment instantanément ce qui permet au muscle de se relâcher.

  • Häkkinen, A., Salo, P., Tarvainen, U., Wirén, K., & Ylinen, J. (2007). Effect of manual therapy and stretching on neck muscle strength and mobility in chronic neck pain. Journal of Rehabilitation Medicine, 39(7), 575–579. https://doi.org/10.2340/16501977-0094
  • Kohan, E. J., & Wirth, G. A. (2014). Anatomy of the Neck. Clinics in Plastic Surgery, 41(1), 1–6. https://doi.org/10.1016/j.cps.2013.09.016
  • Madsen, B. K., Søgaard, K., Andersen, L. L., Skotte, J., Tornøe, B., & Jensen, R. H. (2018). Neck/shoulder function in tension-type headache patients and the effect of strength training. Journal of Pain Research, 11, 445–454. https://doi.org/10.2147/JPR.S146050
  • Neck pain: Overview. (2019). Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK338120/