Les 5 secrets pour une bonne nuit de sommeil avant une compétition

14 juillet 2019
Le secret pour une meilleure performance sportive se cache dans la nuit de sommeil qui précède le grand jour. Voici quelques trucs et astuces pour bien dormir avant une compétition.

Nerveux, incertain et agité… rien de plus normal lorsque le jour de la compétition approche à grand pas. Il est alors rare de ne pas être pris de troubles du sommeil qui peuvent malheureusement nuire à la qualité de votre performance sportive. Vous voulez à tout prix éviter ce problème ? Voici cinq astuces pour passer une bonne nuit de sommeil avant une compétition.

Sommeil et performance sportive

Avoir un cycle de sommeil équilibré est essentiel pour une performance sportive optimale. Un manque de sommeil peut avoir de fortes conséquences, et nous en avons tous souffert à un moment ou à un autre. L’humeur irritable, la fatigue ou le manque de concentration sont parmi les plus fréquents.

Chez un sportif, le manque de sommeil entraîne une baisse significative de ses compétences artistiques. Le sportif est alors fatigué et devra fournir plus d’efforts pour se concentrer sur les objectifs qu’il veut atteindre.

Recommandations pour bien dormir avant la compétition

1. Une bonne routine

Il vous sera nécessaire d’avoir une routine équilibré. Maintenir un bon cycle de sommeil gardera votre corps en forme. Il est bon d’habituer notre corps à manger, à dormir et à faire de l’exercice à la même heure tous les jours pour finalement avoir des horaires de sommeil fixes.

se coucher plus tôt

Au fur et à mesure que la compétition approche, votre rythme de vie devrait être de plus en plus régulier, surtout celui du sommeil. Évitez les siestes trop longues pour bien dormir la nuit. Vous pouvez également régler votre réveil le matin pour ne pas dormir trop longuement.

2. Évitez les repas lourds

Les repas trop copieux empêchent souvent notre organisme de s’endormir. C’est pourquoi, mieux vaut prendre des dîners légers. Vous trouverez dans ce lien des idées pour un dîner à la fois sain et rassasiant.

De plus, essayez de dîner au moins deux heures avant d’aller vous coucher. Ainsi la digestion sera passée lorsque vous irez vous coucher et vous ne vous sentirez pas ballonnés.

3. Trouvez comment oublier la concurrence

Plus la compétition approche, plus vos pensées se concentrent sur l’esprit compétitif qui en découle. C’est d’ailleurs tout à fait normal, car vous vous êtes investi à fond dans cet événement.

Le stress et l’adrénaline ne peuvent vous empêcher de penser à ce jour qui approche. Et ce n’est pas un mal, au contraire, cela montre une grande motivation. Cependant, lorsque vous en arrivez à ne penser plus qu’à cela, l’adrenaline croissante peut devenir une cause d’insomnie.

Il vous est bon alors de chercher une distraction qui, pendant quelques heures, pourra vous faire oublier la concurrence. Allez au cinéma, faite une promenade ou rencontrez des amis par exemple. Vous verrez la différence : vous vous sentirez détendu, avec moins de tensions.

4. Les infusions pour bien dormir

Comme nous l’avons dit à d’autres occasions, les infusions peuvent être un excellent outil pour bien dormir. Le mieux est de les prendre avant vos heures de sommeil, car elles détendent et nous aident à nous endormir.

N’en abusez pas pour autant et évitez de les prendre avec du sucre, surtout si vous en prenez plusieurs fois par jour.

5. Lâcher prise

Avant une compétition, il est courant d’avoir les muscles tendus par le stress. Pas étonnant vu l’épreuve qui approche.

Vous serez probablement souffrants de symptômes de nervosité tels que des maux d’estomac, la bougeotte ou l’irritabilité. Ce qui mène bien souvent à l’insomnie.

Exercices de relaxation

Pensez alors à vous détendre pour faire face à tous ces problèmes. Pratiquez par exemple des techniques de relaxation, tels que ceux présents dans ce lien. Vous obtiendrez une musculature détendue et libérerez les tensions.

Conclusion : bien dormir est essentiel

Le repos est essentiel pour un travail efficace. Le manque de sommeil nuit à notre vie personnelle et professionnelle, il est donc important d’agir en cas d’insomnie. Ces petites trucs et astuces vous permettront de commencer à dormir correctement.

 

  • Montserrat Galaa, A. M., & Fortes del Valleb, M. A. (2013). Aprender a dormir. Pediatría de Atención Primaria.