Escalade : commencer sur un mur d'entraînement

Faire de l'escalade est une manière complète de faire du sport. En effet, il est utile de s'entraîner, d'anticiper et d'utiliser ses yeux et sa tête pour atteindre ses objectifs.
 

L’escalade est un sport à la mode. Bien qu’il s’agisse d’une pratique presque aussi naturelle que marcher, il suffit de voir comment les enfants, dès le plus jeune âge, tentent de grimper sur les murs. Ces dernières années, cette activité a considérablement gagné en popularité.

En effet, l’escalade à tellement la cote qu’elle est incluse dans le programme olympique des jeux qui débuteront à Tokyo cette année. De même parce que l’escalade d’un mur d’entraînement est devenue un moyen d’évasion pour beaucoup. En outre, ce sport renforce le corps dans tous les sens du terme, y compris sur le plan psychologique.

Comme toute activité qui exige un effort physique, il y a des directives à suivre en permanence. Il s’agit de règles essentielles pour atteindre les objectifs fixés et profiter des bienfaits de l’exercice. Ainsi que pour maintenir les exigences minimales de sécurité et éviter les accidents ou les lésions.

Premiers mouvements : l’échauffement

De même que lorsque vous allez à la salle de sport pour soulever des poids ou sur un terrain pour jouer au tennis, avant d’escalader le mur, il faut s’échauffer. En effet, les muscles doivent avoir une température adéquate en plus d’être préparés à l’effort qui suit.

Une femme qui s'étire les jambes.

Comme c’est généralement le cas pour d’autres disciplines sportives, depuis l’haltérophilie jusqu’au tennis, sauter l’échauffement est une très mauvaise idée. De nombreuses lésions qui surviennent lors des entraînements de sportifs non professionnels ou amateurs sont le résultat de l’absence d’échauffement.

Escalade : exercices avant de commencer à grimper sur le mur

Le principal objectif des exercices d’échauffement est d’augmenter la température des musclesCela doit se faire de manière lente et progressive. En outre, il est conseillé également de favoriser une fréquence cardiaque et respiratoire plus élevée.

Phases d’échauffement

  • Activation : si, pour arriver au mur d’escalade (depuis la maison, le travail ou l’école) vous devez parcourir un trajet entre un et cinq kilomètres, un bon conseil est de s’y rendre à pied, dans la mesure du possible.
  • Une autre option pour se mettre en route, en complément ou en remplacement de la marche précédente, est de faire des sauts à la cordeY compris de manière imaginaire si vous n’en avez pas.
  • Mobilité articulaire : avec ces exercices statiques, nous cherchons à activer et à lubrifier toutes les articulations, depuis le cou jusqu’aux orteils. Pour cela, il faut suivre un ordre évident et logique : du bas vers le haut, ou l’inverse.
  • Un échauffement par blocs : pour terminer le processus d’adaptation musculaire, la dernière phase consiste à réaliser deux blocs de 10 mouvements chacun. Ils doivent s’exécuter en appliquant la plus grande intensité à chaque exercice.
 

Circuits d’escalade

Un circuit d’entraînement d’escalade « indoor » n’est rien d’autre que la reconstitution d’une voie d’escalade en bloc. Avant de commencer, il est important de déterminer le nombre de mouvements à réaliser pour cette routine. Il faut choisir également la couleur à utiliser pour atteindre l’objectif de la séance.

Une femme sur un mur d'escalade.

Ce type de pratiques présente certains avantages importants. D’une part, elles servent aussi bien pour débuter les gestes, les postures et les prises, que pour augmenter les paramètres de force, d’agilité et de résistance de chacun. De plus, elles peuvent se travailler de manière individuelle, sans avoir besoin d’être accompagné par un partenaire qui assure la corde.

Lors d’une séance d’entraînement en suivant cette méthode, il faut réaliser quatre circuits, chacun avec des niveaux différents de difficulté. Il est conseillé de commencer par celui qui est le plus complexe, car les muscles seront ainsi prêts.

A la fin, lorsque la fatigue a très probablement déjà affecté le rendement, il faut garder l’exercice comportant le moins de mouvement et de complexité.

S’entraîner en jouant

Voici une autre méthode qui s’applique aux entraînements de mur d’escalade. Après tout, dans la pratique de n’importe quel sport, le divertissement est un élément qu’il ne faudrait jamais oublier.

 

Dans la pratique, pour observer et profiter des résultats d’une activité physique sur notre organisme, il est quasiment indispensable de la développer pour le plaisir et non par obligation.

Par ailleurs, une autre routine d’escalade indoor consiste à marquer -c’est un compagnon qui s’en charge- depuis le sol une voie d’escalade avec des prises. Cet itinéraire peut ou non avoir été établi au préalable. D’autre part, les directives peuvent être spécifiques pour les mains, les pieds ou à la volonté du grimpeur.

Pourquoi escalader un mur d’entraînement ?

Il s’agit d’un véritable défi. Tous ceux qui s’inscrivent à ce sport repoussent leur limites bien au-delà de ce qu’ils avaient imaginé. C’est également un outil pour surmonter les peurs et les limites. Grâce à ces entraînements, les capacités physiques et mentales des pratiquants sont renforcées.