Les plus beaux gestes de l'histoire du football

Les plus beaux gestes de l'histoire du football sont présents dans l'esprit et le cœur des fans de ce sport fabuleux.
 

Beaucoup d’entre eux sont des souvenirs en noir et blanc, mais ils sont toujours présents dans nos esprits. D’autres sont plus récents et filmés sous tous les angles. Dans la suite de cet article, nous vous dirons quels sont les plus beaux gestes de l’histoire du football.

Les 5 plus beaux gestes de l’histoire du football

Il n’est pas nécessaire d’être né au milieu du siècle dernier ou même d’être un fan de football. Tous ceux qui aiment ce sport savent quels ont été les meilleurs gestes de tous les temps. Nous les passons en revue ici :

1. Le but du siècle

C’est le nom donné au but marqué par Diego Maradona lors de la Coupe du monde 1986 au Mexique, où l’Argentine allait être couronnée championne. D’autres le connaissent simplement comme « le but contre les Anglais » et c’est un but vraiment extraordinaire, marqué après une merveilleuse action du meilleur joueur du monde.

Les quarts de finale de la Coupe du monde se jouaient et l’Argentine affrontait l’Angleterre, l’un de ses rivaux classiques, avec lequel elle avait également un duel spécial après la guerre des Malouines. À la 55e minute du match, Maradona a échappé à six joueurs anglais, dont le gardien de but, pour marquer son deuxième but de la rencontre.

Diego Maradona en 1986

N’hésitez pas à écouter le commentaire du journaliste Victor Hugo Morales, qui pleure en direct en vivant le but. Le plus intéressant est que, quelques minutes plus tôt, Maradona avait marqué un but controversé, surnommé « la main de Dieu ».

Dans cette action, « le 10 » a sauté pour prendre le ballon de la tête dans la surface et a levé son bras ; c’est son poing qui a frappé la balle et lui a finalement permis de marquer. L’arbitre, ignorant les réclamations anglaises, l’a déclaré valide. Avec ces deux buts, l’Argentine s’est rendue en demi-finale (le match s’est terminé sur un score de 2 à 1).

2. La cola de vaca, ou queue de vache

Un nom très curieux pour un beau geste, mais qui mérite d’être commenté. C’était en 1994 et le match se déroulait entre le Real Madrid et le Barcelone, excusez du peu. Romario était un joueur de l’équipe catalane et a reçu une passe de Pep Guardiola.

Romario avec Barcelone
Image : El Periódico.

Le Brésilien a contrôlé la balle avec le bas de son pied, a effectué un virage à 180° et a réussi à sortir de la marque de son adversaire. Seuls les joueurs les plus habiles peuvent faire le même coup que cette star brésilienne… à tel point que, plus de 20 ans plus tard, beaucoup veulent le copier sans succès.

 

3. Le coup du scorpion

Voici un autre geste incroyable de l’histoire du football que personne ne peut ignorer. René Higuita était le gardien de but de l’équipe nationale colombienne et, jusqu’à présent, il n’était pas si connu. Cependant, le match amical contre l’Angleterre au légendaire stade de Wembley en 1995 va changer son statut à jamais.

René Higuita et le coup du scorpion parmi les gestes mythiques
Image : Balón Latino.

Pour repousser un tir de Redknapp qui allait droit au but, Higuita s’est envolé parallèlement au terrain et, étant en l’air, a frappé la balle avec la semelle de ses chaussures. La balle s’est élevée au-dessus de son dos dans ce qui ressemblait au mouvement des scorpions, d’où le nom de ce fabuleux geste.

4. Le fantôme

Nous ne pouvions pas nous empêcher de mentionner l’un des mouvements les plus mémorables de Pelé, la star brésilienne, considérée par beaucoup comme le plus grand footballeur de l’histoire. Nous sommes en 1970 et la Coupe du monde se déroule au Mexique (ce pays est à nouveau le témoin de grands gestes).

Le Brésil était face à l’Uruguay et l’attaquant a feinté le gardien de but rival, le laissant sans voix. A tel point qu’il n’a pas bougé alors que Pelé tenait encore la balle. Bien que le mouvement ne se soit pas terminé par un but, il a été immortalisé pour toujours comme « le fantôme ».

 

Bien sûr, ce ne serait pas la seule action de Pelé qui ferait parler d’elle. Il faut aussi se souvenir du « petit ballon » qu’il a joué en finale contre la Suède lors de la Coupe du monde de 1958, qui lui a permis de marquer une volée.

Feinte de Pelé parmi les gestes mythiques
Image : Fox Deportes.

5. La bicyclette ou chilena

Savez-vous pourquoi ce mouvement s’appelle ainsi ? Elle existait déjà avant cela, mais c’est en 1914 qu’elle a été baptisée « chilienne ». Tout cela grâce à un joueur, Ramon Unzaga, qui est né au Pays basque mais qui est devenu citoyen chilien.

Le corps en l’air, le dos à l’herbe, il frappe la balle après un mouvement de ciseaux avec ses jambes. Unzuaga aurait pris cette initiative aux indigènes chiliens.

Cependant, ce n’est pas lui qui a popularisé ces gestes « acrobatiques », mais l’attaquant de Colo-Colo David Arellano, qui en 1927 a fait une tournée en Espagne et en Amérique latine.

  • Infobae. El “gol del siglo” de Maradona, la tijera de Negrete y la magia de Pelé: los momentos históricos del Estadio Azteca. Noviembre de 2019. https://www.infobae.com/america/mexico/2019/11/20/el-gol-del-siglo-de-maradona-la-tijera-de-negrete-y-la-magia-de-pele-los-momentos-historicos-del-estadio-azteca/
  • Bonilla, C. El Escorpión de Higuita: 24 años de la locura del fútbol. Balón latino. Septiembre 2019 – https://balonlatino.net/el-escorpion-de-higuita-24-anos-de-la-locura-del-futbol/