Les meilleurs moments pour courir en hiver

· 3 décembre 2018
Le facteur météo est essentiel pour effectuer des entraînements plus puissants. Ce n’est néanmoins pas un problème si votre pression baisse ou que l’envie vous fasse défaut une fois que vous avez commencé à bouger

Bien qu’il soit plus courant de voir des coureurs lorsqu’il fait chaud, beaucoup d’entre eux continuent cependant à s’entraîner à la fin de la saison estivale. Nous vous dirons ci-après quelles sont les meilleurs moments pour courir en hiver … Planifier donc votre routine !

Avantages de courir en hiver

Si vous êtes de ceux qui ne font de l’exercice qu’au printemps et en été , nous vous expliquerons ci-après les principaux avantages de l’entraînement également en automne et en hiver. Il ne vous sera ainsi pas autant difficile de courir lorsque il fait froid !

La principale excuse pour ceux qui ne veulent pas s’entraîner en hiver est la température trop basse. Le froid réduit néanmoins la fréquence cardiaque de 6%, de sorte que vos performances seront probablement supérieures à celles de l’été.

Il est vrai qu’il nous en coûte parfois de nous éloigner du chauffage, du canapé ou du pyjama. Votre corps vous en remerciera cependant une fois que vous aurez commencé l’activité. Vous récupérerez à la fois la température et l’énergie perdue en raison du manque de mouvement.

En outre, nous brûlons davantage de graisse en hiver qu’en été. Contrairement à ce que nous croyons, la graisse « fond » plus facilement avec le froid qu’avec la chaleur. Les températures élevées nous font davantage transpirer et donnent la sensation de brûler des calories. Nous perdons en réalité beaucoup des liquides (que nous récupérons lorsque nous buvez de l’eau) et de toxines.

La courir en hiver présente un autre avantage. Cela nous permet de manger davantage et de nous octroyer certains « plaisirs » culinaires. Les hydrates de carbone et les sucres sont mieux absorbés lorsqu’il fait  froid. Vous pouvez par ailleurs vous permettre un aliment calorique une fois la séance d’entraînement terminée.

 

courir en hiver

Enfin, s’entraîner ou courir en hiver renforcent le système immunitaire. Vous aurez ainsi plus de chance de passer l’hiver sans rhume. Adieu l’excuse de ne pas s’entraîner s’il fait froid de peur de tomber malade !

Quelles sont les meilleurs moments pour courir en hiver ?

Jusqu’ici, tout va bien en théorie. La pratique pet être différente. Il est en effet assez difficile de se réveiller à l’aube pour courir. Nous n’envisagerons pas non plus aller courir après le coucher du soleil, car la visibilité est moindre et la température très basse.

De nombreux runners débutant se demandent souvent quel est le meilleur moment pour courir en hiver, le facteur climat étant évidemment primordial.

Le meilleur moment pour courir en hiver dépendra de nos goûts particuliers et bien sûr de la météo. Il est judicieux, en hiver d’utiliser, les heures centrales de la journée, soit entre 11 et 14 heures, lorsque la température est plus élevée et qu’il fait soleil.

Il est évident que nous ne pouvons pas prendre une heure pour courir si nous travaillons, même si nous pourrions le combiner avec un déjeuner et faire un peu d’exercice avant de manger.

courir en hiver

En conclusion

Certains coureurs profitent de l’hiver pour faire des exercices en salle pour que la pluie, le vent, la neige ou le froid ne soient pas un obstacle à l’entraînement. Ils peuvent ainsi continuer leur routine sans modifier leurs autres activités.

Les meilleurs moments pour courir en hiver peuvent donc varier selon que nous nous entraînons à l’air libre ou en gymnase. Vous pouvez, dans ce dernier cas, vous y rendre très tôt le matin ou à la fin de la journée car vous ne serez pas dépendants des facteurs climatiques.

Vous devez garder à l’esprit que courir en début ou en fin de journée n’est pas la même chose. Se lever plus tôt pour s’entraîner avant de prendre son petit-déjeuner et d’aller au travail ou pour se « perdre » l’after office avec des collègues de travail nécessite davantage de volonté . Vous devez néanmoins choisir en fonction de ce qui vous convient le mieux, du moment où vous êtes le plus performant. Ne vous inquiétez donc plus de la période de l’année !


Zaragoza-Casterad, J., Serra-Puyal, J. R., Serrano-Ostariz, E., Generelo-Lanaspa, E., Julián-Clemente, J. A., & Ceballos-Gurrola, O. (2006). Los Factores Ambientales y su Influencia en los Patrones de Actividad Física en Adolescentes. RICYDE. Revista Internacional de Ciencias Del Deporte. https://doi.org/10.5232/ricyde2006.00401