Blessures de cyclistes les plus courantes

· 6 avril 2019
Le vélo est une façon amusante et passionnante de faire du sport. Mais aussi bien sur les chemins que sur les routes, il existe des dangers dont il faut tenir compte afin d'éviter les blessures de cyclistes les plus fréquentes.

Le cyclisme est, sans aucun doute, un sport avec des avantages énormes pour la santé. Néanmoins, comme bien d’autres disciplines, il peut entraîner des blessures spécifiques pour ceux qui le pratiquent. Voici les blessures les plus fréquentes chez les cyclistes et la façon de les prévenir.

Facteurs qui causent des blessures de cyclistes

Etant donné qu’il s’agit d’un élément extérieur au corps qui s’utilise pour effectuer cette pratique, de nombreuses blessures de cyclistes trouvent leur origine dans des défaillances du vélo.

Nous ne parlons pas seulement de celles qui peuvent surgir accidentellement, comme la rupture ou l’usure d’une des pièces. Connaître l’emplacement de chaque élément est également important ainsi que le type de vélo que nous utilisons en fonction des besoins corporels et du type de cyclisme que nous pratiquons.

Parmi les éléments déclencheurs de blessures les plus importants, nous pouvons mentionner :

  • Hauteur inadéquate de la selle : sa position doit permettre un mouvement correct d’extension et de flexion du genou. Précisément, la position neutre de la jambe doit être autour des 160°, tandis que fléchie elle doit rester à 25 ou 30°.
  • Modifications anatomiques : les différentes dysmétries ou déviations des jambes (jambe valgum ou varum, par exemple) exigent d’utiliser des semelles spéciales en plus d’adapter le vélo à ces particularités. La longueur des bielles est généralement un facteur très important qui dépend de la longueur du fémur du cycliste.

Par ailleurs, bien évidemment, le cyclisme peut être lié aux même problématiques que l’activité physique régulière. Il s’agit de : surentraînement, mauvaise alimentation, entraînement avec des charges, des périodes trop exigeantes ou une mauvaise technique.

Les types de blessures chez les cyclistes

Après avoir analysé les facteurs qui peuvent prédisposer un cycliste à se faire mal, voyons quelles sont les blessures les plus courantes dans cette discipline.

Blessures de cyclistes traumatiques

C’est sûrement la première qui traverse l’esprit de tout débutant. Quel que soit le niveau d’expérience ou d’habileté d’un cycliste, le risque de la chute est toujours latent. En effet, cela arrive même pendant le Tour de France.

La chute est un type de blessures de cyclistes.

En général, ce type d’impacts se répercutent généralement dans les poignets, les coudes et les genoux principalement. De plus, la clavicule et les côtes peuvent également être endommagées selon l’intensité de la chute et l’âge du cycliste.

Douleur cervicale

La position inclinée du cycliste fait de lui une cible de prédilection pour cette affection. Les impacts du vélo en traversant les irrégularités du terrain se transfèrent et sont absorbés par les épaules et la colonne cervicale du sportif. En outre, le besoin de lever le regard pour voir le chemin peut accentuer les symptômes.

La douleur cervicale fait partie des blessures de cyclistes.

Problèmes lombaires

Si le guidon n’a pas la bonne hauteur, le cycliste devra adopter une position trop allongée. Cela peut alors engendrer des douleurs dans la partie inférieure du dos, la zone des lombaires.

Les sportifs les plus expérimentés en cyclisme affirment que l’angle idéal pour la colonne est de 110 degrés. Une courbure plus ou moins prononcée peut entraîner des blessures au dos. Plus l’effort est grand, plus cette possibilité existe.

Les maux de dos peuvent nous accompagner dans notre quotidien.

Blessures de cyclistes dues à une surcharge dans les mains

Dans de nombreuses formes de cyclisme, les terrains sont irréguliers et il faut traverser beaucoup de trous. Dans ces cas, le cycliste doit tenir fermement le guidon afin d’éviter les chutes.

Cette vibration que les mains reçoivent peut provoquer des inflammations voire même des fractures de stress dans les doigts. Cela peut également être la cause du syndrome du canal carpien qui affecte les nerfs traversant le milieu du poignet, générant ainsi des picotements dans les phalanges.

Le syndrome du tunnel carpien fait partie des blessures de cyclistes.

Affections des membres inférieurs

La partie du corps la plus touchée est généralement le périnée en raison des charges prolongées qu’il doit supporter pendant des heures d’entraînement et de compétition.

Non seulement il reçoit des impacts, mais il est soumis également à une friction quasi permanente et peut être sujet à différentes affections cutanées à cause de la transpiration.

Les membres inférieurs sont souvent affectés dans la pratique du cyclisme.

Tendinite de la rotule

La tendinite de la rotule est un problème extrêmement fréquent chez les cyclistes. La fonction de ce tendon est de permettre aux muscles de la partie frontale de la cuisse d’étendre le genou. Ce mouvement, bien sûr, a lieu constamment avec le vélo.

L’insertion dans le pôle inférieur de la rotule ou du tendon peut être affectée. Dans le premier cas, cela est souvent dû à une traction déviée alors que l’autre cas est généralement causé par un usage excessif.

Bien que la solution soit étroitement liée à la cause du problème, l’issue la plus courante est de trouver un alignement correct du pied.

Autres tendinites

Diverses tendinites figurent parmi les blessures de cyclistes.

Bien que la rotule soit la plus touchée, il peut y avoir d’autres inflammations de tendons. Par exemple :

  • Tendinite du quadriceps : elle produit une douleur dans la partie supérieure de la rotule. Souvent, elle est provoquée par une hauteur incorrecte de la selle, soit trop haute, soit trop basse.
  • Tendinite de la patte d’oie : elle génère une douleur dans la partie interne du genou à l’endroit où se rejoignent trois muscles qui s’insèrent dans le tibia. La cause est une extension excessive du genou en raison de la hauteur de la selle.
  • Tendinite dans les muscles ischio-tibiaux : dans ce cas, on ressent une tension dans les muscles ischio-tibiaux ainsi qu’une douleur dans la partie postérieure du genou.
  • Tendinite du tendon d’Achille : la douleur est générée par la surcharge sur ce tendon. Pour la corriger, il est nécessaire de changer l’emplacement des pédales et, dans certains cas, les chaussures également.

Comme dans beaucoup d’autres sports, les blessures des cyclistes sont étroitement liées aux particularités et aux exigences de cette pratique. Par conséquent, il est important de prendre les précautions nécessaires afin de corriger ces éléments déclencheurs et de conserver la santé tout en pratiquant cette excellente activité physique.