Tout ce qu’un cycliste doit savoir

31 mars 2019
Considéré comme l’un des sports les plus complets, le cyclisme se pratique de plus en plus de nos jours. Nous profitons donc de cette occasion pour mettre sur écrit, l’ensemble de nos conseils pour tout bon cycliste.

Qualifié comme un sport très passionnant, le cyclisme est synonyme d’échappée, de découverte, et d’exploration. Cela dit, il n’en demeure pas moins que celui qui le pratique ( le cycliste) doit savoir les règles de base avant de commencer.

Partant de ce principe, nous tenons à clarifier un point et mettre de côté les fausses idées reçues. En effet, ce sport nécessite du travail, de la force, de la volonté, et surtout beaucoup de sueur.

Les bases à connaître pour un entraînement de qualité :

Dans le cyclisme, la base d’un entraînement est de bien préparer le corps à l’usage du vélo ainsi qu’à sa consommation en oxygène. En d’autres mots, il faut apprendre à bien respirer pendant l’exercice.

L’idéal serait que cet entraînement puisse commencer en saison hivernale, pour évoluer ensuite graduellement jusqu’en été. Il faudrait donc établir un programme qui s’étale sur toute cette durée afin de réaliser de bons résultats d’entraînement.

En plus de la respiration, le corps a besoin de gagner en résistance ainsi qu’en capacité de conserver une réserve d’énergie suffisante. Concernant ce point, il faut savoir qu’un cycliste de compétition doit accorder beaucoup d’importance à ce détail pendant sa préparation.

Un coureur cycliste doit être capable de maintenir sa forme pendant une course ainsi que sa capacité à fournir des efforts. Nous citons l’exemple d’une pente ascendante qui nécessite l’effort adéquat.

Les bienfaits du cyclisme

Les secrets d’un entraînement complet

Il faut savoir qu’une bonne préparation est la base de toute victoire finale. L’occasion donc de vous partager les secrets d’un entraînement efficace, ainsi que les bases que tout sportif de haut niveau doit connaître :

  1. Contrôle des pulsations : une chose qui agace parfois certains adeptes de ce sport, mais qui reste essentielle si l’on veut bâtir un corps résistant à long terme.
  2. Accumuler des heures ou des kilomètres d’entraînement : toujours faire en sorte que les efforts fournis lors d’un entraînement soient en adéquation avec le but souhaité. Par exemple, mettre en place un programme spécial pour une compétition.
  3. Réguler l’intensité : la qualité et la quantité sont deux facteurs essentiels qui forment tout entraînement.
  4. Être versatile et discipliné : la personne doit prendre en compte le nombre de variables et de changements qui les accompagnent. L’impact se ressentira sur les résultats tout de suite après dans le cas contraire.

Les accessoires indispensables :

Disposer d’un équipement qui soit adéquat reste primordial. Et même si les accessoires sont parfois hors de prix, il n’en demeure pas moins qu’il existe du bon matériel à moins de 30 euros. L’important reste donc d’assurer sa sécurité avant tout.

Parmi les outils nécessaires, on cite :

  • Un imperméable : un vêtement de pluie en cas d’entraînement sous un climat hostile est vivement conseillé. L’imperméable doit être léger et de couleur fluorescente afin d’assurer une meilleure visibilité pour les autres.
  • Des lumières de sécurité : un élément nécessaire pour toute personne qui s’entraîne en soirée (ce qui est le cas pour beaucoup). Il n’est donc pas exclu qu’un cycliste se retrouve en train de pédaler la nuit tombant, ce qui pourrait représenter un danger en cas de non visibilité. L’idéal serait donc de choisir des feux résistants à l’eau et faciles à installer.
  • Des gants : cet accessoire doit être utilisé tout au long de l’année et pas seulement en hiver. Les mains étant constamment exposées, la personne risque de se blesser en cas d’une éventuelle chute.
  • Une pompe à vélo et une boîte à outils : personne n’est à l’abri d’une mauvaise surprise, et cela même si la personne est un athlète expérimenté. Il est par conséquent conseillé de se munir de ce genre d’accessoires.
le cycliste

D’autres éléments à prendre en compte : des vêtements de compression, des pneus anti crevaison, une boisson énergétique…et autres.

Il n’est bien évidemment, pas obligatoire de porter ce matériel tout le temps. Il suffit juste de savoir programmer son circuit et de prendre les dispositions selon les cas.

Pour finir, les bases du succès dans ce sport reposent sur : un entraînement bien planifié, de la rapidité, de la sécurité, et du confort.