Différences entre courir à la salle ou dans la rue

24 décembre 2018
Courir est une activité très saine. Elle nous aide notamment à nous libérer du stress et à rester en forme. Mais il existe plusieurs façons de pratiquer ce loisir. Nous allons donc voir les avantages et inconvénients de la course en salle et en extérieur.

Il n’est nul besoin d’être un expert en fitness ni en running pour se rendre compte qu’il s’agit de deux activités différentes maisExiste-t-il une vraie différence entre courir à la salle où dehors ?

Certains jours, pour diverses raisons, il nous est impossible de sortir courir dehors. Il peut s’agir des conditions climatiques ou d’un manque de temps qui nous en empêchent. Dans ces cas-là, il ne fait aucun doute que le tapis de course reste la meilleure option. C’est d’ailleurs un très bon substitut pour les amateurs de running.

Néanmoins, courir sur un tapis n’est pas comparable à la course au grand air. En effet, des facteurs comme la résistance au vent ou la superficie peuvent accroître ou réduire notre effort à vitesse équivalente.

La foulée

courir

En cas de très mauvais temps, il vous reste toujours l’option du tapis.

Ce sont alors nos muscles ischio-tibiaux qui se chargent de produire la traction nécessaire pour que notre centre de gravité se trouve propulsé vers l’avant lors de la course à pied.

Sur ce point déjà, ces muscles sont moins sollicités sur le tapis de course. Par conséquent, ils se trouvent lésés, puisque le mouvement même de l’appareil nous aide à avancer.

Parallèlement, il se produit une réduction de l’appui plantaire, réduisant l’amortissement de l’impact. Ainsi, notre musculature demandera moins de travail.

En sachant cela, on constate que la foulée sur le tapis n’est pas exactement identique à celle que nous réalisons dehors. Néanmoins, elles sont assez similaires, mais alors quelles sont ces légères différences ?

Cette modification dans la façon de travailler de nos muscles rend le tapis de course parfait pour améliorer la fréquence des foulées. On pourra alors augmenter le nombre de foulées par minute. En revanche, ce sera inutile pour ceux qui cherchent à en améliorer la longitude.

Il est courant de voir comment, des sportifs qui utilisent les tapis de course, ont une fréquence élevée mais une longitude faible.

Qui plus est, ils ont un plus grand risque de souffrir de décompensation. En effet, leur musculature avant a tendance à être davantage sollicitée que la postérieure en travaillant sur une machine. Cela peut se traduire par une augmentation du risque de souffrir de lésions au genou.

Ce qui pourrait être perçu comme un inconvénient pour le tapis de course, s’inverse si on s’en sert chez les athlètes qui guérissent d’une lésion. En effet, le faible impact articulaire comparé à la course à pied classique est bénéfique.

On peut voir une bonne complémentarité entre ces deux ‘modalités’ si nous utilisons le tapis au début pour, ensuite, sortir courir. On peut alors réserver la salle pour améliorer notre technique de course. Ainsi, on augmentera la foulée sans diminuer l’amplitude (ce qui nous intéresse).

Perception de la vitesse

courir

L’un des principaux avantages du tapis est de pouvoir définir une vitesse déterminée. Vous pouvez alors adopter un rythme constant sans vous en inquiéter (sauf si vous souhaitez augmenter le risque de chute en accélérant).

La perception que nous avons de la vitesse n’affectera pas le rythme de la course lorsque nous serons sur le tapis. À l’inverse, en courant à l’extérieur, notre perception de la vitesse peut se voir affectée par plusieurs facteurs.

Votre humeur

La valeur ajoutée de la course à l’air libre par rapport à la salle reste l’influence qu’elle peut avoir sur votre humeur.

L’Université de Glasgow a mené une étude qui a conclu que, même si l’entraînement en salle est important, ajouter des activités à l’air libre peut développer notre bien-être.

Après avoir analysé les données de près de 2 000 personnes, on a remarqué que celles qui s’étaient entraînés dans la nature étaient 50% plus susceptibles de jouir d’une meilleure santé mentale que celles qui étaient restées dans des espaces clos. On a alors constaté une amélioration du sommeil et une forte baisse de leur niveau de stress et dépression.

Cela a permis de conclure que faire du sport à l’air libre permet de faire baisser la tension, confusion, colère et dépression.

Autrement dit, courir en extérieur vous mettra de bien meilleure humeur !

Conclusion ?

Nous pouvons dire que, le tapis de course engendre un risque de chute plus important, surtout chez les coureurs inexpérimentés. C’est aussi valable pour les personnes âgées dont l’équilibre sur ces machines est plus difficile à garder que dehors.