Quel est le régime alimentaire du cycliste ?

Chaque sport a ses propres caractéristiques qu'il faut prendre en compte dans l'alimentation. Si vous pratiquez le cyclisme, la première chose à évaluer est le régime alimentaire qui convient le mieux à votre mode de vie.
 

Le vélo est un mode de vie qui va bien au-delà de la simple combustion de calories ou de la pratique d’un sport. Il peut s’agir d’un moyen de transport très respectueux de l’environnement et sain qui offre aux gens une façon particulière de se rapprocher de la ville. Les grandes villes du monde donnent plus d’espace au cycliste.

En raison de cet essor, des doutes et des questions sur cette pratique commencent à surgir, tant dans le sport que dans la vie quotidienne. Par exemple, le cycliste a-t-il besoin d’un régime alimentaire particulier, et quel est-il ?

La réponse à la question précédente est affirmative. Le régime alimentaire du cycliste doit être équilibré pour compenser correctement l’exercice qu’il fait.

De nombreuses disciplines au sein du cyclisme

Il existe une diversité de styles de cyclisme. Normalement, on pense à un cycliste sur la route conventionnelle, mais il existe aussi le VTT ou le BMX. Chaque mode nécessite des aliments et des modèles différents, en fonction de ses exigences ; de plus, ces pratiques sont réalisées avec des vélos de modèles différents.

personnes faisant du VTT

Chacun de ces types de cycles a un impact différent sur l’organisme et sur la combustion des calories. Par exemple, le vélo de route, à un niveau de loisir, brûle plus de calories que l’exercice sur un vélo stationnaire. Ce taux de perte de calories est maintenu si l’intensité de l’exercice augmente.

Avantages du vélo pour la santé

Le travail musculaire lors du cyclisme est très intense et complet. Les muscles des jambes travaillent évidemment, mais aussi les muscles de l’abdomen et du haut du dos. C’est pourquoi il est recommandé de faire des exercices de cyclisme pour traiter les douleurs lombaires.

Le vélo est également une bonne forme d’exercice pour les personnes qui ne peuvent pas maintenir leur poids. Le travail sur les genoux est effectué sans générer de blessures, et il en va de même pour les hanches. Les personnes qui ont ces problèmes ne peuvent pas courir et le vélo leur est très utile.

Ce que chaque cycliste doit savoir pour bien s’alimenter

Compte tenu de l’usure qu’un cycliste subit dans des conditions normales (métabolisme aérobie), il doit consommer des glucides. Les glucides sont une source naturelle d’énergie.

 

Ces glucides sont d’origine végétale et se trouvent dans les fruits et légumes. On les trouve également dans les céréales et les aliments à base de céréales complètes, lorsqu’ils sont complexes.

Ces glucides doivent toujours faire partie de l’alimentation du cycliste, car ils sont du carburant pur. La façon dont ils sont préparés influence leur aspect sain et cela inclut la façon dont ils sont combinés. Il est toujours recommandé d’éviter les excès de graisse et de sucre raffiné, par exemple.

Les cyclistes de compétition

Si vous êtes un cycliste de compétition, l’usure est beaucoup plus importante. Cela s’accompagne d’une usure des glandes surrénales et de la zone intestinale, ce qui peut entraîner des problèmes digestifs. Il est donc nécessaire d’inclure des aliments anti-inflammatoires ; la consommation de céréales sans gluten est très importante.

femme mangeant un bol de céréales

L’alimentation quotidienne : le régime du cycliste

Lorsque le régime alimentaire est approprié, il a une influence significative sur la santé et les bonnes performances du cycliste. Comme en toute chose, il y a un avant, un pendant et un après ; il en va de même pour le processus d’alimentation de ceux qui pratiquent ce sport.

 

Avant l’exercice :

Il est recommandé de manger au moins trois heures avant de sortir pour s’entraîner. Cela a un but : avoir le niveau d’énergie le plus élevé possible et éviter les problèmes digestifs au moment de l’exercice. Si l’exercice se fait le matin, une alimentation riche en glucides peut être très bénéfique : céréales diverses, œufs, fromage et fruits.

Pendant l’exercice :

Le régime alimentaire du cycliste, pendant sa pratique, doit être accompagné d’une bonne hydratation et d’une alimentation spécialisée. S’il s’agit d’une compétition, le corps devra avoir plus d’énergie.

Les aliments riches en sucres sont les plus appropriés ; les boissons énergétiques sont recommandées dans le cas des athlètes de compétition, car elles sont très résistantes. Les barres énergétiques font partie des aliments simples qui peuvent remplacer l’usure de l’exercice.

Après l’exercice :

Il est conseillé de poursuivre la consommation de compléments énergétiques de manière modérée, une fois l’entraînement terminé : yaourts, barres énergétiques, céréales, riz et pâtes à haute teneur calorique et en glucides.

Ces aliments doivent être associés à des protéines, de toutes sortes, du poisson, de la viande rouge et de la volaille. Ainsi, le sportif maintient son organisme en équilibre face à la forte consommation d’énergie.