Les dangers d'un régime hypocalorique

Absorber des calories qui ne comblent pas les besoins de l'organisme peut avoir des répercussions négatives sur votre santé. Connaissez-vous les effets possibles d'une alimentation inadaptée ?
 

Parmi toutes les méthodes existantes pour perdre du poids, nous nous concentrons aujourd’hui sur le régime hypocalorique.

Ce type de régime est en général effectué lorsque l’on souhaite perdre du poids dans des délais relativement courts, et sans trop d’effort. Le résultat, et ça ne pouvait pas en être autrement, est très préjudiciable pour l’organisme. En plus de cela, les résultats espérés ne sont généralement pas atteints.

Dans cet article, nous analyserons en quoi consiste le régime hypocalorique et les dangers qu’il implique pour la personne qui le réalise. Pour finir, nous vous présenterons une façon de perdre du poids beaucoup plus saine et efficace.

Qu’est-ce qu’un régime hypocalorique ?

Le régime hypocalorique est celui qui consiste à consommer une quantité très réduite de calories. Lorsque l’on fournit à l’organisme un nombre de nutriments inférieur à ce dont il a besoin, il maigrit plus rapidement. En tout cas, c’est ce qu’assurent les défenseurs de ce type de méthodes pour perdre du poids.

En ce qui concerne les aliments, il élimine tout ceux qui contiennent un nombre important de calories. Quant à ceux qui contiennent une faible quantité de calories, ils se consomment en petites proportions.

 

Ce type de régime peut être plus ou moins restrictif, cela dépend du nombre de calories que l’on souhaite supprimer de l’alimentation quotidienne et du poids que l’on souhaite perdre. Dans cet article, nous nous concentrerons sur les régimes qui limitent considérablement la consommation d’aliments, puisque ce sont les plus préjudiciables.

Conséquences d’un régime hypocalorique

Faiblesse du système immunitaire

La restriction de nutriments fondamentaux est le principal danger de ce type de régime. Il est vrai qu’on arrête ainsi de consommer des graisses ou des sucres peu sains. Mais il faut aussi prendre en compte qu’on limite en même temps la consommation de vitamines et autres types de nutriments.

Suite à cette restriction de nutriments fondamentaux, le système immunitaire se fragilise, principalement à cause du déficit en vitamines du groupe B et C. Il existe alors une plus grande probabilité d’être affecté par un virus ou d’attraper un rhume ou la grippe durant les mois les plus froids.

Ceci est un exemple clair qui montre que le régime hypocalorique peut être très préjudiciable. De plus, cela n’a aucun sens de limiter la consommation de nutriments aussi fondamentaux et bénéfiques que les vitamines.

Faire du sport en étant enrhumé

Sensation de fatigue récurrente

Nous avons déjà expliqué précédemment que la base de ce type de régime est de restreindre l’apport calorique. La première chose qui nous arrive quand nous le réalisons est de ressentir une fatigue de façon récurrente. On a du mal à réaliser les tâches quotidiennes et nous terminons la journée complètement épuisé.

Cela se produit car l’organisme manque d’énergie et ne peut pas compter sur la force nécessaire pour réaliser toutes les tâches quotidiennes. Un exemple très explicite serait celui d’une voiture dont nous remplirions le réservoir d’essence à moitié au lieu de faire le plein. Évidemment, elle aura moins d’autonomie et ne pourra pas donner les mêmes résultats qu’une voiture avec le plein.

Femme fatiguée par un régime

Perte de masse musculaire

Les personnes qui suivent ce régime hypocalorique le font dans le but de diminuer la quantité de graisse qu’ils ont dans l’organisme. Mais, c’est tout le contraire qui se passe.

Quand nous commencons un régime hypocalorique, les premiers qui s’en ressentent sont les muscles, qui se fragilisent et dont la taille diminue petit à petit.

Pour les récuperer, il faut du temps et un régime riche en protéines. Même s’il est difficile qu’ils retrouvent leur état initial. C’est une autre des raisons qui confirme que les régimes hypocaloriques très strictes ne sont pas une bonne solution.

 

Niveaux élevés de cortisol

Quand on suit ce régime hypocalorique durant quelques jours, les hormones se déstabilisent. Cela se produit parce qu’elles détectent qu’elles ne reçoivent pas les nutriments nécessaires. Par conséquent, les niveaux de cortisol augmentent.

Peut-être que ce nom ne vous dit rien, mais il est certain que vous avez entendu parler de l’hormone du stress. Celle-ci affecte directement notre humeur et notre caractère et l’irritabilité, la fatigue, l’insomnie ou la dépression font alors leur apparition.

Le régime hypocalorique

Conclusion

Les régimes hypocaloriques sévères ne sont pas une option recommandable pour perdre du poids. Il faut avoir à l’esprit qu’atteindre le poids idéal requiert du temps et des efforts. De plus, la seule façon de maigrir de manière saine est de mettre en place une alimentation complète et variée (de préférence approuvée par un professionnel) et de réaliser des exercices régulièrement.

 

 

 

  • Trombetta, I. C. (2003). Exercício físico e dieta hipocalórica para o paciente obeso: vantagens e desvantagens. Rev Bras Hipertens10(2), 130–133.
  • Stern, L., Iqbal, N., Seshadri, P., Chicano, K. L., Daily, D. A., McGrory, J., & López, P. O. (2004). La dieta baja en hidratos de carbono es más eficaz que la dieta hipocalórica convencional. FMC – Formación Médica Continuada En Atención Primaria11(8), 525. https://doi.org/http://dx.doi.org/10.1016/S1134-2072(04)76206-4