La caféine atténue la douleur et favorise la récupération musculaire

31 août 2019
Le café est un produit consommé par des millions de personnes dans le monde entier. C'est un produit très apprécié pour ses effets ainsi que pour son goût caractéristique. Mais connaissez-vous tous les bienfaits de son composant principal, à savoir la caféine ? Découvrez-en plus ici !

La caféine est le principal composant du café, un composant qui appartient au groupe des alcaloïdes. On trouve aussi ce composant dans le guarana (plante) et, dans une moindre mesure, le thé. Certains compléments alimentaires contiennent également de la caféine. En outre, elle possède des caractéristiques psychoactives : elle stimule le système nerveux central et aide donc à atténuer la douleur.

Avant de vous livrer plus d’informations sur les caractéristiques et les bienfaits de la caféine, il convient de savoir que ce composant se trouve également dans les boissons rafraîchissantes de type cola ainsi que dans les boissons énergétiques commerciales, des boissons qui sont très à la mode de nos jours. La présence de la caféine dans ces produits-là se doit au fait qu’elle contribue à combattre la somnolence.

Les bienfaits généraux de la caféine

La caféine dans une tasse de café

Dans le cadre d’une consommation modérée et raisonnable, cette substance renferme de nombreux bienfaits. Certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres.

  • S’agissant d’un stimulant, la caféine aide à contrecarrer la fatigue physique et mentale. Elle aide ainsi à rester productif.
  • Certains experts affirment que la caféine favorise la pousse des cheveux, notamment chez ceux qui ont des follicules pileux fragiles.
  • La caféine calme les états dépressifs, car elle stimule certains neurotransmetteurs tels que la dopamine et la sérotonine.
  • Cette substance contribuerait à améliorer la mémoire et à prévenir les oublis temporaires.
  • La caféine favorise la purification du foie, un point important pour les  processus digestifs.
  • Selon certaines études, consommer entre 20 et 30 grammes de caféine par jour permet de réduire le risque de mortalité lié à différents problèmes de santé.
  • La caféine accélère la combustion des graisses dans l’organisme. Cette caractéristique contribue à améliorer les taux d’obésité.

Les bienfaits de la caféine pour la pratique sportive

Au-delà des bienfaits généraux de la caféine, lesquels sont intéressants pour tout le monde, il est bon de savoir que la caféine est aussi une substance intéressante pour les sportifs en tant que complément nutritionnel. Certains sportifs ont recours à cette substance pour activer l’organisme avant une séance d’exercices intense.

Mais ce n’est pas tout… On a découvert relativement récemment que la caféine est une substance bénéfique pour les processus liés à la douleur osseuse et musculaire ainsi que pour la récupération de ces structures. Ces deux points sont extrêmement importants pour un rendement optimal.

En ce qui concerne le café, le produit à base de caféine le plus consommé, ce produit est aussi intéressant pour son apport en minéraux tels que le potassium ou le magnésium. De plus, il apporte des vitamines telles que les vitamines B2 et B5. Toutes ces substances interagissent entre elles et accélèrent ainsi les processus organiques.

Douleur et récupération musculaire

On ignore encore pourquoi la caféine atténue les douleurs musculaires. Parmi les différentes hypothèses, figure la possibilité que cette substance bloque les récepteurs de l’adénosine dans les neurones. De cette façon, elle intervient dans la perception de la douleur dans une partie du cerveau humain. En somme, elle a des effets antinociceptifs.

Il s’agit d’un effet très intéressant pour les sportifs qui présentent des dommages neuromusculaires. Un tel mécanisme serait encore plus efficace s’il servait à activer l’organisme avant un exercice physique.

Néanmoins, si votre objectif est d’atténuer les douleurs après une session sportive, il est préférable de boire du café une fois la séance terminée. Vous faites ainsi appel aux effets analgésiques de la caféine qui vous permettront de réaliser d’autres activités sans désagrément.

Mais attention… Il est important de prendre en compte les horaires d’entraînement. Si notre séance sportive se déroule en fin de journée, il n’est alors pas conseillé de boire du café. À ces heures-là, le café peut provoquer des insomnies. De façon générale, il n’est pas conseillé de consommer des stimulants, des repas copieux, ni de pratiquer une activité sportive intense avant le repos nocturne.

Tout n’est pas positif dans la caféine

Femme qui boit une tasse de café

Nous venons de vous révéler les nombreux bienfaits de la caféine, mais la caféine a aussi des effets néfastes lorsque l’on abuse de cette substance. Les insomnies et les crampes musculaires en font partie. Ces effets néfastes mettent en lumière l’importance d’une consommation responsable. Gardez à l’esprit qu’une suractivation et l’interaction avec la prise de médicaments peuvent être dangereuses.

Le bilan des neurotransmetteurs cérébraux du sujet est un autre problème de la consommation de caféine. Chaque personne est un monde : chacun d’entre nous doit alors adapter sa consommation à ses particularités génétiques. Dans certains cas, il est même conseillé de renoncer à la caféine.

À l’heure actuelle, il n’existe pas une grande quantité d’études fiables qui démontrent à 100 % les effets analgésiques et récupérateurs de la caféine. Les études ne lèvent pas toujours toutes les interrogations.

Néanmoins, il est de plus en plus évident que cette affirmation s’avère vraie. Il serait donc tout à fait possible d’inclure des produits à base de caféine dans notre alimentation en ayant cet objectif en tête. Mais n’oublions pas que le mécanisme principal de cette substance est et sera toujours l’activation nerveuse. Cela signifie qu’elle contribue à nous réveiller afin de remédier à une mauvaise nuit.

Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), la quantité quotidienne maximale de caféine recommandée est de 300 milligrammes. Il ne serait pas bon de dépasser cette quantité : au-delà de 300 milligrammes, le consommateur prend le risque de souffrir de problèmes de santé.

En ce qui concerne la consommation de stimulants, le consommateur doit faire preuve de contrôle. Respecter la dose recommandée permet de prévenir une éventuelle addiction ainsi que les répercussions internes et externes correspondantes. Profitons des bienfaits de ces compléments mais en faisant preuve de bon sens.

  • Daly JW. Análogos de la cafeína: impacto biomédico. Cell Mol Life Sci, 2007; 64: 2153-2169.
  • Fredholm B.B.; Battig K; Holmen J et al. – Acciones de la cafeína en el cerebro con especial referencia a los factores que contribuyen a su uso generalizado. Pharmacol Rev, 1999; 51: 83-133.
  • Goldstein J, Silberstein SD, Saper JR et al. – Acetaminofeno, aspirina y cafeína en combinación versus ibuprofeno para la migraña aguda: resultados de un estudio multicéntrico, doble ciego, aleatorizado, de grupos paralelos, de dosis única y controlado con placebo. Dolor de cabeza, 2006; 46: 444-453.