Comment la respiration affecte-t-elle notre concentration ?

· 6 mai 2019
C'est l'un des points qui nous manquent lorsque nous faisons du sport, nous devons adapter notre respiration à l'effort et maintenir un rythme constant. Avec quelques exercices, il est facile d'apprendre à maîtriser notre respiration.

Le sage Patanjali considère la concentration comme la sixième étape du chemin de l’illumination. Il s’agit de la capacité de contrôler ce qui nous arrive à l’intérieur, on peut l’atteindre grâce à une pratique rigoureuse. La concentration sur la respiration permet un exercice efficace et naturel pour calmer l’esprit et le focaliser sur une idée ou un objet.

Grâce à la pratique quotidienne d’exercices de respiration, il est possible de maintenir notre concentration de plus en plus longtemps. Dans le yoga de Patanjali, une fois que l’état de concentration est atteint, la contemplation méditative peut être réalisée.

Utilisation de la concentration sur la respiration

Cela peut sembler difficile, mais il suffit de commencer. En yoga, le contrôle du processus respiratoire est appelé pranayama. En prenant conscience des moments d’expiration et d’inspiration, le corps devient plus léger. Le brouillard du monde intérieur, rempli de pensées constantes et dispersées, se dissipe.

La respiration dans le yoga.

D’autre part, la concentration sur la respiration est essentielle pour profiter de niveaux d’énergie élevés tout au long de la journée. Une personne submergée par des émotions de nature différente aura l’air déprimée et triste. Comme nous le savons tous, bonheur et intelligence ne vont pas toujours de pair.

C’est pourquoi, tout d’abord, nous devons prendre soin de la relation de notre corps avec notre esprit. Le souffle est ce canal qui communique entre le corps et l’âme. La pratique quotidienne des techniques respiratoires, permet de dégager les voies respiratoires et d’avoir de plus en plus de débit d’oxygène.

De cette façon, la concentration est acquise sur tous les plans, favorisant un état d’esprit serein. La respiration peut être un allié, un passage vers la tranquillité, même dans les moments difficiles. Une fois apprise, la technique de concentration sur la respiration peut être utilisée à tout moment.

Apprendre à respirer pour apprendre à se concentrer

Les sages disent qu’avec une inspiration nous venons et qu’avec une expiration nous partons. Le souffle est la vie elle-même. Pour le yoga, le contrôle prolongé de cette capacité active l’énergie vitale sacrée qui est en nous, la kundalini.

Au niveau physique, la respiration profonde stimule le système nerveux, le système parasympathique et sympathique. Cela implique, d’une part, une plus grande capacité de détente en période de stress. De l’autre, les fonctions cérébrales sont activées. Grâce aux techniques de respiration, les hémisphères sont équilibrés.

Dans la suite de cet article, nous verrons une série d’exercices de respiration pour commencer à maîtriser la technique et atteindre des niveaux de concentration élevés. Dans tous ces exercices, ce qui compte, c’est la constance périodique. Les résultats sont assurés.

Exercices de respiration consciente

La respiration profonde est utilisée dans le yoga et dans toutes les techniques de relaxation. Elle consiste à s’allonger sur le dos, bien que vous puissiez l’effectuer assis si nécessaire. Inspirez doucement par le nez. Cet air doit remplir les poumons par le bas, de sorte que l’abdomen monte et que le diaphragme s’abaisse.

La respiration consciente.

Une fois que la cavité abdominale est pleine d’air, on le conserve pendant quatre secondes. L’air va sortir par le nez lentement en faisant le chemin opposé. Ensuite, l’exercice s’accompagne d’une pause de quatre secondes supplémentaires. Avec trois respirations profondes, le corps et l’esprit auront des bénéfices immédiats.

La respiration alternée

La respiration pour la concentration utilise également la technique de l’alternance dans le yoga. Cet exercice de respiration en alternance est l’un des plus importants de la discipline. Alternez les narines gauche et droite dans chaque inspiration, rétention et expiration.

Vous allez commencer par couvrir complètement la narine droite et expirer tout l’air par la gauche. Inspirez l’air par la narine gauche, retenez-le et expirez par la droite pour le faire repartir de ce côté. Une fois que le corps est habitué à faire cet l’exercice, vous pourrez le faire en comptant le temps de chaque passage. Vous pouvez commencer avec quatre secondes, et aller jusqu’à dix.

La respiration alternée de Pranayama est considérée comme l’exercice idéal pour équilibrer les canaux énergétiques. La narine droite se connecte à la partie la plus active de notre cerveau physiquement et mentalement. Nettoyez ce canal actif et donnez-lui de l’énergie. D’autre part, la fosse nasale gauche se connecte aux émotions et son nettoyage détend et calme l’esprit.

La pratique de la respiration profonde et de la respiration alternée conduisent à un état de concentration progressif. Après un certain temps, les bienfaits augmentent, et vous observerez notamment un sentiment très agréable de bonheur et de bien-être général.