8 raisons pour lesquelles vos cheveux perdent de la force

· 6 mai 2019
Il est possible que vous ayez remarqué une diminution de l'intensité et de la force de vos cheveux. Un problème esthétique qui peut aussi affecter de manière considérable notre état psychique.

La perte de cheveux ou de leur force est quelque chose qui a tendance à préoccuper beaucoup de personnes et qui peut d’ailleurs se produire à un moment donné de notre vie pour des raisons totalement différentes. Nous verrons donc dans l’article qui suit, les raisons qui entraînent une perte de force de nos cheveux.

Raisons pour lesquelles nos cheveux perdent de leur force

  1. Activité hormonale. Les femmes, en particulier, souffrent de changement hormonaux intenses. Ces modifications hormonales ont généralement lieu lors de la puberté, de la prise de contraceptifs oraux, pendant la grossesse et à la ménopause.
  2. Ces processus régis par les hormones auraient une incidence sur la qualité et la croissance du cheveu, en fonction des caractéristiques individuelles.
  3. Facteur génétique. La génétique peut influer sur le fait d’avoir des cheveux fins ou peu nombreux : si c’est le facteur responsable, vous serez encore plus exposé à une fragilité capillaire. L’unique remède possible dans ces cas-là est de renforcer les soins, limiter les manipulations et éviter les facteurs nuisibles de l’environnement.
  4. Style de vie. L’existence d’un lien étroit entre le style de vie et la santé en général a en effet été démontrée. Le stress continu affecte notamment de façon négative toutes les structures de l’organisme : et le cuir chevelu n’échappe pas à la règle.
Cheveux

Médicaments et alimentation

  1. Les traitements esthétiques agressifs. Ils impliquent l’utilisation de produits chimiques, des températures élevées et une importante manipulation de la chevelure. Une mauvaise application de ce traitement détériore le cuir chevelu et le rend cassant et fragile.
  2. Maladies ou médicaments. Les maladies graves altèrent de nombreux processus biologiques. Les médicaments très forts, comme dans le cas d’une chimiothérapie contre le cancer, intoxiquent les follicules pileux avec pour conséquence des dommages et la perte de cheveux.
  3. Maladies qui affectent le cuir chevelu. Le fait de souffrir continuellement de troubles tels que la séborrhée, le psoriasis et la dermatite affecte la qualité des cheveux et la régénération capillaire.
  4. Déficiences nutritionnelles. Le manque de certains nutriments nécessaires dans les processus organiques affecte négativement la condition du cuir chevelu. Parmi ces nutriments on retrouve certains acides-aminés, des minéraux tels que le zinc et le fer, et les vitamines du groupe B.
  5. Âge avancé. Durant le vieillissement, il est inévitable que la structure capillaire, en particulier les follicules pileux, souffrent d’une détérioration ou atrophie. Dans le cas présent, il est nécessaire de chercher une qualité acceptable et de préserver le bien-être psychologique de la personne âgée.

Conséquences d’une perte de force du cheveu

  • L’amincissement des cheveux est le principal résultat de cette perte de force. Les cheveux qui étaient d’ordinaire plus épais s’affinent et commencent à se fragiliser.
  • La chute des cheveux est une conséquence bien plus désagréable. En plus de cela, si le follicule pileux s’atrophie, il peut stopper complètement la régénération ou la repousse du nouveau cheveu.
  • Sur le plan psychologique, ces troubles affectent l’auto-estime de celui qui vit cette détérioration et provoquent un malaise important ainsi que de l’insécurité, altérant son bien-être.
Cheveux

Comment détecter la détérioration de l’état de santé du cheveu ?

  • Parfois, au premier coup d’oeil, on remarque que le cheveu a perdu sa force habituelle. On voit qu’il est peu présent, terne, sec, cassant, fin et avec des pointes fourchues, parmi d’autres aspects anormaux. Cependant, avant que cela ne se remarque de façon évidente, il est fort probable qu’il se soit abîmé sans que la personne ne s’en rende compte.
  • Les cheveux de la partie supérieure ou du sommet du crâne s’affinent avant ceux de derrière. Et cela se sent même au toucher.
  • La densité perdue est aussi visible: alors qu’avant on ne voyait quasiment pas le cuir chevelu, on le remarque maintenant sans peine.
  • Il est tout à fait normal de perdre entre 40 et 50 cheveux par jour. C’est lorsque l’on en perd plus de 100 que cela est considéré comme une chute de cheveux. Le fait d’observer quotidiennement une grande quantité de cheveux sur les vêtements, le lavabo, la douche, la literie, les meubles, les textiles, etc, en est un signe évident.

Alors, que faire ?

La première chose que vous devez faire quand le cheveu perd de sa force est de déterminer la cause qui affecte la santé du cuir chevelu. Ce n’est pas seulement un problème d’esthétique, mais aussi de santé. Il doit donc être traité par un médecin spécialisé.

On ne peut rien faire face à un cheveu déjà fragilisé : c’est, en revanche, la repousse qui montrera les résultats du traitement appliqué. Dans ce contexte, il existe des médicaments oraux ou topiques qui favorisent la repousse et la fortification du nouveau cheveu.

L’industrie des produits capillaires brasse beaucoup d’argent et par conséquent les offres miracles et rapides foisonnent. Il faut donc prendre ses précautions et disposer de la meilleure information possible. S’appuyer sur l’aide d’un professionnel est la meilleure façon d’aborder le problème.