Comment récupérer après l’exercice?

Se reposer après un entrainement sportif est considéré comme une suite logique à ce processus, étant donné que notre corps nécessite absolument de récupérer ses forces pendant un certain temps afin d’être en mesure de faire à nouveau des efforts.
 

Beaucoup parmi nous veulent toujours faire plus d’efforts pour obtenir plus de résultats (plus on en fait mieux c’est). Une erreur assez commune faut le dire, qui pourrait avoir de graves conséquences sur notre forme et sur notre santé en général.

Nous allons donc vous expliquer pourquoi il faudrait prendre du temps pour vous et récupérer afin d’être en mesure de garder l’équilibre.

Pourquoi faut-il se reposer ?

Une fois qu’elles ont commencé à faire du sport et se fixent un objectif précis, certaines personnes ont beaucoup de mal à se détacher de cette activité.

Elles préfèrent donc faire l’impasse sur le repos même en cas de fatigue ou de blessure, ce qui représente un risque pour le corps. Il est par conséquent indispensable de se reposer afin que le muscle puisse récupérer de ses efforts. La suite lui permettra de mieux se développer étant donné le repos obtenu.

récupérer grâce au massage

Il faut comprendre qu’un entraînement sportif a pour conséquence de réduire notre rendement et notre performance juste après, notamment à cause de la pression artérielle. En d’autres termes, nos muscles sont « détruits » en faisant de l’exercice, d’où la nécessité de réparer cela après l’effort.

 

L’autre information à savoir est que notre corps n’est pas le seul à souffrir après l’effort physique, le mental l’accompagne aussi. En effet,  notre état d’esprit et nos émotions ont un impact énorme sur nos performances sportives.

Par conséquent, si l’état psychologique de la personne n’est pas au rendez-vous, son corps ne suivra pas non plus.

Combien de jours de repos nous faudrait-il ?

Certains se rendent plusieurs fois par semaine en essayant d’imiter les professionnels qui s’entraînent 6 jours par semaine. Une chose qu’on ne conseille pas de notre coté étant donné qu’il s’agit de sportifs de haut niveau.

En parlant des sportifs professionnels, ces derniers bénéficient d’un support médical ainsi que de compléments alimentaires importants afin qu’ils puissent récupérer rapidement. La comparaison avec le grand public n’a donc pas lieu d’être.

Si on se réfère aux données actuelles, la moyenne d’entraînements varie entre 3 à 4 jours par semaine. Passer donc 1 à 2 heures en salle de musculation en suivant ce rythme pourrait permettre à certains, d’obtenir d’excellents résultats rapidement.

Le problème et le risque avec ce rythme-là, réside dans le fait que certaines personnes possèdent une vie très active en dehors de leur entraînement sportif. Une situation pareille pourrait altérer leur condition physique et nuira sans doute à leur performances.

 

Que faire durant la période de repos ?

récupérer en marchant

Passer la journée vautré sur son canapé n’est pas l’unique manière de récupérer de son entraînement (ni la plus utile d’ailleurs). En parallèle, vous pourriez pratiquer des exercices à faible intensité. Par exemple : de la marche, un peu de natation, ou même patiner si c’est fait à un rythme assez lent.

D’autres moyens comme le Yoga, les Pilates ou même la Zumba constituent également de parfaites alternatives. Ces activités pourraient d’ailleurs servir de complément pour ceux qui pratiquent la musculation à un rythme intense.

D’autre part, il existe des solutions afin d’accélérer le rythme de la récupération. Par exemple : récupérer par le froid et le chaud, utiliser des poches d’eau, faire des étirements, des massages. Attention tout de même à ne pas négliger l’alimentation en consommant le plus sain possible, sans oublier l’apport en protéine pour le muscle.

Pour conclure, sachez qu’il n’existe pas de normes concrètes quant aux nombre de jours nécessaires pour une récupération.

Par contre, obtenir un équilibre entre les deux activités vous permettra d’avoir de meilleurs résultats. Il suffit surtout de conserver la forme tout en préservant les risques de fatigue accumulée et de blessures.