Les édulcorants artificiels : mauvais pour la santé ?

22 septembre 2019
Les édulcorants artificiels sont des substances utilisées pour sucrer les aliments. Ils se caractérisent par leur faible teneur en calories et leur pouvoir sucrant élevé. Dans cet article, nous examinerons s'ils peuvent devenir nocifs pour notre santé.

La société actuelle se caractérise par un accès facile à tout type d’aliments. Cela a entraîné une augmentation de la consommation de sucre et d’édulcorants artificiels au cours des dernières décennies ainsi qu’une croissance des taux de surpoids et d’obésité dans la population générale. Les édulcorants sont-ils une solution à ce problème ?

Les maladies cardiovasculaires sont celles qui sont les plus répandues aujourd’hui et causent le plus de mortalité. Par ailleurs, elles sont directement liées à l’obésité. Les édulcorants artificiels ont donc surgi comme une solution à cette problématique. En effet, il s’agit de substances qui tentent de remplacer le sucre avec un faible apport calorique.

Les édulcorants artificiels

Les édulcorants artificiels sont des substances chimiques employées pour sucrer artificiellement les aliments et les boissons. Leur principal avantage est qu’ils permettent de sucrer très facilement les aliments avec des quantités réduites. Mais surtout, ils se distinguent par leur faible teneur en calories car ils n’en fournissent presque aucune. Leur présence est spécialement abondante dans les boissons diététiques et les boissons gazeuses pauvres en calories.

Alors qu’au début, ils étaient considérés comme une grande alternative pour diminuer la consommation de sucre, aujourd’hui ils font l’objet de controverses. Ces débats découlent de certaines études qui affirment que ces substances pourraient avoir des effets nocifs sur notre santé.

Les bienfaits des édulcorants artificiels

Le principal bénéfice des édulcorants artificiels n’est pas lié à sa consommation. Mais à la diminution de la quantité de sucre que nous ingérons. La substitution des boissons ou des aliments avec des taux de sucre élevés par des édulcorants artificiels nous permet de réduire l’ingestion quotidienne de sucre.

Une alimentation pauvre en sucre est associée à un indice de graisse corporelle plus faible, à des taux de triglycérides et de cholestérol plus bas ainsi qu’une meilleure santé générale. Tout cela réduit alors l’incidence des maladies coronariennes et l’apparition du diabète de type 2.

Cuillères de sucre et d'édulcorants artificiels.

Effets négatifs des édulcorants artificiels

Malgré tout ce qui précède, il faut souligner que tous les bienfaits que nous retrouvons dans la consommation d’édulcorants artificiels sont de diminuer l’ingestion de sucre. Mais à condition qu’ils soient consommés avec modération.

Une étude récente a fait des recherches, avec des souris, sur les effets de la consommation à long terme de doses élevées des édulcorants artificiels les plus souvent utilisés. C’est le cas de la saccharine ou de l’aspartame. Des altérations significatives de la flore intestinale et du colon ont eu lieu.

La flore intestinale

Lorsque nous évoquons la flore intestinale, nous faisons référence à un écosystème complet de bactéries qui cohabitent harmonieusement avec nous. Ces bactéries vivent dans la paroi de notre gros intestin et ne sont pas nocives pour nous. En effet, elles nous aident à la digestion de nombreux aliments.

Chaque jour, nous découvrons de nombreux bienfaits de cette population de bactéries que nous portons en nous. Les opinions des scientifiques ne manquent pas. Ces derniers affirment qu’elles jouent un rôle aussi important que n’importe quel organe de notre corps.

Les effets de la modification de la flore intestinale

En réalité, nous ne pouvons pas savoir avec certitude comment ces altérations peuvent affecter les êtres humains. Il est impossible également de savoir si un changement aussi grave que chez les souris peut avoir lieu chez nous.

Paume d'une main avec du sucre et des pastilles d'édulcorant.

Ce qui est sûr c’est que, chez les souris, la modification de cet écosystème de micro-organismes entraîne une diminution de la tolérance au glucose. Cela est mis en lien avec l’origine du syndrome métabolique ou du prédiabète.

Le syndrome métabolique est une affection médicale qui se caractérise par une mauvaise réaction de l’organisme face à des taux élevés de sucre dans le sang, de l’hypertension, des niveaux importants de triglycérides et de cholestérol LDL dans le sang. En plus de ces altérations biochimiques, on remarque une faible tolérance à l’exercice physique et à l’obésité centrale -dans les intestins et les hanches-. Ce syndrome peut mener à un véritable diabète de type 2. Par ailleurs, il augmente le risque de souffrir de maladies cardiaques.

Enfin, comme nous pouvons le constater, les effets que nous essayons de pallier en réduisant la consommation de sucre peuvent être engendrés par une ingestion élevée d’édulcorants. Par conséquent, il semble plus raisonnable d’éviter leur consommation. Ou du moins de la réduire au maximum jusqu’à ce qu’il y ait davantage d’investigations à ce sujet.

  • Wang, Q.-P., Browman, D., Herzog, H., & Neely, G. G. (2018). Non-nutritive sweeteners possess a bacteriostatic effect and alter gut microbiota in mice. PLOS ONE, 13(7), e0199080. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0199080
  • EDULCORANTES ARTIFICIALES. (n.d.). Retrieved from http://www.endocrino.cat/es/blog-endocrinologia.cfm/ID/7878/ESP/edulcorantes-artificiales.htm