La maladie de Hoffa : causes et traitements

14 novembre, 2019
L'une des multiples causes de la douleur au genou est l'inflammation de la région graisseuse située sous la rotule. Cette pathologie reçoit le nom de maladie de Hoffa.
 

La maladie de Hoffa est une pathologie peu fréquente, qui affecte surtout les jeunes personnes. Sa prévalence limitée en fait une maladie peu connue de la population. Néanmoins, pour ceux qui en souffrent, elle peut être réellement dérangeante. Et la pratique d’un sport peut même devenir compromise. Voyons dans cet article ses causes, ses symptômes et traitements.

Qu’est-ce que la maladie de Hoffa ?

La maladie de Hoffa survient lorsqu’il y a une inflammation de la zone graisseuse située derrière le tendon rotulien. La région problématique est donc située dans le genou, juste en dessous de la rotule.

Cela touche principalement les jeunes adultes et les athlètesEn grandes parties, à cause de mouvements incorrects ou de surcharges qui peuvent en être la cause, comme nous le verrons plus loin.

En effet, les causes de cette maladie peuvent être diverses. Généralement, elles ne sont pas dues à une seule d’entre elles, sinon à l’influence de plusieurs. Parmi les plus fréquentes, on trouve :

  • Surcharge de la zone à cause de mouvements excessifs et nocifs pendant la pratique sportive. Il a été démontré que, par exemple, pour les danseurs, les mouvements continus de torsion et d’hyper-extension du genou pouvaient être des déclencheurs de la maladie de Hoffa.
  • Toujours en lien avec le sport, un coup ou un mauvais geste sportif peut également affecter.
 
  • Des altérations structurelles. Un mauvais alignement des os de la jambe peut créer une tension anormale dans la région. Cette tension permanente peut finir par entraîner une inflammation.

Les symptômes

Comme il s’agit d’une inflammation, les symptômes comprennent ceux qui sont typiques de cette affection : rougeur/chaleur, gonflement et douleur. En effet, l’augmentation du sang dans la zone donne cette impression qu’elle est enflée et que d’autres structures se compriment. Cela génère alors des inconforts.

Douleur au genou.

La maladie de Hoffa provoque également une limitation de la mobilité, une sensation d’instabilité en marchant ainsi que des « craquements » ou des bruits lors de la mobilisation de la jambe. Ces derniers peuvent aussi s’accompagner d’une sensation de blocage de l’articulation.

Afin de prévenir l’apparition de cette maladie, nous devons tout d’abord maintenir un bon tonus musculaire des quadriceps. Le tonus musculaire de la jambe aide à absorber les forces que nous voulons appliquer. Par conséquent, les autres structures ne seront pas sollicitées pour compenser.

D’autre part, le maintien d’une souplesse adéquate est également fondamental. Car, une musculature rigide rendra les muscles incapables de réaliser certains mouvements, et, encore une fois, d’autres structures devront compenser.

 

En ce qui concerne les sportifs, il est important de s’assurer que leur geste est approprié. De même, il est vital de respecter les cycles exercices-reposCela améliorera notre activité sans mettre en danger les structures que nous utilisons le plus. Dans ce cas, le genou.

Finalement, si le genou nous préoccupe, il est toujours préférable d’effectuer des examens afin de vérifier l’alignement du membre inférieur. Il est peut-être nécessaire de changer de chaussures, d’utiliser des semelles ou de renforcer certaines parties de la musculature de la jambe afin de compenser en cas de déséquilibre. Dans les cas les plus graves, il est assez courant d’avoir recours à une intervention chirurgicale pour corriger une déviation notable.

Traitement de la maladie de Hoffa

Deux phases ont été décrites dans cette maladie. Une phase aiguë et une phase chronique. Concernant la phase aiguë, le traitement sera modéré et similaire à d’autres processus inflammatoires. Par conséquent, il s’agit de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques, du repos et l’application de froid localement.

Séance de physiothérapie pour des douleurs au genou.

Si les gênes ne disparaissent pas et que nous entrons dans la phase chronique, il existe plusieurs options. D’un côté, le traitement physiothérapeutique qui sera d’une grande aide : chaleur, massages, mobilisations, ultrasons… De nombreuses techniques dont disposent ces professionnels peuvent nous être utiles.

 

D’un autre côté, nous avons également la possibilité de réaliser une arthroscopie pour nettoyer la zone, ou l’application d’infiltrations de corticoïdes. Ces deux méthodes sont plus invasives. Toutefois, elles peuvent devenir nécessaires s’il n’y a pas d’amélioration avec le traitement plus conservateur. Ou si nous avons besoin d’une amélioration rapide.

  • Hoffa’s Disease in a Modern Dancer Case Report and Literature Review. Wang T., Costin C. Journal of Dance Medicine & Science, Volume 22, Number 3, September 2018
  • Hoffa disease. Magi M., Branca A., Bucca C., Langerame V. Italian Journal of Orthopaedics and Traumatology [01 Jun 1991, 17(2):211-216]
  • MR imaging of the infrapatellar fat pad of Hoffa. Jacobson J., Lenchik L., Ruhoy M., Schweitzer M., Resnick D. Radio Graphics Vol. 17, No. 3 (1997)