Caractéristiques des enfants à haut potentiel sportif

Il existe des jeunes filles et des jeunes garçons qui disposent d'un potentiel unique pour pratiquer certains sports. Ils ont une meilleure coordination, une plus grande force et habileté que d'autres. Savoir les identifier les aiderait à pouvoir développer leur plein potentiel.
 

On dit souvent qu’un tel enfant est né avec un ballon entre les pieds. D’autres qui portent le rythme dans leur corps et sont venus au monde avec les réflexes d’un adulte. Les enfants à haut potentiel sportif existent et, bien que cela ne soit pas toujours lié à un QI élevé, c’est une réalité qu’il faut détecter le plus tôt possible afin de favoriser tout leur potentiel.

Comme l’indique Howard Gardner dans sa théorie des intelligences multiples, il y a des enfants qui peuvent se distinguer dans un domaine plus que dans d’autres (mathématiques, musique, art…)en s’élevant avec un ensemble de compétences propres qui sont supérieures à la moyenne.

Par exemple, nous savons que tout garçon ou toute fille ayant un QI supérieur à 120 peut être considéré comme surdoué. Cependant, est-ce la même chose qui se produit dans le domaine physique et moteur ? Existent-ils des enfants qui présentent certaines caractéristiques propres qui les rendent uniques pour la pratique d’un sport ? La réponse est oui.

En effet, certains enfants nous surprennent avec leur maturité hors du commun en termes de motricité, de réflexes, de force et d’équilibre. Par ailleurs, ils peuvent également se distinguer par leur constitution physique et représenter ainsi une particularité exceptionnelle parmi les autres enfants.

 

Les détecter, les soutenir et favoriser en eux un développement global dans lequel l’aspect social et émotionnel sera pris en compte, sera un facteur de leur bien-être. Voici davantage de données à ce sujet.

Une jeune fille qui fait une pose de danse.

Enfants à haut potentiel sportif : caractéristiques et soutien nécessaire

Basket, gymnastique rythmique, athlétisme, patinage, football, tennis… Les enfants à haut potentiel sportif ne sont pas toujours inscrits dans un club ou une équipe. Bon nombre d’entre eux jouent dans la rue ou dans les cours d’écoles sans que personne ne remarque leur potentiel. De plus, il arrive que les familles n’aient pas les moyens de les initier dès leur plus jeune âge dans le domaine sportif qui les attire.

D’autres fois, les enfants à haut potentiel sportif finissent pas abandonner cette discipline par manque d’engagement. Ces jeunes garçons et filles sont confrontés à de nombreuses difficultés. En outre, il faut être bien conscient que le talent n’est pas toujours synonyme de succès. Ce n’est pas parce qu’un enfant est bon au football qu’il va s’y consacrer de manière professionnelle.

Cela explique alors une donnée essentielle : sans entraînement, supervision, soutien et engagement, cette capacité ne sert à rien. Usain Bolt, par exemple, était l’un des ces enfants à haut potentiel sportif. Dès son plus jeune âge, il a fait preuve de compétences et de constitution presque innées pour l’athlétisme. Mais, s’il n’avait pas été entraîné et soutenu, il n’aurait pas remporté ses 11 titres mondiaux et 8 olympiques.

 

Ainsi, il est donc fondamental de ne pas seulement détecter rapidement ce potentiel sportif. Il faut également apporter le meilleur soutien et les moyens aux enfants d’atteindre leur plein potentiel s’ils veulent vraiment faire du sport leur mode de vie.

Quelles sont les caractéristiques des enfants à haut potentiel sportif ?

Actuellement, nous disposons de plusieurs ressources pour détecter un enfant avec des capacités sportives hors normes. Le modèle Piqueres, par exemple, est l’un d’entre eux. Il préconise une stratégie scientifique dans laquelle les domaines suivants sont évalués :

  • Détection : analyse de la coordination, de la résistance, la force et l’habileté d’un enfant lors de la pratique d’un sport déterminé.
  • Potentiel : capacité à apprendre, à réagir à l’entraînement, ainsi que le degré de maturité.
  • Capacité à pratiquer le sport en question de manière structurée et avec un bon engagement.
  • Capacité à rester concentré pendant de longues périodes.

Par ailleurs, il est également très commun qu’un enfant ayant un fort potentiel sportif présente ces caractéristiques :

  • Capacités physiques pour un type de sport dès le plus jeune âge.
  • Un grand intérêt et une motivation.
  • Envies d’apprendre, de s’entraîner et de connaître tout ce qui est lié à cette discipline sportive.
  • Ce sont des enfants compétitifs.
Un jeune garçon avec un ballon de basket dans la main.

Les capacités sportives ne vont pas toujours de pair avec un QI élevé

Les enfants surdoués ou avec des capacités intellectuelles élevées ne sont pas forcément les meilleurs en sport. De plus, ils présentent parfois une certaine maladresse motrice. Ou même une mobilité importante, souvent confondue avec une hyperactivité.

Par conséquent, le fait de remarquer un enfant à haut potentiel sportif ne signifie pas qu’il est aussi surdoué intellectuellement. Cependant, cela peut arriver.

Le plus souvent, ces enfants sont très habiles sur le plan cognitif dans le domaine sportif qui les passionne. Ils savent planifier, réagir, concevoir des techniques, faire preuve d’une bonne attention et concentration, d’une bonne mémoire pour se souvenir des stratégies, etc.

Le plus important pour eux est de compter sur un bon soutien émotionnel à tout moment. De même, le sport devrait toujours être un scénario positif de croissance qui ne génère pas de stress ou de pression qui ne correspond pas à leur âge.

Au-delà des compétences que présente l’enfant, ce qui importe davantage est son développement émotionnel et social ainsi que la possibilité de profiter de l’enfance sans l’anxiété des championnats ou la peur de décevoir un entraîneur ou une équipe.

 

Une habileté est un atout qui devrait être utilisé pour promouvoir le bonheur. Après tout, ce doit être le véritable objectif.

  • Brotóns-Piqueres, J. M. (2005). Propuesta de un modelo integral para el proceso de detección, selección y desarrollo de talentos deportivos a largo plazo. Lecturas, educación física y deportes. 91 (10). Recuperado el 02/05/2015.
  • Díaz-Suárez, A.; Morales-Baños, V. & Calvo-García, J. A. (2008). Acercamiento a la detección de talentos deportivos. Lecturas, educación física y deportes. 121 (13). Recuperado el 05/06/2015.