Le Shidokan, un art martial bon pour le corps et l’esprit

27 juillet 2019
Au sein du karaté, il existe de nombreuses disciplines parmi lesquelles figure le Shidokan. Le shidokan est un art martial qui n'implique pas l'utilisation d'armes et qui peut se pratiquer à tout âge.

Nous vous invitons ici à découvrir l’art martial Shidokan. Vous découvrirez les caractéristiques de cet art martial, son histoire et ses bienfaits.

Bien qu’il ne faille pas généraliser, en ce qui concerne les arts martiaux, nous pouvons affirmer sans crainte qu’ils sont tous bénéfiques, et ce, aussi bien pour le corps que pour l’esprit.

Les caractéristiques et l’histoire du Shidokan

Découvrez la pratique du Shidokan

Le Shorin-ryu Shidokan est la branche principale du style Shorin-ryu qui appartient au genre karaté. Cette discipline trouve ses origines sur l’île d’Okinawa, une île japonaise, grâce à un dan appelé Katsuya Miyahira. Certains ont tendance à confondre cette discipline avec le Shidokan japonais moderne créé dans les années 80 par Yoshiji Soeno.

Les débuts de l’ancien Shidokan ou Shidokan traditionnel remontent à l’année 1948. Il s’agit d’une discipline relativement nouvelle en comparaison avec d’autres arts martiaux millénaires. Cette discipline a fait son apparition lorsque Miyahira a ouvert son premier dojo (gymnase), soit une salle d’arts martiaux, à Kanehisa (Okinawa), une ville japonaise.

Miyahira s’est basé sur les techniques ancestrales des samouraïs japonais mais sans le recours aux armes, lesquelles étaient interdites pour le reste de la population. 

Le Shidokan est un dérivé du Karaté, terme qui signifie « chemin des mains vides ». Ces disciplines ont permis aux hommes désarmés d’être dans la possibilité de se défendre, grâce à leurs mouvements et à leurs techniques.

Le dan a choisi de nommer son premier dojo Shidokan, terme qui en japonais signifie « maison du chemin du guerrier ». Les principes de ce dojo proviennent des livres de Confucius. Ses principes sont les suivants :

  • écoute ton cœur afin de toujours suivre le chemin ;
  • reste proche du soleil des vertus et ne te dévie pas de lui ;
  • fais confiance au pouvoir de la bienveillance et du soutien ;
  • profite de tes capacités.

Cet article peut également vous intéresser : La pratique du judo : ses avantages

L’art martial que nous pratiquons aujourd’hui

À l’heure actuelle, le shidokan est l’un des styles de karaté les plus répandus en Asie. Rien qu’à Okinaza, il y a 25 dojos (gymnases) où il est possible de pratiquer cet art martial. Il existe même différents tournois internationaux.

Il est également possible de pratiquer le Shidokan dans d’autres pays : Argentine, Philippines, États-Unis, Allemagne, Suisse, Grèce, Pays-Bas, Australie, Brésil, Canada, France, Israēl, Russie et Italie.

Les katas (formes ou figures) pratiqués dans le Shidokan varient selon le dojo, mais certaines formes ou figures sont communes à tous les karatékas : Kihon, Pinan, Naihanchi, Kusanku, Teisho, Chinto, Gojushiho, Jion y Koryu Passai. Les deux dernières formes citées n’ont pas été inventées par Miyahira.

Cette discipline comprend différentes techniques :

  • coups ;
  • coups de pied (frontaux, latéraux, de poussée vers l’arrière, circulaire, écrasant fort) ;
  • blocages (haut, extérieur, intérieur, inférieur, bas) ;
  • postures ou katas (de l’attention, naturel, basique, du cheval, du chat ou de la jambe croisée).

Les bienfaits de la pratique du Shidokan

Le karaté et le Shidokan sont tous deux des techniques de défense personnelle sans arme. Ces disciplines ne sont pas des sports, mais des arts martiaux, et elles doivent être traitées en tant que telles. Cela veut dire que leur pratique implique beaucoup de respect.

L’un des principaux bienfaits de la pratique du Shidokan est lié au respect : l’art martial nous apprend à se respecter soi-même mais aussi à respecter nos adversaires. Lors des cours de Shidokan, on enseigne aux élèves à s’aider mutuellement, à prendre en considération les professeurs et élèves plus avancés et à avoir une meilleure confiance en soi.

De plus, cet art martial nous enseigne à atteindre notre potentiel maximum. Il nous rappelle alors que notre véritable « ennemi » se trouve en notre fort intérieur. À chaque cours de Shidokan, il est question de se dépasser soi-même plutôt que de gagner contre les autres.

Bien entendu, nous ne pouvons pas omettre le fait suivant : s’agissant d’un art martial, il peut évidemment être utilisé comme un moyen de défense personnel en cas d’agression, quelle que soit la taille de notre agresseur et qu’il ait ou non une arme en sa possession.

Un art martial adapté à tout le monde

Cours de shidokan au dojo

Pendant les cours, les élèves sont généralement intimidés. Mais l’idée étant d’améliorer sa confiance en soi ainsi que le sentiment de sécurité, ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.

Le Shidokan est parfait à tout âge. Chacun d’entre nous peut tirer parti des cours de Shidokan.

  • Les femmes. Cet art martial offre aux femmes les compétences nécessaires pour qu’elles prennent confiance en elles face à un danger, par exemple.
  • Les enfants. Cet art martial aide à sculpter des corps forts et bien droits. Mais il inculque également des valeurs telles que le respect, la patience, et l’équilibre. Enfin, il aide à prendre confiance en soi. Pour toutes ces raisons, cet art martial est une discipline idéale pour les enfants.
  • Et même les personnes âgées. Cet art martial aide les personnes âgées à maintenir l’équilibre tout en favorisant l’agilité, la coordination, la flexibilité et la vitalité. C’est aussi une pratique idéale pour socialiser et se sentir plus en confiance en cas d’agression.

Cet article peut également vous intéresser : Découvrez ici quels sont les 5 sports les moins sûrs

Le Shidokan apporte de nombreux bienfaits, raison pour laquelle il est recommandé de le pratiquer dès un jeune âge.

Mais il n’est jamais tard pour inclure cette discipline dans une routine sportive. Vous verrez qu’elle vous sera utile à maintes reprises !

  • Piepiora, P. A., Szmajke, A., Migasiewicz, J., & Witkowski, K. (2016). The karate culture and aggressiveness in kumite competitors. Ido Movement for Culture. https://doi.org/10.14589/ido.16.2.5
  • Shidokan Karate Open World Championship. 2016. http://internationalbudokai.weebly.com/uploads/2/9/3/0/29301887/world_championship_2015_-_english_all.pdf