Quelles sont les épreuves de l’heptathlon ?

16 janvier 2020
Il y a sept épreuves d'heptathlon et elles sont une combinaison de disciplines pour les athlètes féminines aux Jeux olympiques.

La première chose à savoir est que les épreuves de l’heptathlon sont au nombre de sept, comme l’indique son nom. Le préfixe « hepta » signifie « sept ». C’est une compétition féminine, à la fois olympique et mondiale. Nous vous en parlerons en détail dans la suite de cet article.

Les épreuves d’heptathlon en plein air

La compétition se déroule sur deux jours consécutifs. Toutes les athlètes doivent compléter les sept épreuves de l’heptathlon. Cette discipline a été créée en 1980, mais ses origines remontent aux Jeux olympiques de Tokyo de 1964.

L’heptathlon fait également partie du programme d’athlétisme des Championnats du monde de l’IAAF. Il comprend les épreuves suivantes (dans cet ordre) :

1. 100 mètres haies

Il s’agit d’une course de vitesse dans laquelle les concurrentes doivent franchir des barrières de bois et de métal sur une distance de 100 mètres. Elle n’existe que dans sa version féminine. L’épreuve masculine est le 110 mètres haies.

La hauteur des haies est de 84 centimètres. La première est à 13 mètres du départ et les autres – neuf – sont distantes de 8,5 mètres. Il reste un sprint final de 10,5 mètres jusqu’à la ligne d’arrivée.

course de 100 mètres haies

La première fois que le 100 m haies a été disputé, c’était aux Jeux olympiques de Munich en 1972. Il a remplacé le 80 m qui avait été instauré depuis Los Angeles en 1932. Le record mondial est détenu par l’Américaine Kendra Harrison, depuis 2016.

2. Saut en hauteur

La deuxième des épreuves d’heptathlon a pour but de sauter par-dessus une barre horizontale située à différentes hauteurs entre deux barres distantes de quatre mètres. Une fois cette hauteur dépassée, la sauteuse peut augmenter la hauteur de 3, 4, 5 et 6 centimètres. L’important est que la barre ne sorte pas des enciches.

Le saut en hauteur féminin a fait ses débuts comme épreuve olympique aux Jeux d’Amsterdam de 1928. Le record du monde est détenu par la Bulgare Stefka Kostadinova, avec 2,09m depuis 1987.

3. Lancer de poids

Un autre test de l’heptathlon est le lancer de poids, qui consiste à lancer une balle d’acier aussi loin que possible. La balle pèse quatre kilos dans les compétitions féminines.

Le record du monde féminin est détenu par l’athlète soviétique Natalia Lisovskaya, avec 22,63 mètres en 1987. Le record olympique est lui détenu par l’Allemande Ilona Slupianek, avec 22,41 mètres à Moscou en 1980.

lancer de poids de Kopets
Image : alo.com.co

Les Allemandes Ruth Lange et Grete Heublein ainsi que les Soviétiques Galina Zybina, Tamara Press et Nadezhda Chizhova ont également été de très bonnes tireuses.

4. 200 mètres

Aussi connu sous le nom de 200 mètres plat, c’est l’épreuve qui clôt la première journée de compétition de l’heptathlon féminin. Cette course de vitesse commence à la courbe de la piste, de sorte que les athlètes ne sont pas toutes à la même hauteur de départ.

Tout comme les records masculins, qui sont ceux d’un même athlète – le Jamaïcain Usain Bolt-, les records féminins, tant olympiques que mondiaux, appartiennent à la même athlète : l’Américaine Florence Griffith Joyner. Sa marque de 21,34 secondes aux Championnats du monde de Séoul en 1988 n’a jamais été battue.

Les autres excellentes sprinteuses sont l’Américaine Marion Jones, la Néerlandaise Dafne Schieppers et les Jamaïcaines Marlene Ottey et Elaine Thompson.

Épreuves d’heptathlon : deuxième jour

Les trois épreuves suivantes complètent l’heptathlon extérieur lors de la deuxième journée de compétition :

5. Saut en longueur

Il s’agit de la photo de notre article. Cette épreuveconsiste à couvrir la plus grande distance horizontale en un saut. Après une course, l’athlète saute d’une ligne marquée au sol et finit par laisser ses traces dans le sable.

La catégorie féminine existe depuis les Jeux Olympiques de 1948, et la catégorie masculine est connue comme l’une des « survivantes » des jeux antiques. Le record du monde dans la catégorie féminine est détenu par l’athlète soviétique Galina Chistiakova (7,52 m à Séoul en 1988). Le record olympique est détenu par l’athlète américaine Jackie Joyner-Kersee (7,40 m la même année).

6. Lancer du javelot

La deuxième épreuve d’heptathlon du deuxième jour est basée, comme son nom l’indique, sur le lancer d’un javelot. Il s’agit d’un bâton fin et pointu – basé sur des armes préhistoriques – dans la mesure du possible.

Bien qu’il soit présent depuis les Jeux olympiques de Londres de 1908 pour les hommes, pour les femmes, il n’a été accepté à Los Angeles qu’en 1932. Le Championnat du monde de lancer du javelot – pour hommes et femmes – est organisé depuis Helsinki 1983.

lancer de javelot féminin en heptathlon

Le record mondial est détenu par la Tchèque Barbora Spotakova (72,28m en 2008, et également médaillée d’or à Pékin 2008 et Londres 2012). Le record olympique par la Cubaine Osleidys Menéndez (71,53m à Athènes 2004).

7. 800 mètres parmi les épreuves de l’heptathlon

C’est le dernier des tests de l’heptathlon, aussi appelé le 800 mètres plat. C’est une course de demi-fond qui, dans sa forme féminine, se déroule depuis Amsterdam en 1928.

Les records pour cette difficile épreuve d’endurance sont ceux de la Tchèque Jarmila Kratochvilova (record du monde 1:53.28 en 1983) et de la Soviétique Nadezhda Olizarenko (record olympique 1:53.43 à Moscou 1980).

Enfin, il faut souligner que les athlètes les plus performantes dans les épreuves d’heptathlon sont :

  • L’Allemande Ramona Neubert
  • L’Américaine Jackie Joyner-Kersee
  • La Suédoise Carolina Kluft
  • La Belge Nafissatou Thiam
  • La Britannique Jessica Ennis.

Venez essayer cette discipline très exigeante !

  • Gavilanes, P. El heptatlón conjuga la fuerza física y lo mental. Octubre de 2019. El comercio https://www.elcomercio.com/deportes/heptatlon-conjuga-fuerza-fisica-mental.html
  • Garcia León, J. Yorgelis Rodríguez: heptatlón más alto. Mayo de 2018. Trabajadores de Cuba. http://www.trabajadores.cu/20180527/yorgelis-rodriguez-heptalon-mas-alto/