Défense en zone 1-3-1

9 mars 2019
Le basket est un des sports tactiques par excellence. En effet, de nombreux entraîneurs d'autres sports l'observent pour "emprunter" quelques idées. Une des plus intéressantes est la défense en zone 1-3-1.

En basket, une variante défensive que nous pouvons utiliser pour asphyxier l’adversaire, retarder la remise en jeu du ballon, récupérer la balle dans son camp et marquer des paniers est la défense en zone 1-3-1. Si vous souhaitez savoir en quoi elle consiste, continuez de lire l’article suivant.

Il s’agit d’une tactique très utile si elle est alternée avec des défenses en milieu de terrain et individuelles. De manière à ce que l’équipe adverse ne soit pas préparée à cela et qu’elle tombe dans le piège. Dans la mesure du possible, il serait intéressant de fuir le typique :  » si nous mettons des paniers, défense sur tout le terrain, et sinon, défense derrière ».

Si nous tombons dans ces clichés, l’adversaire pourra trouver une solution à notre défense lors de n’importe quel temps mort. Et notre défense sera transperçée avec facilité. Cela produira sûrement une avalanche de paniers en notre défaveur, ce qui nous vaudra probablement de perdre le match.

Les différents types de défenses

Avant de définir quel type de défense nous souhaitons appliquer, il est intéressant de faire une analyse de la situation et de l’adversaire. Que souhaitons-nous ? Retarder la remise en jeu du ballon ou récupérer des ballons ? Restent-ils des temps morts à l’équipe adverse ? Quels sont les points forts de l’adversaire ?

Une fois que nous avons répondu à ces questions, il existe des variantes de défense auxquelles nous pouvons avoir recours. Parmi elles, la défense en zone 1-3-1, à laquelle nous allons dédier cet article.

Défense en zone 1-3-1 : qu’est-ce que c’est et à quoi sert-elle ?

Le premier objectif de cette défense est de mettre la pression sur le porteur du ballon. Cet élément est très important, puisque nous pouvons obtenir une violation de la règle des cinq secondes et récupérer le ballon. Cependant, la principale mission est d’empêcher que le ballon arrive dans la zone centrale.

Pour y parvenir, nous laisserons à l’adversaire, les latéraux libres. Nous commençerons l’activité défensive au moment où l’autre équipe reçoit le ballon dans cette position et commence à jouer.

Pour travailler cette défense, chaque joueur doit connaître les secteurs qui divisent la zone défensive. Autrement dit, transversalement, dans le prolongement imaginaire de la ligne des lancers francs. Dans le sens de la longueur, dans la ligne imaginaire qui unirait les deux paniers. Les postes se définissent ainsi à droite et à gauche.

Concepts de base de la défense en zone 1-3-1

Il existe 3 concepts de base de cette défense. Premièrement, il faut miser sur un 2 contre 1 dans les ailes. Les raisons sont évidentes, puisque le rival a ainsi une option de moins pour nous esquiver. Ainsi, hormis un dribble spectaculaire, il n’aura que l’option de faire une passe pour s’en sortir.

défense

Dans un second temps, si nous souhaitons éviter que toute la défense revienne en arrière – probablement avec un panier en contre -, nous devons éviter que l’attaquant central ne récupère le ballon. On doit toujours essayer de l’amener vers l’extérieur.

En prenant en compte les deux premiers principes, le joueur le plus avancé de la défense doit défendre avec les pieds perpendiculaires, avant de s’orienter selon le mouvement du ballon.

Distribution de la défense

Notre joueur situé le plus vers l’avant- normalement, le meneur- doit se placer plus ou moins à la hauteur des lancers francs. Comme nous l’avons déjà dit, il doit être orienté avec les pieds sur la ligne de fond pour, ensuite, les diriger vers le ballon ou vers le côté où nous préférons amener le ballon.

Plus vers l’arrière, en commençant par la ligne des trois points – peu importe le côté- se plaçent progressivement nos joueurs extérieurs – deux, trois et quatre. Et on laisse le soin au pivot de fermer la défense au delà du milieu de terrain pour d’éventuelles passes longues ou des espaces dans la défense.

Développement de la défense

Evidemment, il n’existe pas une seule manière de réaliser cette défense, étant donné que nous devrons l’appliquer en fonction des réactions de l’adversaire.

Si l’adversaire sort le ballon en touche du côté où nous avons notre joueur le plus haut de la ligne échelonnée de trois, celui-ci descendra légèrement pour lui bloquer la remise en touche- toujours après avoir commencé à lancer- pendant que notre meneur devra bloquer la pénétration au centre avec le corps.

Comme nous l’avons dit, cela dépendra toujours de la position des rivaux. Mais l’idéal serait que le numéro trois fasse un pas en arrière et se place à côté du quatre. C’est-à-dire plus ou mois à hauteur du milieu de terrain.

En revanche, si l’adversaire passe le ballon au centre, nous devons être patients. Et attendre qu’il décide de quel côté il va attaquer. Rappelez-vous que nous devons éviter à tout prix de lui céder le centre.

Pendant ce temps-là, notre quatre devrait basculer, et rester plus ou moins à la même hauteur que notre deux. Alors que le joueur numéro trois devrait reculer sa position jusqu’à la ligne centrale. Comme vous pouvez observer, à ce moment-là, notre défense ressemble plus à une 1-2-1-1.

Quand l’adversaire a déjà choisi un côté de l’attaque

À partir de là, quelque soit le côté choisi par l’attaquant, l’exécution est très similaire. Le joueur situé dans la zone des trois mètres avancera pour se placer au-dessus du joueur avec le ballon et lui fermera l’aile. De son côté, le joueur de pointe empêchera la pénétration au centre.

Aussi bien l’autre joueur du triple comme celui qui est situé au centre du terrain doivent avancer en direction du poste laissé libre par le joueur de pointe. Une fois en position, ils doivent rester attentifs aux possibles passes qui pourraient rompre la défense.

défense

De plus, le joueur qui ferme la défense doit être attentif à intercepter les possibles passes longues que l’adversaire réalise. Ces mouvements de ballon seraient mortels pour nos objectifs.

Si notre ligne de trois est dépassée – chose qui ne devrait jamais arriver- nous devons garder notre calme et éviter de courir comme des fous pour couvrir le ballon et réaliser des aides. Dans ces cas là, l’idéal est de courir derrière pour dépasser le ballon et récupérer les postes défensifs sous notre panier pour le protéger.

Cette solution d’urgence converti en une idée très intéressante le fait de combiner la défense avec la zone. Si nous avons vu comment notre zone tombait, tenter de localiser nos hommes pour réaliser une défense individuelle, peut devenir une tâche herculéenne.

Comme vous avez pu le voir, sur le papier tout est clair et paraît facile à exécuter. Cependant, comme tout dans le sport, deux plus deux ne font pas toujours quatre.

 

 

  • Fewell, J. H., Armbruster, D., Ingraham, J., Petersen, A., & Waters, J. S. (2012). Basketball teams as strategic networks. PloS One7(11). https://doi.org/10.1371/journal.pone.0047445
  • Ben Abdelkrim, N., Castagna, C., El Fazaa, S., & El Ati, J. (2010). The effect of players’ standard and tactical strategy on game demands in men’s basketball. Journal of Strength and Conditioning Research24(10), 2652–2662. https://doi.org/10.1519/JSC.0b013e3181e2e0a3