L’impact du brexit dans le monde du sport

8 décembre 2019
Il est assez courant de trouver des nouvelles sur la façon dont le départ du Royaume-Uni hors de l'UE affecte le monde du sport. Quel est donc l'impact du brexit sur l'ensemble du domaine sportif ?

Lorsque nous entendons parler du brexit, l’accent est généralement mis sur les questions économiques, sociales, et surtout politiques. Néanmoins, ce projet controversé aurait également un impact important sur le domaine du sport au sein de l’Union européenne.

Bien que ces conséquences ne soient pas au centre de l’attention, elles ne sont pas non plus surprenantes. Ce n’est pas la première fois -et ce ne sera certainement pas la dernière- que les résolutions politiques se reflètent dans la dynamique et la structure du sportEn particulier sur le plan administratif.

Le fait est que la politique, loin de se limiter aux décisions prises au sein du Parlement, est pleinement intégrée dans la réalité d’une société entière. Avec ses particularités et ses excentricités, le monde du sport n’est pas en marge de la situation actuelle. En effet, il est dans l’attente des éventuelles conséquences du brexit.

Avant toute chose : qu’est-ce que le brexit ?

La question centrale du brexit est claire et simple. Il s’agit de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. De fait, l’appellation « brexit » provient de l’union de la Grande-Bretagne -Great Britain- avec le terme « exit » qui signifie « sortie ».

Pour beaucoup, l’idée que l’un des pays les plus influents quitte le bloc le plus puissant du monde paraît impensable. Cependant, l’initiative a vu le jour après avoir été approuvée par la majorité de la population britannique à travers un référendum au milieu de l’année 2016.

Le Brexit en lettres

Depuis lors, nous pouvons observer que le résultat de ce « divorce » est beaucoup plus complexe que l’idée principale du brexit. Le Royaume-Uni est considéré, actuellement, comme la cinquième économie la plus grande de la planète. Près de la moitié de ses importations et exportations se font au sein de l’UE. Il est également un partenaire important des Etats-Unis.

Chaque mouvement de cette puissance a un écho non seulement au niveau de l’UE mais aussi dans tous les pays. Et même si le brexit devait être désactivé, il est déjà une réalité exigée par une grande partie de la société britannique. Y compris bon nombre de ses représentants politiques. Ce faisant, son échec générerait autant (voire plus) d’incertitude que sa mise en oeuvre effective.

Quel est donc l’impact du brexit dans le monde du sport ?

Dans la pratique, bien qu’il y ait des partisans du brexit dans le domaine sportif, ils sont nombreux à s’inquiéter des changements dans la politique migratoire résultant de cette séparation.

Si l’on regarde la Premier League, par exemple, nous trouvons plus de 50 joueurs espagnols et français qui défendent le maillot des clubs anglais. Sans mentionner les sportifs et entraîneurs provenant d’autres pays de l’UE, du continent américain ou africain. Ces derniers apportent clairement une valeur ajoutée à ce qui représente le championnat le plus lucratif du football mondial.

Les autres sports en dehors du football

Les éventuels obstacles dérivés du brexit n’ont pas seulement un impact sur le monde du football. En effet, dans un sport comme la Formule 1, dans lequel la mobilité est l’essence même des compétitions organisées sur plusieurs continents, les changements de politique migratoire du Royaume-Uni après la sortie de l’UE pourraient constituer un facteur limitant. 

De grandes écuries de course telles que McLaren, Renault et Williams ont installé leur centre d’opérations au Royaume-Uni. Toutefois, leurs équipes de travail sont mondiales et engagent des professionnels de différentes nationalités. Dont beaucoup proviennent des divers pays de l’Union européenne.

Par ailleurs, quelque chose de similaire pourrait se produire dans le monde hippique, avec la difficulté supplémentaire de déplacer les animaux de compétition à travers les frontières. D’autant plus si l’on considère que le Royaume-Uni a toujours été un pays pragmatique et rigide en matière de migration et d’entrée des animaux.

Match de football de la Première League.

En résumé…

La confirmation du brexit pourrait occasionner de sérieux obstacles dans le monde du sport, dont les équipes et les structures sont de plus en plus mondialisées. La fin des accords spéciaux au niveau économique, mais surtout en matière de politique migratoire, tend à rendre les procédures plus complexes et plus coûteuses dans la vie de tous les jours.

Parmi les exemples des procédures qui seraient touchées par le brexit, on trouve l’engagement de sportifs et d’entraîneurs étrangers. C’est également le cas pour le transfert de matériel, d’équipes voire même d’animaux. En ce qui concerne les compétitions hippiques ou la cynophilie.

Finalement, si le Royaume-Uni impose des conditions migratoires plus strictes, non seulement cela aurait un impact sur l’équilibre budgétaire des équipes. Mais cela pourrait nuire également au sport lui-même. En effet, ses conséquences pourraient avoir un impact négatif sur la compétitivité et la diversité des équipes.

  • Soledad Torrecuadrada. 2017. ¿Qué es el Brexit? Origen y posibles consecuencias. Extraído de: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1870465417300284
  • Instituto EL Cano. España ante el Brexit. 2018. Extraído de: http://www.realinstitutoelcano.org/wps/wcm/connect/79b903f5-a511-47d8-bbfe-1d99ad75ea80/Policy-Paper-2018-Espana-ante-Brexit.pdf?MOD=AJPERES&CACHEID=79b903f5-a511-47d8-bbfe-1d99ad75ea80