Conseils pour commencer à courir le matin

· 21 janvier 2019
S'adapter à un nouvel horaire n'est pas toujours facile. Il peut en être de même pour ceux qui ne sont pas habitués au travail physique régulier et qui optèrent pour le running afin de faire transpirer le corps. Faire de l’exercice tôt dans la journée exigent en effet, entre autres choses, beaucoup de volonté

Changer de routine et commencer à courir le matin engendre des améliorations insoupçonnées à de nombreux coureurs habitués à s’entraîner en fin d’après midi ou le soir.

La liste des avantages de l’entraînement « matinal » sont tant physiques qu’émotionnels. Les muscles sont généralement reposés, dépourvus tension et agissent positivement sur le cerveau. Nous libérons le stress accumulé et affrontons la journée avec la meilleure attitude possible.

Première règle : bien dormir

Respecter les heures de sommeil est une condition essentielle pour toute personne afin de jouir d’une bonne santé. Son association avec un régime équilibré et des routines d’exercice constantes forme un triangle vital. Si l’objectif est de commencer à courir le matin, ce détail devient encore plus nécessaire.courir le matin

Entre sept et huit heures est le temps de repos idéal après une longue et épuisante journée. Il est également nécessaire, pour bien dormir, de disposer d’une chambre sombre et d’éteindre tout appareil électronique pouvant gâcher le sommeil. Ceci inclus notamment les ordinateurs, les tablettes et les téléviseurs.

Regarder son smartphone juste avant de fermer les yeux n’est pas une bonne idée. Il est préférable de lire un livre, d’écouter de la musique douce ou de faire des exercices de relaxation.

Un dîner léger et nutritif

Un dîner léger, pris deux heures avant le coucher est également essentiel pour bien dormir. Ceci est en effet important pour que le système digestif termine ses tâches et que le corps soit vraiment prêt à se reposer.

Ce dernier repas de la journée devrait inclure des hydrates de carbone et des protéines faciles à digérer. Il s’agit en effet d’éléments qui offriront l’apport énergétique nécessaire pour courir le matin suivant.

Laisser tout préparé

Sortir du lit à cinq heures du matin peut s’avérer plus difficile que de courir cinq kilomètres à une cadence rapide. Il convient donc de minimiser les excuses possibles pouvant émerger avant d’être parvenu à vaincre le sommeil matinal.

La stratégie à suivre ici est de tout préparer la nuit précédente. Encore somnolents, les coureurs matinaux devraient savoir qu’ils ont tout en main pour atteindre leurs objectifs.

Cette préparation va de la sélection des vêtements au fait de mettre une petite bouteille d’eau au réfrigérateur. Rechargez également la batterie de votre téléphone portable et sachez exactement où vous laissez les clés, le portefeuille ou les accessoires nécessaires dont vous aurez besoin.courir le matin

Courir à jeun ?

Il s’agit là d’un vif débat. Certains défendent fermement les avantages de courir le matin sans prendre de petit-déjeuner. D’autres, tout aussi nombreux, considèrent cela comme une erreur grave à l’encontre l’organisme.

Dans tous les cas, il est préférable de prendre une petite collation avant de commencer à courir le matin si cela ne fait pas partie d’une routine établie.

Par ailleurs, la charge de sucre incluse dans les fruits tels que les bananes permet de « sortir » le corps de sa torpeur. Une tasse de café, de préférence sans sucre, est également une autre bonne option pour donner aux muscles un stimulus supplémentaire qui les pousse à bouger.

Commencer à courir le matin : mieux en groupe

Ceux qui ont l’habitude de s’entraîner l’après-midi ne regrettent probablement pas autant l’absence de compagnie. Disposer de compagnons constitue néanmoins une incitation supplémentaire pour ceux qui veulent commencer à courir le matin.

Le respect des routines cesse d’être un problème individuel pour devenir lorsque nous nous entraînons en groupes. Le soutien est en outre toujours utile lorsque la tentation d’abandonner est présente.

S’habiller de manière adéquate

Il est relativement courant de commencer des plans d’entraînement réguliers en janvier, parallèlement aux objectifs de la nouvelle année. Mais pratiquer la course à pied en hiver nécessite des considérations spéciales qui peuvent amener les débutants à abandonner avant même d’avoir commencé.

Outre de possibles chutes de neige en saison hivernale, s’entraîner en étant sur-habillé n’est pas une bonne idée.  L’augmentation progressive de la température à mesure que le soleil se lève à l’horizon, combinée à la chaleur propre du corps peut en effet provoquer une sensation de fatigue imparable.