Le règlement du cyclisme de compétition

4 octobre 2019
La pratique du cyclisme de compétition s'est étendue partout dans le monde. Au fil des années, ce sport a introduit des normes et des concepts afin que la réglementation soit détaillée. Nous vous invitons à en savoir plus sur le sujet.

Le cyclisme est un sport assez ancien qui est redevenu extraordinairement populaire sur le continent européen et dans certains pays d’Amérique. Il n’est donc pas du tout étonnant que de nombreuses personnes souhaitent connaître le règlement du cyclisme et pratiquer ce sport à un certain niveau professionnel.

La première chose à savoir c’est qu’il existe différents types de cyclisme : certains types se pratiquent en plein air, d’autres sur une piste couverte, certains sont de compétition et d’autres purement récréatifs. De la même façon, chaque modalité du cyclisme de compétition possède ses propres règles, lesquelles sont en vigueur à l’échelle internationale. Ces règles sont les critères que les cyclistes doivent respecter lors d’une compétition.

Grosso modo, tous les types de cyclisme peuvent être classés en deux grands groupes : le cyclisme de compétition et le cyclisme récréatif. Grâce au nom de chaque groupe, la principale différence entre ces deux grands groupes est évidente : le premier englobe toutes les modalités qui incluent des compétitions et l’autre se rapporte à la pratique du cyclisme en tant que divertissement.

Le cyclisme de compétition : un sport olympique depuis Athènes 1896

Cycliste en compétition

Le cyclisme de compétition comprend différentes modalités qui se pratiquent avec différents types de vélo. Au sein de chacune de ces modalités, les sportifs s’entraînent et rivalisent entre eux par spécialité.

Depuis la première édition des Jeux olympiques modernes célébrée à Athènes en 1896, le cyclisme de compétition est considéré comme étant un sport olympique. Néanmoins, durant quelques années, seules deux modalités participaient aux JO : les modalités sur piste et les modalités sur route. Les autres modalités se sont professionnalisées au fil des années.

À l’origine, seuls les hommes pouvaient participer à cette discipline au niveau olympique. Cela ne fait que peu de temps que les cyclistes femmes peuvent participer à cette compétition : Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles (cyclisme sur piste) et Jeux olympiques de 1988 à Séoul (sur route).

Les modalités actuelles

À l’heure actuelle, les modalités du cyclisme de compétition sont au nombre de sept.

Le cyclisme sur route

La compétition a lieu en plein air, généralement sur le bitume, bien que la compétition puisse inclure quelques segments sur une autre surface. Le cyclisme sur route regroupe les événements les plus prestigieux du cyclisme international. Ces événements sont le Tour de France, le Tour d’Espagne et le Tour d’Italie.

Le cyclisme sur piste

Ce type de cyclisme se pratique dans un stade fermé connu sous le nom de vélodrome. Les vélos utilisés par les sportifs sont des vélos tout terrain qui ont été modifiés afin d’être adaptés à la piste du vélodrome. Au sein de cette modalité, on compte au moins dix types d’épreuve aussi bien individuelles qu’en équipes.

Le cyclisme de montagne

Cette modalité comprend quatre types de compétition pratiqués en plein air sur des surfaces naturelles. Ce sont les suivants : cross country, four cross (4X), downhill (descente) et marathon.

Le cyclo-cross

Ce type de cyclisme consiste à réaliser un certain nombre de tours sur un circuit où alternent différentes surfaces telles que le bitume ou des prairies et où se trouvent différents obstacles, naturels ou artificiels.

Le cyclisme en salle

Cette modalité comprend le cyclisme artistique et le cycle-ball (une modalité inspirée du football et adaptée aux vélos).

Le trial

Cette modalité s’inspire du trial de moto traditionnel et comprend différentes catégories en fonction du nombre de pouces des roues des vélos.

Le cyclisme BMX

Cette modalité comprend deux styles. D’un côté, il y a le BMX Race, une course qui inclue des virages et des obstacles. Et de l’autre, le Freestyle, une compétition de technique et de figures pour laquelle il faut un vélo BMX de 20 pouces. Ce deuxième type peut être urbain ou se pratiquer sur une rampe.

Le règlement du tourisme de compétition

Cyclisme downhill

La mission de l’Union cycliste internationale (UCI) est de réguler le cyclisme de compétition à l’échelle mondiale. Cette union est également chargée de s’assurer que le règlement des différentes modalités du cyclisme est appliqué lors des événements internationaux. Elle représente le cyclisme en tant que sport face au Comité international olympique (CIO).

Alignée sur le règlement du cyclisme établi par l’UCI, la Fédération royale espagnole du cyclisme (RFEC) est responsable du respect des règles lors de la pratique de chaque modalité du cyclisme de compétition en Espagne. Elle est également responsable de l’organisation des compétitions officielles au niveau national et régional.

Au niveau international, la Fédération royale espagnole du cyclisme est chargée de représenter l’Espagne face à l’Union cycliste internationale et à l’Union européenne du cyclisme (UEC) dans toutes les activités sportives au niveau international célébrées au sein du territoire espagnol, mais aussi hors du territoire.

Parmi les fonctions de la Fédération royale espagnole du cyclisme, figure également la sélection des sportifs pour représenter le pays de façon individuelle ou en groupe. Enfin, elle a l’énorme responsabilité de garantir que le cyclisme se pratique de façon sûre et éthique. Cet organisme doit donc prévenir et identifier les cas de dopage, et gérer cela correctement. Il doit aussi assurer la sécurité routière des cyclistes et encourager le cyclisme de base au sein du pays.

  • Web oficial Federación Española de Ciclismo. Extraído de: https://rfec.com/index.php/es/smartweb/seccion/seccion/rfec/home
  • Web oficial Unión Ciclista Internacional (UCI). Extraído de: https://translate.google.es/translate?hl=es&sl=en&u=https://www.uci.org/&prev=search
  • Web oficial Unión Europea del ciclismo. Extraído de: https://translate.google.es/translate?hl=es&sl=en&u=http://www.uec.ch/&prev=search