Tout ce que vous devez savoir sur la natation

· 15 mai 2019
La natation est l'une des meilleures activités que vous puissiez faire pour garder votre corps en forme. Ci-dessous, nous vous expliquons quels sont ses avantages et les meilleurs styles de nage que vous pouvez mettre en pratique.

La natation est l’une des meilleures activités physiques pour les sportifs qui veulent se mettre en forme. Afin de découvrir les avantages de la natation, nous vous les énumérerons dans cet article. De plus, nous aborderons les styles de nage les plus appropriés pour exercer les muscles de tout le corps.

Lorsque vous n’êtes pas habitué, nager de façon continue pendant plusieurs minutes peut être une tâche compliquée.

Comme dans d’autres exercices, l’idéal est de prendre des pauses régulièrement jusqu’à ce que vous ayez la forme physique nécessaire pour augmenter la durée de vos séances. De la même manière, il est important de s’hydrater régulièrement pendant chaque séance d’entraînement.

D’autre part, la natation est un sport à faible impact pour les articulations et les muscles, bien qu’il soit toujours nécessaire et essentiel de s’échauffer et de s’étirer pour réduire le risque de blessure. Ainsi, vous verrez comment, avec la constance et la régularité de l’entraînement, vous augmenterez progressivement les distances parcourues.

Les bienfaits de la natation

La natation est l’un des sports les plus recommandés pour les sportifs. En fait, il s’agit d’une activité physique comportant de nombreuses vertus, même pour ceux qui la pratiquent de temps en temps. Passons en revue les bienfaits les plus remarquables de la natation. Prenez-en note !

1. Exercice à faible impact pour les articulations

L’un des premiers avantages de la natation est sans aucun doute le faible impact sur le dos et les articulations. C’est la raison principale pour laquelle ce sport peut être pratiqué à tous les âges et pour tous les profils de sportifs.

De plus, cet avantage fait que les blessures les plus courantes sont principalement dues à la répétition de mouvements et non aux traumatismes. En bref, c’est un avantage pour beaucoup de personnes qui ont tendance à se blesser assez facilement.

2. Tonifie les muscles

La pratique régulière de la natation aide à tonifier les muscles des bras, des jambes et du tronc. L’effet d’apesanteur ressenti lorsqu’une personne est submergée dans l’eau permet à tous les muscles de travailler sans problèmes.

La natation pour tonifier

L’avantage principal de la natation est qu’elle permet de travailler tous les muscles du corps, ce qui garantit une silhouette bien proportionnée. De plus, il n’est pas nécessaire d’inclure une charge supplémentaire car l’eau offre une résistance suffisante.

3. Brûle des calories

La natation optimise le fonctionnement de l’appareil cardiovasculaire. Elle se présente ainsi comme une alliée incroyable pour favoriser la perte de poids et la combustion de calories.

Pour que cela soit possible, il n’est pas nécessaire de nager pendant des heures afin d’observer les résultats dans votre corps. En réalité, l’essentiel est d’établir des objectifs et de les respecter. Ainsi, peu à peu, l’intensité des séances d’entraînement peut être augmentée.

Les principaux styles de nage

Il existe différents styles de nage qui permettent à l’athlète d’entraîner tous les muscles de son corps. Pour atteindre un développement musculaire équilibré et éviter que la routine ne devienne ennuyeuse, l’idéal est d’alterner les différents styles. Ci-dessous, nous vous présentons chacune d’elles :

1. Crawl

Le crawl est le style de nage le plus rapide et le plus efficace. En effet, les jambes effectuent des mouvements rapides, courts et alternés de haut en bas, tandis que les bras bougent en permanence.

Nager le crawl

Pendant qu’un bras pousse dans l’eau vers l’avant, l’autre bras se repose hors de l’eau et revient se positionner en avant de l’épaule. Enfin, pour respirer, le nageur tourne la tête sur le côté lorsque le bras est hors de l’eau.

2. Brasse

La brasse est l’un des premiers style de nage enseignés aux débutants. Elle permet de nager tout en gardant la tête hors de l’eau tout le temps. Cela permet aux gens d’apprendre à nager sans avoir à porter des lunettes de natation ou à faire face à des problèmes respiratoires.

Les bras doivent bouger simultanément sous l’eau, avec un mouvement semi-circulaire devant le corps. Les jambes se détendent vers l’extérieur et sur le côté avant de s’étendre et de revenir à la position de départ.

3. Dos

C’est un style de nage qui améliore la posture et permet de travailler les muscles des épaules et du dos. Pour effectuer le mouvement, vous devez flotter dans l’eau sur le dos et alterner vos bras pour vous pousser en arrière.

Vos bras doivent effectuer un mouvement circulaire en poussant l’eau et en récupérant en dehors de manière alternée, tandis que les jambes doivent participer tout le temps.

La natation

4. Le papillon, le style de nage le plus difficile

Le papillon est un mouvement de nage avancé qui procure un excellent entraînement. Il peut être plus difficile et épuisant à apprendre, car il demande coordination et précision, bien qu’il s’agisse d’un style très amusant.

Pour réaliser le papillon, vous devez commencer avec le ventre vers le bas de la piscine. Placez vos bras simultanément au dessus de votre tête et poussez-les vers l’eau pour vous faire avancer. Retirez les bras de l’eau à nouveau pour répéter le mouvement.

La nage papillon

Lorsque vous déplacez vos bras dans l’eau, poussez votre tête et vos épaules hors de la surface de l’eau. Vos jambes doivent également effectuer un coup pour accompagner le mouvement.

Avant de terminer, il convient de rappeler que les styles de nage sont multiples et permettent de travailler les différents muscles du corps. N’oubliez pas qu’il n’y a pas d’âge pour commencer ni de temps d’entraînement requis pour profiter des avantages de la natation. Allez-y et essayez ce sport passionnant !

  • Llana Belloch, S. (2002). El Análisis Biomecánico En Natación. Facultad de La Actividad Física y El Deporte. Universitat de Valencia, 31. Retrieved from http://kimerius.com/app/download/5780666631/El+análisis+biomecánico+en+natación.pdf
  • Soler, J. M. (1952). Natación. Natación. Publicado Mensualmente Por El Club Natación de Barcelona, 305, 228–230. https://doi.org/10.1016/S0304-405X(99)00053-7
  • Arribas, I. S. (2002). Natación y flexibilidad. Revista Internacional de Medicina y Ciencias de La Actividad F’isica y Del Deporte, 2(6), 128–142. Retrieved from http://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=1257514 http://www.redalyc.org/articulo.oa?id=227017599004